Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

Les deux bossus de Pléchâtel (France) | ± 2½ pages | Vu 1755 fois. | Adolphe Orain
Un bossu rencontre des lutins ; il leurs chante une chanson et en échange, ils lui enlèvent sa bosse. Mais il ne doit pas le dire à personne. Un autre bossu le saoule et écoute le premier lui raconter l'aventure avec les lutins. Le second va chanter une chanson aux lutins qui lui enlèvent sa bosse. Le premier, par contre, pour avoir parlé, retrouve sa bosse par derrière et la bosse du deuxième bossu par devant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 189 : Le Paysan et le Diable (Der Bauer und der Teufel) (Allemagne) | ± 1 page | Vu 1751 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un paysan rusé aperçoit le diable assis dans son champ, sur un trésor. Le trésor sera au paysan si le diable peut avoir une partie de la récolte du paysan pendant deux ans. La première année, le diable aura ce qui pousse sur le sol ; le paysan sème des raves. Le diable n'aura rien. La seconde année, le diable aura ce qui pousse en dessous du sol ; le paysan sème du froment ; le diable n'aura rien.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 192 - Le maître-voleur (Allemagne) | ± 6¼ pages | Vu 1746 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un paysan voit venir un étranger qui s'avère être son fils parti depuis longtemps. Il est devenu maître-voleur et va voir le comte qui est son parrain. Trois épreuves sont lancées : voler un cheval (en saoulant les gardiens), voler un drap et l'alliance de l'épouse du comte (le compte croit tuer le voleur alors que c'est un mort ; le voleur se fait passer pour le comte), enlever le curé et le bedeau (en leur faisant croire que c'est la fin du monde et en se faisant passer pour saint Pierre). À la fin, le comte invite le voleur à changer de pays.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vieille de Gleann-na-mBiorach et le taureau noir (Irlande) | ± 3½ pages | Vu 1741 fois. | Douglas Hyde
Un vieillard, qui allait donner de l'avoine à un taureau noir, voit un chien à huit pattes dans un trou, et un héron avec une anguille dans son bec. À cet endroit, dit le taureau, demeurent la sorcière qui a détruit tout le bétail, vaches et taureaux ; le chien est son fils ; le héron, sa mère. Le vieillard, sur les conseils du taureau, revient, armé d'un fléau, et fait un feu près du trou pour faire sortir la sorcière et sa compagnie. Le taureau et le vieillard les combattront et les vaincront. Le taureau entrera dans le trou qui se bouchera d'une masse de terre et le vieillard repartira chez lui avec une bourse pleine d'or et d'argent.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Griselidis (Europe) | ± 7½ pages | Vu 1740 fois. | Tradition Orale
Un seigneur épouse Griselidis, la fille d'un pauvre vieillard. Il exige obéissance ; elle la lui promet. Pour la mettre à l'épreuve, il lui fait croire qu'il devra mettre à mort l'enfant qui vient de naître, une fille. Elle le lui donne ; il envoie l'enfant chez sa soeur qui l'élèvera. Quatre ans plus tard, il réclame le second enfant, c'est un garçon. Elle le lui donne. Alors que les enfants, qu'elle croit morts, ont huit et douze ans, le seigneur demande à Griselidis de partir, car il veut épouser une femme de son rang. Elle accepte et part. Puis elle revient pour accueillir la « nouvelle » épouse du seigneur. Il avoue tout : c'était un simulacre pour l'éprouver. Il lui déclare son amour, et lui redonne ses deux enfants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

09 - L'enfant changée en nourrice (France) | ± 10¼ pages | Vu 1740 fois. | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
On propose à une femme d'être la nourrice de l'enfant, Elfride, d'un couple de bourgeois de Paris. Elle accepte, mais fait passer sa fille, Léontine, pour l'enfant des bourgeois. Quatre ans plus tard, ils repartent avec l'enfant de la nourrice, croyant que c'est la leur. Mais la nourrice ne peut supporter que son enfant soit au loin ; avec l'aide d'un avocat, elle reprend son enfant, les bourgeois la leur. Le temps passe et Léontine s'ennuie de ces quelques années de faste qu'elle a vécues à Paris. Elle y repartira, espérant retrouver ses parents « adoptifs » d'autrefois, mais les nouvelles sont mauvaises : certains disent qu'elle est servante dans une maison, d'autres disent qu'un voyageur lui a promis mariage.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Sara Th.. (France) | ± 15½ pages | Vu 1739 fois. | Jean-François de Saint-Lambert
Le narrateur du récit part pour l'Écosse, pour oublier une cousine dont il était amoureux plus jeune. Il loge dans une métairie, et est accueilli par une jolie fermière, Sara, qui lui offre de consulter la bibliothèque en attendant le retour de son mari, Philips. La bibliothèque, pour des fermiers, impressionne le voyageur : livres de philosophie, poésie, etc. Dans la soirée, un vieillard laissera entendre que Sara est une femme merveilleuse, car elle a laissé une autre vie pour celle de maintenant. Sara racontera son histoire : elle a été élevée par son père qui l'a initiée à la philosophie et à la réflexion. Lorsque son père est mort, son oncle voulut la présenter à son fils. Elle s'arrangea pour qu'on la croit morte et laissa sa fortune à son cousin, le narrateur du récit...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le corps-sans-âme (France) | ± 2¾ pages | Vu 1738 fois. | Adolphe Orain
Un prince part à la recherche de sa fiancée et va voir Viviane et Merlin. Puis il rencontre trois animaux, un lion, un aigle, une fourmi et propose le partage d'un cheval ; il pourra en contre-partie se transforme en ces animaux. Il suit un faucon au pays de la Montage de verre, met un oeuf dans la bouche du magicien qui meurt. retrouve se fiancée qui était transformée en colombe.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'arbre merveilleux (Allemagne) | ± 5½ pages | Vu 1737 fois. | Tradition Orale
Un garçon qui garde les cochons trouve un arbre qui touche le ciel. Il décide d'y monter. Son ascension durera des jours : il y découvrira un village ; puis, plus haut, un château où demeure une jeune fille, une princesse, enfermée par un enchanteur. Le garçon reste avec la fille ; mais il libère un corbeau en lui donnant à boire. La fille disparaîtra et le garçon montera plus haut dans l'arbre pour y trouver une petite cabane de chasse et la princesse étendue sur un lit. Il ouvre un sac attaché à son cou et pour y découvrir une pierre précieuse qu'un corbeau viendra voler. Le garçon part après le corbeau mais se perd dans la forêt. Il rencontre un homme qui l'invite à sa maison. Il y a là onze garçons ; lui c'est le douzième. Dans un an, l'homme leur posera trois énigmes ; celui qui ne trouvera pas mourra ; celui qui trouvera aura une bourse pleine d'or. Pendant ce temps, la princesse se construit une petite auberge. L'année passe et le garçon entend trois corbeaux parler entre-eux à propos des énigmes : « De quoi est faite la maison ? D’où vient la nourriture ? Pourquoi ne fait-il jamais nuit à l’intérieur de la maison ? La maison est faite avec des os d’hommes pécheurs. La nourriture vient de la cuisine du diable et la lumière vient de la pierre que j’ai volé au jeune garçon et qui est suspendue dans la grande salle. » Le garçon répond donc correctement et se sauve avec la bourse en or et la pierre précieuse ; les autres meurent. Le garçon erre et arrive à l'auberge ; la princesse finit par le reconnaître. Ils entament la descente de l'arbre mais lorsqu'ils arrivent en bas, le monde a changé ; et eux sont si vieux qu'ils tombent en poussière.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'oeil sans paupière (Écosse) | ± 14¼ pages | Vu 1737 fois. | Philarète Chasles
Jock Muirland est veuf  : sa femme est morte attristée par sa jalousie maladive. C'est soir d'Halloween ; avec d'autres paysans, Jock Muirland parlent et discutent des spunkies ou têtes de femmes ailées, des skelpies ou démons, des fairies ou fées... qu'on rencontre durant la nuit d'Halloween. Des superstitions comme la racine déterrée qui, si elle est droite, vous fera épouser un homme ou une femme de bonne grâce mais, si elle est croche, une personne contrefaite... Lors de la cérémonie du miroir, Muirland prononce l'incantation : « Parais donc, ma femme ». Dès lors, apparaît une figure pâle... Muirland pousse un cri ; les autres se sauvent ! La spunkie ne laisse plus Muirland ; il se réfugie dans les ruines d'une cathédrale enflammée et y voix démons, lutins... Il se réveillera chez lui, mariée à une femme, Spellie, qui n'a pas de paupière. C'est pour le surveiller, lui dit-elle, car elle est jalouse ; elle lui fera vivre le supplice qu'il avait jadis fait vivre à sa première femme. Un bon jour, Muirland disparaît pour aller en Amérique, vivre à côté des Narraghansetts. Leur chef, leur sachem, tombe malade et Muirland constate que c'est une indigestion, et il le guérit. Le chef lui donne en mariage sa fille. Mais un jour, en chassant une pintade, Muirland tombe sur Spellie qui l'a retrouvé. Il se précipite dans l'Ohio et s'y noît.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 135 - La mariée blanche et la mariée noire (Allemagne) | ± 3½ pages | Vu 1736 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une paysanne a une fille et une belle-fille. Dieu fait devenir la mère et la fille noires et laides. La belle-fille a trois voeux : belle, riche et la joie éternelle. Son frère en fait un tableau et le roi tombe amoureux. En chemin, la mère qui est une sorcière fait tomber la fille à l'eau qui se change en cane. Le roi jette le frère dans une fosse de serpents ; la sorcière ensorcelle le roi qui pense belle la laide. La cane revient trois fois en demandant où est son frère. La troisième fois, le roi transperce la cane qui redevient jeune fille. Elle explique tout au roi. Le roi met la mère et la fille dans un baril garni de clous attaché à un attelage.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 024 - Dame Hiver (Dame Holle) (Allemagne) | ± 2½ pages | Vu 1735 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une femme a une fille paresseuse et une autre travaillante qui était sa Cendrillon. La fille travaillante échappa sa quenouille dans le puits et voulut aller la chercher mais se retrouva dans un prairie. Elle sortit les pains du four, fit tomber les pommes du pommier et aida une vieille femme qui était l'Hiver et que lorsqu'elle secouait son édredon qui laissant voler les plumes, il neigeait dans le monde. La jeune fille retourne chez elle recouverte d'une pluie d'or. La femme envoie sa fille paresseuse qui ne retire pas les pains, ni les pommes, ni n'aide la vieille femme. Elle revient chez elle recouverte de poix.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les diables cornus (Canada) | ± 4 pages | Vu 1734 fois. | Charles Quinel
1535. Cartier revient pour la 2e fois au Canada. Avec Donnaconna, sur L'Emerillon, il descend le fleuve vers Hochelaga, même si le chef Huron est en désaccord avec ce voyage. En chemin, Blancs comme Sauvages prennent peur : des génies, des diables cornus s'approchent de la caravelle. Cartier ordonne de charger deux petits canons ; Donnaconna intervient : ces diables, dans la barque, sont ses deux fils.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La princesse Yvonne (France) | ± 8¼ pages | Vu 1733 fois. | Adolphe Orain
Un roi et une reine ont une file qu'ils confient à une paysanne. Elle part en mer sur une barque avec la petite mais la paysanne se noie et la fillette se retrouve vivante sur une île habité par deux ogres, l'une magicien, l'autre fée. Ils veulent la marier, plus tard, à leur fils. Le neveu du roi, des années après, part à la recherche de la princesse et finalement la trouve. Ils s'enfuient avec la baguette magique de la fée ogresse. Ils se changent en rosier-rose, puis en barque-paysanne, puis en oranger-abeille et les ogres ne les retrouvent pas mais la baguette magique est perdu. Des années plus tard, le roi passe par là et trouve étrange cet arbre ; il fait appeler Merlin qui redonne leur apparence au neveu et à la princesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le père Mathurin (Canada) | ± 4¼ pages | Vu 1731 fois. | Paul Stevens
Le père Mathurin va demeurer chez ses deux gendres et leur donne, en échange, tout son avoir. Au début, tout va bien, mais lorsque les autres vieux du coin viennent visiter Mathurin, jaser et fumer la pipe, les gendres et les brus traitent le bonhomme de « déplaisant ». Mathurin va voir le père Sanschagrin qui lui raconte la fois où il a fait une expérience : il regardait deux merles nourrir leurs enfants ; quand les oisillons ont été en âge de voler, il a emprisonné la mère et le père dans une cage. Les petits ne sont pas venir nourrir leurs parents qui sont morts... Les enfants, c'est comme ça, conclut-il. Alors, les deux bonhommes retournent chez les gendres et, enfermés dans une chambre, font semblant de compter l'argent de Mathurin. Les gendres comprennent que leur bonhomme a encore de l'argent et redeviennent serviables, l'appelant pépère par ici, et pépère par là. A la mort du bonhomme, ils trouvent dans son coffre, non pas de l'or, mais des roches et un rondin ... pour casser la tête des pères qui commettent l'erreur de tout donner à ses enfants ...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’eau de feu (Canada) | ± 4¼ pages | Vu 1729 fois. | Charles Quinel
Le chef des Hurons à Hochelaga est malade ; ses sorciers n'y peuvent rien ; ses fils parlent de la médecine de blancs. On envoie chercher Cartier qui masse le chef avec de l'eau-de-vie et calme ses rhumatismes. Cartier fait impression lorsqu'il met le feu à l'eau-de-vie. Puis l'hiver arrive. Les blancs, malades, se méfient des peaux-rouges qui ne veulent plus échanger nourriture et fourrure contre de simples bibelots. Un soir, les Indiens volent un baril d'eau-de-vie et y mettent le feu ; mais leur village brûle entièrement. C'est ainsi que les peaux-rouges ont appelé par la suite l'eau-de-vie eau de feu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le conte de la mère-grand (Le petit chaperon rouge) (France) | ± 1½ page | Vu 1723 fois. | Achille Millien
Une femme dit à sa fille d'aller porter du pain à sa grand-mère. En route, elle rencontre le bzou qui lui demande où elle va : chez sa grand-mère. Le bzou tue la grand-mère et en fait du sang et de la viande. La fillette arrive chez la grand-mère ; là, le bzou lui dit de boire le vin et de manger la viande et de venir se coucher. Dans le lit, la fillette demande pour aller dehors et s'enfuit.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois messes basses (France) | ± 6¼ pages | Vu 1721 fois. | Alphone Daudet
Le soir de la nuit de Noël, un curé, influencé par Garrigou (dont le diable a pris l'apparence), néglige de dire dans leur totalité les trois messes basses pour aller réveillonner au plus vite et se goinfrer de dindes bourrées de truffes et de vins de toutes les couleurs. Le curé meurt dans la nuit ; le Juge (Dieu) le condamne à retourner sur terre pour faire trois cents messes en guise de punition, avec tous ceux qui étaient présents lors de la nuit fatidique. La légende de dom Blalguère est née et, depuis ce temps, dans une certaine chapelle, on peut voir lors de la nuit de Noël une lumière surnaturelle et une assistance étrange.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ivan le petit sot (Russie) | ± 22½ pages | Vu 1720 fois. | Léon Tolstoï
Un père a trois fils : Semione la Bataille, Tarass le Ventru, Ivan l'Imbécile. Le premier obtient un haut grade mais revient chez son père demander le tiers du Domaine. Ivan le sot accepte. Le second devient marchand et revient chercher son tiers. Le vieux démon n'est pas content que les frères ne se disputent pas et il envoie trois diablotins. Le premier cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde. Le second cause la perte de Tarass le Ventru en l'endettant. Mais le troisième ne vient pas à bout de Ivan le sot qui oblige le diablotin à le guérir en lui donnant trois ramilles ; Ivan prononce le nom de Dieu et le diablotin s'enfonce dans la terre. Semione la Bataille revient vivre chez son père. Le second diablotin essaie de décourager Ivan mais ce dernier l'oblige à lui fabriquer des soldats qui chantent en secouant une botte d'avoine et le diablotin s'enfonce dans la terre. Tarass le Ventru revient vivre chez son père. Le troisième diablotin essaie à son tour de dérourager Ivan l'oblige à lui donner de l'or en frottant une feuille de chêne et le diablotin s'enfonce dans la terre. Ivan fait chanter ses soldats au village et distribue de l'or et ses frères l'apprennent. Semione la Bataille repart avec des soldats pour faire la guerre ; Tarass le Ventru repart avec de l'argent pour commercer. Mais Ivan refuse d'en donner une seconde fois ; car l'un tue et l'autre appauvrit. Les deux frères deviennent tsars. Avec la deuxième ramille, Ivan guérit un vieux chien ; avec la troisième, une mendiante au lieu de la fille du tsar. Ivan guérit la tsaverna par sa présence et ils se marient. Mais Ivan préfère le travail à la richesse et sa femme fait comme lui. Toutes les personnes intelligentes quittent le royaume et seuls restent les imbéciles. Le vieux démon décide à son tour de se venger. Il cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde et de Tarass le Ventru qui ne peut plus rien acheter même s'il est riche. Il s'essaie avec Ivan. Le vieux démon veut enrôler les villageois contre de l'alcool, mais les imbéciles éclatent de rire. Il veut les enrôler de force ; c'est un échec. Le vieux démon s'allie au roi des cafards mais ses soldats ont honte de brûler, piller, tuer des imbéciles qui ne se défendent pas et qui les nourrissent. Le vieux démon change de tactique ; il distribue de l'or mais les imbéciles la donnent à leurs enfants pour qu'ils jouent. Le vieux démon veut manger et on lui indique la maison de la soeur de Ivan. Elle donne à manger à ceux qui ont les mains calleuses avant tout et le vieux démon passe en dernier. Il veut alors instruire les villageois car le travail cérébral dit-il accomplit de plus grands choses que celui manuel. Mais à la fin, le vieux démon tombe de l'escalier et sa tête s'enfonce dans le sol. «Oh! s'écria Ivan. L'homme honnête disait la vérité. Il arrive que la tête éclate. Il s'agit bien de cals ! Travailler du cerveau vous donne des bosses sur le crâne!» Morale : «Il faut avoir les mains calleuses pour s'asseoir à notre table. Qui ne les a pas ne mange que les restes.»

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le testament (France) | ± 3¾ pages | Vu 1720 fois. | Guy de Maupassant
Le narrateur se fait conter par un ami pourquoi ce dernier n'a pas le même nom que ses frères. Il raconte que sa mère s'est mariée à un homme qui n'en voulait qu'à sa fortune. L'homme n'a jamais aimé sa femme, a eu des amantes ; ils ont eu deux fils. Lui, l'ami du narrateur, est l'enfant d'un amant de sa femme. Elle a donné son avoir à cet amant qui lui a fait oublié son malheur en lui montrant que la vie pouvait être belle. L'homme a adopté cet enfant. Quant au mari de sa mère, il a provoqué le notaire lors de la lecture du testament et ce dernier l'a tué en duel !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le notaire (Canada) | ± 5½ pages | Vu 1720 fois. | Albert Laberge
Le notaire, qui possède le bureau de poste et le magasin général, est veuf depuis vingt ans. À son service, deux servantes : Françoise et Zéphirine. Tout va bien ; le notaire s'occupe de son jardin, mais un nouveau curé vient remplacer l'ancien, et fait des sermons sur les vices et les impuretés. Un jour, le curé conseille fortement au notaire de se marier. Mais le notaire ne connaît pas ni ne veut d'une autre femme. Le curé lui propose de choisir entre ses deux servantes. Le notaire en choisit une et lui donne de l'argent pour qu'elle s'achète une belle robe en ville ; lui se fait poser un râtelier dans la bouche car il n'en a plus aucune. Et c'est ainsi qu'ils se marient.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ce que disent les fleurs (France) | ± 7¼ pages | Vu 1710 fois. | George Sand
Lorsque la narratrice était une enfant, elle se plaisait à écouter les conversation des fleurs. Une fois, elle fut témoin de la jalousie des autres fleurs vis-à-vis la rose ; une autre fois, elle entendit cette conversation entre les fleurs de l'églantier et le zéphyr : au commencement, le zéphyr  avec son père et ses frères régnaient sur la terre et empêchaient toute vie de se développer, mais la vie finit par prendre le dessus. Les vents recommencèrent à semer la mort lorsque le zéphyr eut piété d'une rose, et prit plaisir de son parfum. Son père lui arracha ses ailes et le zéphyr retomba sur terre. L'esprit de la vie en fit un bel enfant, avec des ailes de papillon. Voilà pourquoi la rose est la reine des fleurs, et le zéphyr, leur ami !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 101 - L'homme à la peau d'ours (Allemagne) | ± 4¾ pages | Vu 1702 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un soldat fait la rencontre du diable qui lui promet la richesse s'il peut vivre avec une peau d'ours pendant sept années sans l'enlever ni se laver. Le soldat accepte et peut dépenser avec de l'or plein les poches. La quatrième année, il vient en aide à un vieil homme qui lui promet une de ses filles. Les deux aînées ne veulent pas de Peau-d'Ours mais la plus jeune accepte. Il repart en ayant donné la moitié de sa bague. Au bout de sept ans, le diable lui donne de l'or et lui refait une beauté. Le soldat va chez sa fiancée. Lorsque les deux soeurs comprennent que c'est Peau-d'Ours, elles fuient ; l'une se noie, l'autre se pend. Le soldat donne sa moitié de bague et la plus jeune le reconnaît. Le diable revient en soirée pour préciser que ce n'est pas une âme qu'il a perdue puisqu'il vient d'en faire deux...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Belle la gagne, Belle la dépense (Russie) | ± 2¾ pages | Vu 1698 fois. | Léon Tolstoï
Un pauvre passeur rêve d'avoir plus et s'en plaint à Dieu. Un jour, un gendarme vient l'avertir que son oncle est mort, et que le passeur est riche car il est l'héritier. Or, le commerce demande des connaissances et ses nouveaux amis essaient de le tromper. Il se met à boire et laisse tomber la lampe qui met le feu à la maison. Il a tout perdu mais a le coeur léger. Il retourne dans son village à pied ; il redevient passeur, sans plus demander quoi que ce soit à Dieu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...