Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

L'oeil sans paupière (Écosse) | ± 14¼ pages | Vu 2037 fois. | Philarète Chasles
Jock Muirland est veuf  : sa femme est morte attristée par sa jalousie maladive. C'est soir d'Halloween ; avec d'autres paysans, Jock Muirland parlent et discutent des spunkies ou têtes de femmes ailées, des skelpies ou démons, des fairies ou fées... qu'on rencontre durant la nuit d'Halloween. Des superstitions comme la racine déterrée qui, si elle est droite, vous fera épouser un homme ou une femme de bonne grâce mais, si elle est croche, une personne contrefaite... Lors de la cérémonie du miroir, Muirland prononce l'incantation : « Parais donc, ma femme ». Dès lors, apparaît une figure pâle... Muirland pousse un cri ; les autres se sauvent ! La spunkie ne laisse plus Muirland ; il se réfugie dans les ruines d'une cathédrale enflammée et y voix démons, lutins... Il se réveillera chez lui, mariée à une femme, Spellie, qui n'a pas de paupière. C'est pour le surveiller, lui dit-elle, car elle est jalouse ; elle lui fera vivre le supplice qu'il avait jadis fait vivre à sa première femme. Un bon jour, Muirland disparaît pour aller en Amérique, vivre à côté des Narraghansetts. Leur chef, leur sachem, tombe malade et Muirland constate que c'est une indigestion, et il le guérit. Le chef lui donne en mariage sa fille. Mais un jour, en chassant une pintade, Muirland tombe sur Spellie qui l'a retrouvé. Il se précipite dans l'Ohio et s'y noît.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Tim Tim ? Bois Sec ! (Guadeloupe) | ± 1½ page | Vu 2034 fois. | Tradition Orale
Le chien et le singe vont faire des provisions et rapportent une andouille. Au début, c'est le chien qui la porte en disant « Je porte notre andouille, je porte mon andouille! » Lorsque le singe voit des arbres, il demande à porter l'andouille et, une fois dans un arbre, il dit « Je porte mon andouille ».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 020 - Le valeureux petit tailleur (Sept d'un coup (Allemagne) | ± 6½ pages | Vu 2031 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un petit tailleur tue sept mouches d'un coup, se fait une ceinture qui dit : «J'en abats sept d'un coup !» et part narrer son exploit par-delà le monde. Il prend un fromage et un oiseau et rencontre un géant qui broie une roche avec la mains et lance une roche dans les airs. Le petit tailleur broie son fromage et lance l'oiseau. Ils transportent ensuite un arbre. Dans la caverne des géants, un d'entre-eux pense le tuer avec une grosse barre de fer mais lorsque les géants le voient vivant, ils s'enfuient. Le petit tailleur se retrouve dans le jardin du roi et tue deux géants, attrape une licorne, enferme un sanglier. Ainsi il marie la princesse et se sauve même d'un trahison en vantant ses exploits.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Abeille chez le roi des nains (France) | ± 1½ page | Vu 2029 fois. | Anatole France
Abeille se fait enlever des nains. Elle veut des souliers ; puis retourner chez elle. C'est impossible ! Au mieux, elle verra sa mère dans ses songes, la nuit.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Cœur de pigeon (France) | ± 4¾ pages | Vu 2027 fois. | Adolphe Orain
Deux frères partent courir le pays ; le plus vieux ordonne au plus jeune, Jean, de prendre sa route. Jean chemine dans le bois et trouve un château où une belle dame lui sert un pigeon rôti. Jean dort au château et, au matin, trouve un sac de pièces d'or sous son oreiller ; ne lui appartenant pas, il laisse le sac et part. La belle dame, qui est une fée, le fait ramener et le fait éduquer par des savants. Il apprendra que celui qui fera rire la princesse de la ville voisine la guérira, et l'épousera. La fée donne à Jean une drôle de voiture qui se meut grâce à des moulins à vent, avec des meuniers qui font la grimace. La princesse rit, guérit et Jean l'épouse. Mais elle est jalouse, car il a de l'or à tous les matins. Elle va voir sa fée personnelle qui lui dit de faire vomir Jean et de manger le coeur du pigeon, ce qu'elle fait. Jean va voir sa fée qui lui donne un chapeau qui réalise les désirs. La princesse conduit Jean dans la forêt et lui vole son chapeau, à l'aide d'un peigne magique. Jean se réveille et mange des asphodèles et est transformé en âne. Il erre pendant sept ans avant de revenir au château de sa fée qui lui redonne son apparence. Il retourne au château de la princesse, sa femme, a engraissé et vieilli. Jean lui parle d'un certaine plante qui rend la jeunesse et la beauté et donne des asphodèles à la princesse et à sa femme de chambre qui sont changées en âne. Il les conduit au meunier qui les conservera pendant sept années, après quoi on leur redonna leur forme humaine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'âne Merveille (France) | ± 2½ pages | Vu 2026 fois. | Michel Antar
Un homme est couché sur le bord de la route et son âne parle aux passants qui partent, apeurés. Le maire du village se mêle de l'affaire et l'homme et son âne donne un spectacle aux gens du village. On s'en doutera, l'homme était ventriloque.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Groac’h de l’île du Lok (France) | ± 8¾ pages | Vu 2023 fois. | Charles Émile Souvestre
Houarn et Bellah n'ont pas de quoi s'acheter une vache et un pourceau. Houarn décide de partir à l'aventure et Bellah lui donne un couteau qui brise les enchantements, une clochette qui fait entendre un son lors de périls et elle-même conserve le bâton magique. Houarn prend la route, arrive dans une auberge où il entend dire que sur l'île, reste une fée, la Groac'h, qui a un immense trésor. Sur l'île, sur le bord d'un étang, il trouve un canot en forme de cygne ; il embarque dessus et le voilà sous l'eau, qui arrive dans le royaume de la Groac'h. Elle lui donne à boire des vins et il accepte de la marier contre une partie du trésor. Elle fait frire des poissons dans une poêle en or pour manger mais Houarn entend des murmures ; avec son couteau, il brise l'enchantement, et les poissons se mettent à parler : ce sont tous les hommes qui avant lui ont voulu le trésor et qui ont été transformés en poissons. La Groac'h revient et transforme Houarn en grenouille et, au même moment, sa clochette tinte. Bellah l'entend, prend son bâton magique qui se transforme en bidet rouge qui s'arrête devant une montagne ; des ailles lui poussent et il devient un oiseau. Sur la montagne, dans un nid, se trouve un petit nain qui s'avère être le mari de la Groac'h ; il explique que pour le délivrer lui-même ainsi que tous ceux retenus prisonniers, Bellah devra se costumer en garçon, aller dans le royaume de la Groac'h, lui prendre son filet d'acier, et la capturer. Bellah se rend donc dans le royaume de la Groac'h, et lui demande de pêcher un poisson avec un filet ; la Groac'h, ne se méfiant pas, lui prête le filet. Bellah l'emprisonne et la jette dans un puits. C'est ainsi que tous sont sauvés et que Bellah et Houarn repartent avec assez d'argent pour acheter des terres et devenir fermiers.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les marais de sel (Afrique) | ± 1½ page | Vu 2020 fois. | Tradition Orale
Les Ayayonga préféraient casser le sel plutôt que cultiver les terres et s'occuper du bétail. Un vieillard les avertit que leur dieu n'était pas content de leur négligence. Les hommes le lapidèrent avec des blocs de sel ; le dieu couvrit alors le ciel de nuages et inonda de ses larmes le pays des Ayayonga. C'est depuis ce temps qu'à la place des champs et des pâturages s'étendent de marais à perte de vue.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La grenouille bienfaisante (France) | ± 18½ pages | Vu 2019 fois. | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi fait cacher la reine, qui est enceinte, dans un château pour la protéger des mauvais coups de la guerre. Mais la reine s'ennuie et s'enfuit dans un chariot tiré par un cheval, lors d'une partie de chasse. Le chariot se renverse et la reine, blessée, est amenée dans le royaume souterrain et lugubre de la fée Lionne. Chez elle, il y a des monstres, les arbres n'ont pas de feuilles, et il faut descendre dix mille marches pour y accéder. La Lionne demande à la Reine de lui confectionner un pâtés de mouches ; une grenouille, que la reine retire du bec d'un corbeau, va l'aider, car c'est une demi-fée. La Lionne veut ensuite un bouquet de fleur, et c'est une chauve-souris qui va les chercher. La reine accouche d'une belle princesse qu'elle nomme Moufette. Lorsque Moufette a dix mois, la grenouille va trouver le roi pour lui remettre une lettre de la reine écrite de son sang. Un an et quatre jour pour monter les marches ; une autre année à se préparer et se parer ; sept ans à faire le trajet, et la grenouille arrive enfin au château où le roi s'apprêtait à se marier avec une autre femme. La grenouille et son équipage font tout un spectacle pour épater le roi qui part retrouver la reine, pourvu d'une bague magique qui lui montrera le chemin. Arrivé sous terre, il coupe un bout de bras de la Lionne, et combat une multitude d'animaux de toutes sortes. Trois ans plus tard, un dragon lui offre son aide, à la condition qui pourra avoir  un certain morceau à manger ». La reine et la princesse sont délivrées et se retrouvent au château, avec le roi. Là-bas, Moufette rencontre le prince Moufy. Ils prévoient se marier, mais Moufy doit repartir dans son royaume régler des affaires. Le dragon envoie un géant quérir la princesse qu'il veut manger, à moins qu'elle n'épouse le neveu du dragon. La princesse, fidèle, refuse, et préfère la mort. Moufy sera averti par la grenouille et ira combattre le dragon sur un cheval muni de douze pieds et de trois têtes qui jettent du feu, des bombes et des boulets. Moufy perce le dragon au ventre, d'où sort un prince qui y était emprisonné depuis douze ans. Moufette et Moufy se marient.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vieille de Gleann-na-mBiorach et le taureau noir (Irlande) | ± 3½ pages | Vu 2018 fois. | Douglas Hyde
Un vieillard, qui allait donner de l'avoine à un taureau noir, voit un chien à huit pattes dans un trou, et un héron avec une anguille dans son bec. À cet endroit, dit le taureau, demeurent la sorcière qui a détruit tout le bétail, vaches et taureaux ; le chien est son fils ; le héron, sa mère. Le vieillard, sur les conseils du taureau, revient, armé d'un fléau, et fait un feu près du trou pour faire sortir la sorcière et sa compagnie. Le taureau et le vieillard les combattront et les vaincront. Le taureau entrera dans le trou qui se bouchera d'une masse de terre et le vieillard repartira chez lui avec une bourse pleine d'or et d'argent.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pourquoi l'eau est salée (Chine) | ± 1½ page | Vu 2013 fois. | Tradition Orale
En Chine, vivaient deux frères ; Wang-l'aîné, riche ; Wang-cadet, pauvre. Le riche ne donne pas au pauvre ; mais le cadet trouve une meule qui donne du sel quand on lui donne un coup de pied, et s'arrête lorsqu'on la retourne. L'ainé l'emprunte au cadet mais ne sait pas comment l'arrêter : il la pousse hors de chez lui, la meule descend la montagne jusqu'à la mer où elle s'enfonce ; c'est depuis ce temps que la mer est salée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Griselidis (Europe) | ± 7½ pages | Vu 2008 fois. | Tradition Orale
Un seigneur épouse Griselidis, la fille d'un pauvre vieillard. Il exige obéissance ; elle la lui promet. Pour la mettre à l'épreuve, il lui fait croire qu'il devra mettre à mort l'enfant qui vient de naître, une fille. Elle le lui donne ; il envoie l'enfant chez sa soeur qui l'élèvera. Quatre ans plus tard, il réclame le second enfant, c'est un garçon. Elle le lui donne. Alors que les enfants, qu'elle croit morts, ont huit et douze ans, le seigneur demande à Griselidis de partir, car il veut épouser une femme de son rang. Elle accepte et part. Puis elle revient pour accueillir la « nouvelle » épouse du seigneur. Il avoue tout : c'était un simulacre pour l'éprouver. Il lui déclare son amour, et lui redonne ses deux enfants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 161 - Blanche-Rose et Rose-Rouge (Allemagne) | ± 3¾ pages | Vu 1988 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Deux fillettes s'appellent Blanche-Rose et Rose-Rouge car elles ressemblaient aux boutons de deux rosiers : un blanc, l'autre rose. Un bon jour, un ours demande l'hospitalité et devient l'amie des deux fillettes. Au cours de leur promenade, les deux fillettes viennent en aide à un méchant nain qui se prend la barbe dans une fente de bois, puis dans la ligne à pêche que tire un énorme poisson, puis dans les griffes d'un grand oiseau. Toujours les fillettes l'aident et pour cela elles doivent lui couper un bout de barbe. Le nain les insulte ; l'ours arrive et tue le nain. L'ours était un prince que le nain avait ensorcelé. L'une des fillettes marie le prince ; l'autre son frère, et la mère est invitée à vivre au palais.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 189 : Le Paysan et le Diable (Der Bauer und der Teufel) (Allemagne) | ± 1 page | Vu 1985 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un paysan rusé aperçoit le diable assis dans son champ, sur un trésor. Le trésor sera au paysan si le diable peut avoir une partie de la récolte du paysan pendant deux ans. La première année, le diable aura ce qui pousse sur le sol ; le paysan sème des raves. Le diable n'aura rien. La seconde année, le diable aura ce qui pousse en dessous du sol ; le paysan sème du froment ; le diable n'aura rien.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 125 - Le diable et sa grand-mère (Allemagne) | ± 2¾ pages | Vu 1979 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Trois soldats désertent et un dragon leur propose de le servir pendant sept ans. Il leur donne une petite cravache qui donne de l’argent. Dans sept ans, s’ils trouvent réponse à une énigme, le diable (le dragon) leur redonnera leur liberté. Les soldats sentent le temps passer mais une vieille femme leur dit d’aller dans une forêt. Un soldat y va et entre dans une maison où la grand-mère du diable loge qui accepte de l’aider. Quand le diable arrive, elle le questionne et il parle de l’énigme. Au bout des sept ans, le diable leur pose l’énigme et ils répondent : « un chat marin mort sera notre rôti ; une côte de baleine sera notre cuillère ; un vieux sabot de cheval sera notre verre à vin.»

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’histoire du magicien québécois qui détruisit l’escadre anglaise (Canada) | ± 1½ page | Vu 1971 fois. | Tradition Orale
Jean-Pierre Lavallée, métis, pratique la sorcellerie. Il rencontre Frontenac et Jean-Talon, sauve Québec de la famine en 1704, et fait couler la flotte de Walker en 1711 en faisant jaillir une brume inattendue.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Fille qui se maria à un Mort (France) | ± 5¼ pages | Vu 1970 fois. | François-Marie Luzel
Un mendiant se marie avec une princesse et fait d'un prince son filleul. Le mendiant part avec la princesse dans son royaume sous la terre. Un prine part à la recherche de sa soeur, frappe sur un rocher avec une baguette blanche et descend sous terre, avec son beau-frère. La princesse se porte bien et le prince part avec son beau-frère mais revient fermer la porte à clef. Le beau-frère est parti. Le prince retourne à la maison et le second prince fait le même trajet pour voir sa soeur. Le prince part avec son beau-frère après avoir barrer la porte et en chemin, ils voient des vaches maigres dans un pré abondant, des vaches grasses dans une lande aride, deux chèvres qui se battent. Puis, dans une vieille église, le prince répond à son beau-frère la messe. Le beau-frère explique : les vaches maigres étaient des riches du temps de leur vivant ; les vaches grasses ; des pauvres, les chèvres, des voleurs ; le beau-frère, un mauvais prêtre ; les ombres dans l'église, des diables. Tous sont délivrés. Le prince retourne à la maison expliquer que sa soeur et lui mourront mais iront au Paradis.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ivan le petit sot (Russie) | ± 22½ pages | Vu 1968 fois. | Léon Tolstoï
Un père a trois fils : Semione la Bataille, Tarass le Ventru, Ivan l'Imbécile. Le premier obtient un haut grade mais revient chez son père demander le tiers du Domaine. Ivan le sot accepte. Le second devient marchand et revient chercher son tiers. Le vieux démon n'est pas content que les frères ne se disputent pas et il envoie trois diablotins. Le premier cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde. Le second cause la perte de Tarass le Ventru en l'endettant. Mais le troisième ne vient pas à bout de Ivan le sot qui oblige le diablotin à le guérir en lui donnant trois ramilles ; Ivan prononce le nom de Dieu et le diablotin s'enfonce dans la terre. Semione la Bataille revient vivre chez son père. Le second diablotin essaie de décourager Ivan mais ce dernier l'oblige à lui fabriquer des soldats qui chantent en secouant une botte d'avoine et le diablotin s'enfonce dans la terre. Tarass le Ventru revient vivre chez son père. Le troisième diablotin essaie à son tour de dérourager Ivan l'oblige à lui donner de l'or en frottant une feuille de chêne et le diablotin s'enfonce dans la terre. Ivan fait chanter ses soldats au village et distribue de l'or et ses frères l'apprennent. Semione la Bataille repart avec des soldats pour faire la guerre ; Tarass le Ventru repart avec de l'argent pour commercer. Mais Ivan refuse d'en donner une seconde fois ; car l'un tue et l'autre appauvrit. Les deux frères deviennent tsars. Avec la deuxième ramille, Ivan guérit un vieux chien ; avec la troisième, une mendiante au lieu de la fille du tsar. Ivan guérit la tsaverna par sa présence et ils se marient. Mais Ivan préfère le travail à la richesse et sa femme fait comme lui. Toutes les personnes intelligentes quittent le royaume et seuls restent les imbéciles. Le vieux démon décide à son tour de se venger. Il cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde et de Tarass le Ventru qui ne peut plus rien acheter même s'il est riche. Il s'essaie avec Ivan. Le vieux démon veut enrôler les villageois contre de l'alcool, mais les imbéciles éclatent de rire. Il veut les enrôler de force ; c'est un échec. Le vieux démon s'allie au roi des cafards mais ses soldats ont honte de brûler, piller, tuer des imbéciles qui ne se défendent pas et qui les nourrissent. Le vieux démon change de tactique ; il distribue de l'or mais les imbéciles la donnent à leurs enfants pour qu'ils jouent. Le vieux démon veut manger et on lui indique la maison de la soeur de Ivan. Elle donne à manger à ceux qui ont les mains calleuses avant tout et le vieux démon passe en dernier. Il veut alors instruire les villageois car le travail cérébral dit-il accomplit de plus grands choses que celui manuel. Mais à la fin, le vieux démon tombe de l'escalier et sa tête s'enfonce dans le sol. «Oh! s'écria Ivan. L'homme honnête disait la vérité. Il arrive que la tête éclate. Il s'agit bien de cals ! Travailler du cerveau vous donne des bosses sur le crâne!» Morale : «Il faut avoir les mains calleuses pour s'asseoir à notre table. Qui ne les a pas ne mange que les restes.»

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

09 - L'enfant changée en nourrice (France) | ± 10¼ pages | Vu 1965 fois. | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
On propose à une femme d'être la nourrice de l'enfant, Elfride, d'un couple de bourgeois de Paris. Elle accepte, mais fait passer sa fille, Léontine, pour l'enfant des bourgeois. Quatre ans plus tard, ils repartent avec l'enfant de la nourrice, croyant que c'est la leur. Mais la nourrice ne peut supporter que son enfant soit au loin ; avec l'aide d'un avocat, elle reprend son enfant, les bourgeois la leur. Le temps passe et Léontine s'ennuie de ces quelques années de faste qu'elle a vécues à Paris. Elle y repartira, espérant retrouver ses parents « adoptifs » d'autrefois, mais les nouvelles sont mauvaises : certains disent qu'elle est servante dans une maison, d'autres disent qu'un voyageur lui a promis mariage.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Fables diverses - Pourquoi les Araignées ont la taille si fine (Guadeloupe) | ± 1½ page | Vu 1965 fois. | Mme Schont
Le dernier rêve du chêne (Danemark) | ± 4½ pages | Vu 1958 fois. | Hans Christian Andersen
Un vieux chêne âgé de 365 ans discute du temps avec un éphémère. Il se rappelle ensuite sa vie. Puis une tempête le déracine du sol.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'amitié des deux chacals (Égypte) | ± ½ page | Vu 1953 fois. | Tradition Orale
Deux chacals sont amis ; au lieu de fuir devant un lion, ils lui font face et expliquent au lion que même s'ils se sauvent, le lion le rattrapera et les mangera. Pourquoi fuir et épuiser le lion pour rien ? Le lion, à ces paroles sincères, reconnaît leur courage et s'en va.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux bossus de Pléchâtel (France) | ± 2½ pages | Vu 1948 fois. | Adolphe Orain
Un bossu rencontre des lutins ; il leurs chante une chanson et en échange, ils lui enlèvent sa bosse. Mais il ne doit pas le dire à personne. Un autre bossu le saoule et écoute le premier lui raconter l'aventure avec les lutins. Le second va chanter une chanson aux lutins qui lui enlèvent sa bosse. Le premier, par contre, pour avoir parlé, retrouve sa bosse par derrière et la bosse du deuxième bossu par devant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le père Mathurin (Canada) | ± 4¼ pages | Vu 1944 fois. | Paul Stevens
Le père Mathurin va demeurer chez ses deux gendres et leur donne, en échange, tout son avoir. Au début, tout va bien, mais lorsque les autres vieux du coin viennent visiter Mathurin, jaser et fumer la pipe, les gendres et les brus traitent le bonhomme de « déplaisant ». Mathurin va voir le père Sanschagrin qui lui raconte la fois où il a fait une expérience : il regardait deux merles nourrir leurs enfants ; quand les oisillons ont été en âge de voler, il a emprisonné la mère et le père dans une cage. Les petits ne sont pas venir nourrir leurs parents qui sont morts... Les enfants, c'est comme ça, conclut-il. Alors, les deux bonhommes retournent chez les gendres et, enfermés dans une chambre, font semblant de compter l'argent de Mathurin. Les gendres comprennent que leur bonhomme a encore de l'argent et redeviennent serviables, l'appelant pépère par ici, et pépère par là. A la mort du bonhomme, ils trouvent dans son coffre, non pas de l'or, mais des roches et un rondin ... pour casser la tête des pères qui commettent l'erreur de tout donner à ses enfants ...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La princesse Yvonne (France) | ± 8¼ pages | Vu 1943 fois. | Adolphe Orain
Un roi et une reine ont une file qu'ils confient à une paysanne. Elle part en mer sur une barque avec la petite mais la paysanne se noie et la fillette se retrouve vivante sur une île habité par deux ogres, l'une magicien, l'autre fée. Ils veulent la marier, plus tard, à leur fils. Le neveu du roi, des années après, part à la recherche de la princesse et finalement la trouve. Ils s'enfuient avec la baguette magique de la fée ogresse. Ils se changent en rosier-rose, puis en barque-paysanne, puis en oranger-abeille et les ogres ne les retrouvent pas mais la baguette magique est perdu. Des années plus tard, le roi passe par là et trouve étrange cet arbre ; il fait appeler Merlin qui redonne leur apparence au neveu et à la princesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...