Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

KHM 006 - Le fidèle Jean (Allemagne) | ± 5½ pages | Vu 2695 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi meurt et demande au fidèle Jean de veiller sur son fils et de visiter tout le château sauf une pièce. Le prince visite la pièce et voit le portrait d’une jeune femme et veut la retrouver. Ils partent en voilier avec des objets en or dans le pays de la princesse du Dôme d’or. Ils la ramènent mais dans le voyage trois corbeaux parlent d’un cheval qu’on doit tuer, d’une chemise qu’on doit brûler, de trois gouttes de sang à cracher. Le fidèle Jean réalise le tout mais le roi le met sur le bûcher. Le fidèle Jean avoue tout et est transformé en statue de pierre, qui, plusieurs années plus tard, dit au roi que s’il coupe la tête de ses deux enfants, il reprendra vie. Le roi le fait et le fidèle Jean, redevenu vivant, remet en place les deux têtes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cow-boy et les Rajahs (États-Unis) | ± 13½ pages | Vu 2695 fois. | O. Henry
Un individu, à New-York, Lucullus Polk, insulte les riches touristes moyen-orientaux... Le narrateur l'invite dans un bistro. Lucullus raconte son histoire : comment il s'est retrouvé à Atascosa City ; comment il s'en est sorti en s'improvisant guide pour un riche homme, Solomon Mills, dit Solly, qui avait vendu ses terres où on avait découvert du pétrole, et qui brise maintenant des montres en or pour se divertir et qui mange des haricots. Lucullus amène Solly à New-York et si Lucullus le divertit, il héritera de mille dollars ; mais l'homme n'est guère impressionné et finit par rencontrer une femme qui devient gérante de son argen. Lucullus n'aura pas un sous, mais Solly lui promet cinq des plus belles selles de cheval qu'il a achetées depuis qu'il est riche. Mais oui, mais qui peut acheter ces selles ? Les riches touristes moyen-orientaux...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ce que disent les fleurs (France) | ± 7¼ pages | Vu 2688 fois. | George Sand
Lorsque la narratrice était une enfant, elle se plaisait à écouter les conversation des fleurs. Une fois, elle fut témoin de la jalousie des autres fleurs vis-à-vis la rose ; une autre fois, elle entendit cette conversation entre les fleurs de l'églantier et le zéphyr : au commencement, le zéphyr  avec son père et ses frères régnaient sur la terre et empêchaient toute vie de se développer, mais la vie finit par prendre le dessus. Les vents recommencèrent à semer la mort lorsque le zéphyr eut piété d'une rose, et prit plaisir de son parfum. Son père lui arracha ses ailes et le zéphyr retomba sur terre. L'esprit de la vie en fit un bel enfant, avec des ailes de papillon. Voilà pourquoi la rose est la reine des fleurs, et le zéphyr, leur ami !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Babiole (France) | ± 20½ pages | Vu 2671 fois. | Marie-Catherine d' Aulnoy
Une reine espère avoir un enfant ; la fée Fanferluche lui en prédit un, mais qui lui causera bien des larmes. Lorsque la fillette naît, la reine lui pose une épine blanche dans les cheveux, comme l'avait demandée la fée ; l'enfant se change en guenuche. La reine veut se défaire de la guenon en la faisant noyer, mais un jeune prince, passant par là, demande qu'on lui donne l'animal, qu'il nomme Babiole. À quatre ans, Babiole se met à parler et fait le plaisir de tous. Le temps passe et le roi du royaume des singes veut épouser Babiole, qui se sauve. Elle se retrouve au fond d'une rivière où Biroqua, un vieillard à la barbe blanche, lui dira de ne pas perdre son petit coffre de verre. Par les détours des chemins, les singes la retrouvent, mais lorsque tous arrivent dans le royaume où Babiole est née, ils se font emprisonner. Babiole se sauve à nouveau et arrive dans un désert. Elle sort son petit coffre et, en croquant l'olive, l'huile lui donne une apparence humaine, et en cassant la noisette, voici que des architectes construisent un palais et une ville cinq fois plus grande que Rome, et cela seulement en trois quart d'heure. Au moment où Babiole prend la fuite car elle reconnaît le prince, la fée Franferluche l'emprisonne dans une bouteille, sur la lune, gardée par des géants et des dragons, que le prince tuera, aidé par Biroqua qui lui a donné un dauphin volant et une arme invincible. Babiole et le prince sont de retour, et ramènent la paix dans les deux royaumes gouvernées par les reines, qui sont des soeurs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’aventure du pilote (France) | ± 10¼ pages | Vu 2670 fois. | Anatole Le Braz
Dans les temps de Noël, le vieux Cloarec raconte un récit de jeunesse. Il était allé pêcher le soir de Noël même si son père ne voyait pas d'un bon oeil le fait de travailler lors de la Nuit sainte. Il part, avec cinq autres pêcheurs, sur une barque. La pêche s'annonce bonne. Un dernier coup de filet avant de rentrer. Mais voilà que la brume se lève. À force de bras, en ramant, les hommes s'enfoncent dans la brume. C'est alors qu'un septième passager se retrouve à bord. La barque commence à couler. On jette le poisson par-dessus bord ; rien n'y fait. Puis, Cloarec, se rappelant les conseils de sont père, lève à la hauteur de son visage l'ancre en forme de croix et entame le chant de Nédélek. Les hommes finissent par s'en sortir vivants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La reine fantasque (France) | ± 11¼ pages | Vu 2670 fois. | Jean-Jacques Rousseau
Le roi Phénix et la reine Fantasque veulent un enfant. Enfin, la reine tombe enceinte. Elle veut une fille ; Phénix veut un garçon. La fée Discrète dit au roi qu'il aura un garçon et à la reine qu'elle aura une fille. Finalement, la reine accouche de jumeaux ressemblants. La fée offre des dons pour les enfants. Le roi prend la fille ; la reine le garçon. Elle dit au roi que le garçon aura le don contraire à la fille. Le roi veut que la fille ressemble au caractère de sa mère ; le fils aura le caractère se son père. On les appellera le prince Caprice et la princesse Raison. Or, voilà que le roi croyait avoir saisi la fille alors qu'il tenait le garçon, et la reine la fille. Le prince deviendra le roi Raison et gouvernera avec « raison » ; la princesse Caprice se mariera avec un roi, car il portait la plus long moustache...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Aux champs (France) | ± 5¼ pages | Vu 2666 fois. | Guy de Maupassant
Deux familles de paysans sont voisines, les Tuvache et les Vallin ; ils ne sont pas riches et ont quatre enfants, chacun. Un jour, une voiture s'arrête et une jeune femme, accompagnée d'un monsieur, va jouer avec les enfants. La scène se répète la semaine suivante, puis l'autre d'après. Enfin, le couple entre chez les Vallin et offre d'adopter le garçon, adoption assortie d'une rente pour la famille et d'un héritage pour l'enfant ; la mère Vallin refuse. Ils font la même offre chez les Tuvache qui acceptent. La mère Valin, des années durant, crie à qui veut l'entendre qu'elle n'a pas « vendu » son enfant, elle. Des années plus tard, peut-être vingt ans, le fils vient revoir ses parents ; les voisins défilent, comme le curé, le maire, etc. Tous en sont fier ! C'est alors que le fils de la mère Vallin lui reproche de ne pas l'avoir « vendu » ; au moins, il serait quelqu'un, comme l'autre. Il le reproche tant à ses parents qu'il s'en va chercher sa vie ailleurs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Tim Tim ? Bois Sec ! (Guadeloupe) | ± 1½ page | Vu 2653 fois. | Tradition Orale
Le chien et le singe vont faire des provisions et rapportent une andouille. Au début, c'est le chien qui la porte en disant « Je porte notre andouille, je porte mon andouille! » Lorsque le singe voit des arbres, il demande à porter l'andouille et, une fois dans un arbre, il dit « Je porte mon andouille ».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Vassilisa la belle (Russie) | ± 5¾ pages | Vu 2637 fois. | Tradition Orale
Poissons et pêcheurs (Angleterre) | ± 2½ pages | Vu 2635 fois. | Jerome Klapka Jerome
Deux voyageurs arrivent dans une auberge et s'informent à propos d'une grosse truite posée sur une vitrine au-dessus de la cheminée. Un premier bonhomme raconte comme il l'a pêchée avec un vairon, et s'en va. Un second bonhomme raconte à son tour comment il l'a pêchée avec une mouche, puis un troisième avec un barbeau. Enfin, l'aubergiste raconte que c'est lui qui l'a pêchée par accident, alors qu'il était enfant. Un des deux touristes, curieux, monte sur une chaise pour voir la truite de plus près, perd l'équilibre et tombe avec la truite qui se casse en mille morceaux : elle était faite en plâtre de Paris.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Lettre CXLI - Conte persan (France) | ± 5¾ pages | Vu 2615 fois. | Charles Montesquieu
Le  narrateur a été présenté à une dame de la cour qui le questionne sur les moeurs des Persans. Il lui fait part de ce conte : une femme nommée Zuléma, connaissant le saint Alcoran par coeur, raconte à ses compagnes - pour illustrer le fol orgueil des hommes - qu'un homme arabe, Ibrahim, était d'une jalousie insupportable, et qu'il tenait presque toujours enfermées ses douze femmes. Un jour, une des femmes, Anaïs, s'est plainte de cela, et il l'a poignardée. Elle s'est retrouvée dans un autre monde et, contrairement à la croyance populaire qui veut que le paradis n'est fait que pour les hommes, elle a constaté qu'il était, en fait, un lieu de délices pour les femmes vertueuses, où elles sont « enivrées d'un torrent de voluptés, avec des hommes divins qui leur seront soumis ». Se rappelant le pauvre état des autres femmes avec qui elle partageait le sérail d'Ibrahim, Anaïs envoie sur terre l'un des jeunes hommes qui étaient auprès d'elle, avec l'apparence d'Ibrahim, dans l'intention de le déloger. Le vrai Ibrahim est chassé du sérail, et l'autre prend sa place ; il congédie les eunuques, refuse que ses femmes portent le voile, dissipe la forture... Lorsque, trois ans plus tard, le vrai Ibrahim revient ; il ne trouva plus que ses femmes et... trente-six enfants !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Cendrillon (Guadeloupe) | ± 1½ page | Vu 2614 fois. | Mme Schont
La grenouille bienfaisante (France) | ± 18½ pages | Vu 2613 fois. | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi fait cacher la reine, qui est enceinte, dans un château pour la protéger des mauvais coups de la guerre. Mais la reine s'ennuie et s'enfuit dans un chariot tiré par un cheval, lors d'une partie de chasse. Le chariot se renverse et la reine, blessée, est amenée dans le royaume souterrain et lugubre de la fée Lionne. Chez elle, il y a des monstres, les arbres n'ont pas de feuilles, et il faut descendre dix mille marches pour y accéder. La Lionne demande à la Reine de lui confectionner un pâtés de mouches ; une grenouille, que la reine retire du bec d'un corbeau, va l'aider, car c'est une demi-fée. La Lionne veut ensuite un bouquet de fleur, et c'est une chauve-souris qui va les chercher. La reine accouche d'une belle princesse qu'elle nomme Moufette. Lorsque Moufette a dix mois, la grenouille va trouver le roi pour lui remettre une lettre de la reine écrite de son sang. Un an et quatre jour pour monter les marches ; une autre année à se préparer et se parer ; sept ans à faire le trajet, et la grenouille arrive enfin au château où le roi s'apprêtait à se marier avec une autre femme. La grenouille et son équipage font tout un spectacle pour épater le roi qui part retrouver la reine, pourvu d'une bague magique qui lui montrera le chemin. Arrivé sous terre, il coupe un bout de bras de la Lionne, et combat une multitude d'animaux de toutes sortes. Trois ans plus tard, un dragon lui offre son aide, à la condition qui pourra avoir  un certain morceau à manger ». La reine et la princesse sont délivrées et se retrouvent au château, avec le roi. Là-bas, Moufette rencontre le prince Moufy. Ils prévoient se marier, mais Moufy doit repartir dans son royaume régler des affaires. Le dragon envoie un géant quérir la princesse qu'il veut manger, à moins qu'elle n'épouse le neveu du dragon. La princesse, fidèle, refuse, et préfère la mort. Moufy sera averti par la grenouille et ira combattre le dragon sur un cheval muni de douze pieds et de trois têtes qui jettent du feu, des bombes et des boulets. Moufy perce le dragon au ventre, d'où sort un prince qui y était emprisonné depuis douze ans. Moufette et Moufy se marient.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Prince Fatal et le Prince Fortuné (France) | ± 6¼ pages | Vu 2611 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Un roi et une reine ont deux fils ; une fée donne le don à Fatal de subir des malheurs jusqu'à vingt-cinq ans. La reine souhaite à Fortuné qu'il réussisse dans tout ce qu'il entreprend ; jusqu'à vingt-cinq ans, précise la fée. Fatal est donné à une nourrice qui le met dans le bois ; une lionne nourrit l'enfant. Le fils de la nourrice meurt et on croit que c'est Fatal qui est mort et le roi et la reine s'en réjouissent. Deux ans plus tard, un seigneur trouve l'enfant dans les bois et l'amène à la cour pour tenir compagnie à Fortuné, qui est détestable et gâté. À dix ans, Fatal est chassé et se retrouve dans la rue. Il est pris en charge par un fermier et refuse de le voler ; la femme du fermier et les valets battent Fatal. À treize ans il devient soldat ; sept ans plus tard, il défend son capitaine et lui sauve la vie. Il est nommé capitaine, puis général par le roi de ce royaume. Mais il refuse de combattre contre son royaume d'origine et s'enfuit. Son frère, Fortuné, veut attaquer le royaume du roi car sa fille Gracieuse refuse sa proposition de mariage. Fatal est fait prisonnier par Fortuné mais les anciens soldats de Fatal viennent le délivrer et Fortuné est tué ; c'est le jour de leur vingt-cinquième anniversaire. La fée revient expliquer au père et à la mère de Fatal pourquoi ce dernier est devenu un héros et Fortuné un violent : le premier a forgé son caractère à travers les malheurs ; le second a été gâté par la flatterie. Fatal épouse la princesse Gracieuse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Griselidis (Europe) | ± 7½ pages | Vu 2610 fois. | Tradition Orale
Un seigneur épouse Griselidis, la fille d'un pauvre vieillard. Il exige obéissance ; elle la lui promet. Pour la mettre à l'épreuve, il lui fait croire qu'il devra mettre à mort l'enfant qui vient de naître, une fille. Elle le lui donne ; il envoie l'enfant chez sa soeur qui l'élèvera. Quatre ans plus tard, il réclame le second enfant, c'est un garçon. Elle le lui donne. Alors que les enfants, qu'elle croit morts, ont huit et douze ans, le seigneur demande à Griselidis de partir, car il veut épouser une femme de son rang. Elle accepte et part. Puis elle revient pour accueillir la « nouvelle » épouse du seigneur. Il avoue tout : c'était un simulacre pour l'éprouver. Il lui déclare son amour, et lui redonne ses deux enfants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[035] Histoire du premier Frère du Barbier (Arabe) | ± 3¾ pages | Vu 2607 fois. | Antoine Galland
KHM 118 : Les Trois Barbiers du régiment (Die drei Feldscherer) (Allemagne) | ± 2½ pages | Vu 2603 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Trois chirurgiens s'arrêtent dans une auberge et montrent leur savoir-faire ; l'un se coupe une main, l'autre s'enlève le coeur, le troisième les yeux. Ils les remettront en place le lendemain (avec un onguent magique). Mais voilà que le chat part avec le tout ; la servante, avec l'aide d'un soldat, mettent à leur place la main d'un voleur qui vient d'être pendu, les yeux du chat, le coeur d'un cochon. Les chirurgiens  repartent le lendemain, après s'être reconstitués, mais, dès qu'ils comprennent qu'ils ont été trompés, reviennent pour se faire dédommager. L'aubergiste leur donne de l'argent, beaucoup d'argent ; mais ce ne sera plus jamais pareil.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La jongleuse (Canada) | ± 43¾ pages | Vu 2601 fois. | Henry-Raymond Casgrain
Les marais de sel (Afrique) | ± 1½ page | Vu 2599 fois. | Tradition Orale
Les Ayayonga préféraient casser le sel plutôt que cultiver les terres et s'occuper du bétail. Un vieillard les avertit que leur dieu n'était pas content de leur négligence. Les hommes le lapidèrent avec des blocs de sel ; le dieu couvrit alors le ciel de nuages et inonda de ses larmes le pays des Ayayonga. C'est depuis ce temps qu'à la place des champs et des pâturages s'étendent de marais à perte de vue.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[024] Sixième voyage de Sindbad le Marin (Arabe) | ± 7¼ pages | Vu 2599 fois. | Antoine Galland
Après une année de repos, Sindbad reprend la mer, depuis la Perse. Le capitaine perd sa route et le bateau fait naufrage sur une île, où la plage est couverte d'ossements humains ; les survivants sont coincé entre la mer, d'un côté, et une montagne infranchissable, de l'autre. Les hommes meurent de faim les uns après les autres ; Sindbad se fait un radeau où il posé des rubis et des émeraudes, et s'engage sur une rivière qui s'engouffre sous la montagne. Il en ressort vivant, dans une campagne, où des noirs l'emmènent à leur roi. Ce dernier donne à Sindbad une lettre ainsi qu'un présent pour le calife Haroun-al-Raschid : un vase d'un seul rubis avec une esclave d'une beauté ravissante. De retour à Bagdad, Sindbad remet le tout au Commandeur des croyants. Une fois le récit terminé, il fait remettre cent sequins à Hindbad et l'invite à revenir le lendemain pour écouter le Septième et dernier voyage de Sindbad le Marin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La princesse Yvonne (France) | ± 8¼ pages | Vu 2598 fois. | Adolphe Orain
Un roi et une reine ont une file qu'ils confient à une paysanne. Elle part en mer sur une barque avec la petite mais la paysanne se noie et la fillette se retrouve vivante sur une île habité par deux ogres, l'une magicien, l'autre fée. Ils veulent la marier, plus tard, à leur fils. Le neveu du roi, des années après, part à la recherche de la princesse et finalement la trouve. Ils s'enfuient avec la baguette magique de la fée ogresse. Ils se changent en rosier-rose, puis en barque-paysanne, puis en oranger-abeille et les ogres ne les retrouvent pas mais la baguette magique est perdu. Des années plus tard, le roi passe par là et trouve étrange cet arbre ; il fait appeler Merlin qui redonne leur apparence au neveu et à la princesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vieille de Gleann-na-mBiorach et le taureau noir (Irlande) | ± 3½ pages | Vu 2598 fois. | Douglas Hyde
Un vieillard, qui allait donner de l'avoine à un taureau noir, voit un chien à huit pattes dans un trou, et un héron avec une anguille dans son bec. À cet endroit, dit le taureau, demeurent la sorcière qui a détruit tout le bétail, vaches et taureaux ; le chien est son fils ; le héron, sa mère. Le vieillard, sur les conseils du taureau, revient, armé d'un fléau, et fait un feu près du trou pour faire sortir la sorcière et sa compagnie. Le taureau et le vieillard les combattront et les vaincront. Le taureau entrera dans le trou qui se bouchera d'une masse de terre et le vieillard repartira chez lui avec une bourse pleine d'or et d'argent.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'amitié des deux chacals (Égypte) | ± ½ page | Vu 2596 fois. | Tradition Orale
Deux chacals sont amis ; au lieu de fuir devant un lion, ils lui font face et expliquent au lion que même s'ils se sauvent, le lion le rattrapera et les mangera. Pourquoi fuir et épuiser le lion pour rien ? Le lion, à ces paroles sincères, reconnaît leur courage et s'en va.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Cinq dans une cosse de pois (Danemark) | ± 2½ pages | Vu 2594 fois. | Hans Christian Andersen
Cinq pois sortent de leur cosse et sont tirés 'advienne que pourra' à l'aide d'un fusil. L'un deux tombe dans la mousse sous une fenêtre ; à mesure que ses feuilles vertes poussent, une petit fille malade guérit à la grande surprise de sa mère.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...