Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

KHM 003 - L'enfant de la bonne vierge (Allemagne) | ± 3½ pages | Vu 1819 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un bûcheron et sa femme donnent leur fille de 3 ans à la Vierge Marie qui amène l’enfant au ciel. À quatorze ans, la Vierge part et lui remet treize clés pour treize portes mais seulement douze sont permises. La fille va dans la treizième et en ressort avec un doit en or. La Vierge la chasse car la fille refuse à trois reprises d’avouer et elle se retrouve prisonnière derrière un épais taillis, muette. Le roi passe, la trouve et la marie. Elle a un enfant, la Vierge lui demande de dire la vérité ; la fille nie et la Vierge repart avec l’enfant. Même chose avec un deuxième, puis un troisième enfant. La fille se retrouve sur le bûcher et crie à la Vierge qu’elle est entrée dans la treizième pièce. La fille est sauvée et retrouve ses trois enfants, et la parole !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 133 - Les souliers usés au bal (Allemagne) | ± 3½ pages | Vu 1817 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi a douze filles et le matin leurs souliers sont usés ; celui qui découvrira pourquoi pourra marier l'une d'entre elles ; sinon ils perdront la tête. Un jour, un soldat demande à une vieille femme où vont les princesses durant la nuit. «Ne bois pas de vin et fais semblant de dormir», dit-elle. Pendant trois nuits, le soldat suit les princesses qui descendent sous terre, traversent trois allées où les feuilles des arbres sont en argent, en or, en diamant. Elles arrivent à un grand lac où des princes les mènent au bal. Puis tout le monde revient. Le soldat raconte le tout au roi avec preuves à l'appui et il marie la fille aînée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le roman de Zamba et de Lapin - Zamba et les œufs de Canéfices (Guadeloupe) | ± 2¾ pages | Vu 1816 fois. | Mme Schont
Zamba voit que Lapin a la mine florissante alors que lui maigrissait à vue d'oeil. Il demande à Lapin qui lui donne du feu et un morceau d'omelette d'oeufs de Canéfices. Zamba va dépouiller tous les nids des Canéfices qui se placent près de l'abreuvoir et interroger les animaux. Après avoir demander à Cochon, Lapin, Éléphant, Tigre... qui ont répondu « des herbes dans le bois », les Canéfices demandent à Zamba qui répond « des oeufs de Canéfices ». Les Canéfices lui ont fait bien des plaies et des bosses...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 051 - Dénichet (Allemagne) | ± 2¼ pages | Vu 1815 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un garde-forestier trouve un enfant dans un arbre et l’adopte. Dénichet vient donc vivre en compagnie de Madelon qui furent les meilleurs frère et sœur. Mais la cuisinière veut faire cuire Dénichet. Les enfants se sauvent et sont poursuivit par les serviteurs. Ils se transforment en rosier et petite rose, en chapelle et couronne, en étang et canard. La cuisinière veut boire de l’eau mais le canard la traîne dans l’étang et la sorcière s’y noie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 027 - Les musiciens de Brême (Allemagne) | ± 2½ pages | Vu 1815 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un âne, un chien, un chat et un coq prennent le chemin car ils sont vieux et on veut les tuer. En chemin, ils voient une maison dans laquelle des brigands mangent à leur faim. Ils grimpent les uns sur les autres et se mettent à braire, aboyer, miauler et chanter. Les brigands se sauvent et les animaux mangent. Un brigand revient mais le chat l'égratigne, le chien le mord, l'âne lui donne une ruade, le coq crie : les brigands ne reviennent pas croyant qu'une sorcière habite maintenant la maison.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vraie légende du Taubenloch (Suisse) | ± 4½ pages | Vu 1812 fois. | Paul-Otto Bessire
Au temps des Croisades, le seigneur Enguerrand partit pour la Terre Sainte, car il avait quelques péchés à sa faire pardonner. Mais il en est revenu plus mécréant, accompagné d'une vingtaine de Sarrasins cruels, qui étaient sa garde du corps. Enguerrand se mit à faire l'ordre et la loi dans son domaine, près de Boujean, volant et tuant, s'il le jugeait opportun. Un jour, alors que le meunier Gauthier s'en allait se marier avec Béatrice, Enguerrand leur tendit un embuscade et, avec ses Sarrasin, massacrèrent la petite troupe qui allait sur le chemin. Béatrice sauta alors dans le vide et se noya dans la rivière, en bas, pour aller, dit-on, tout droit au paradis. Une bonne journée, les jeunes gens de Boujean, qui avaient juer de venger leur amis, sortirent par centaines du bois et tuèrent les Sarrasins, passèrent au fil de l'épée Enguerrand, et incendièrent le château. Depuis, au printemps, au chant des colombes, on dit que c'est l'âme de Béatrice qui revient sur terre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cavalier masqué (Canada) | ± 9½ pages | Vu 1810 fois. | Charles Quinel
Le narrateur va en Gaspésie, berceau de la Nouvelle-France, et se fait raconter deux histoires : celle de Laurent et de Casimir, deux pêcheurs ivrognes, de Barachois, qui ont lancé un défi au diable - qui les a invités à revenir le lendemain pour un ... régal inoubliable. Le lendemain, les deux hommes prennent la mer pour aller trinquer avec le diable. On a retrouvés quelques jours plus tard les cadavres de Laurent et de Casimir, avec des trace de doigts crochus au cou. Puis cette autre légende qui s'est déroulée dans cette même maison où est le narrateur est l'invité : un soir de mardi gras, Jérôme Descoutures donne un bal, au plaisir de sa fille, Rose. Un voyageur étrange demande l'hospitalité et on la lui accorde. Son cheval noir est attaché à l'extérieur, et lui-même porte un loup noir à la figure, un masque. Le bal s'anime et l'étranger regroupe autour de lui jeunes et moins jeunes femmes. Puis il danse  avec Rose, au déplaisir de son fiancé, Henri d'Aulnay, qui lance un défi à l'étranger. Les deux « hommes » se retrouvent dans une pièce isolée et se battent à l'épée. Rose surgit et au moment où l'étranger allait toucher mortellement Henri et crie « Mon Dieu, protégez-le ! ». Le diable, car c'était lui, bondit contre le mur ; un coup de tonnerre secoue la maison et quand la fumée se dissipe, il ne restait qu'une silhouette sur le mur, silhouette qui s'efface lentement avec les années.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le jugement du renard (Russie) | ± ½ page | Vu 1805 fois. | Léon Tolstoï
Un moujik va voir le renard qui est juge et porte plainte contre le mouton qui aurait mangé deux poules. La décision tombe : coupable ; la chair au tribunal, la peau au moujik.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le mythe de Kamikwakushit (Canada) | ± 16½ pages | Vu 1799 fois. | Rémi Savard
C'est un vieux qui avait une vieille, et un fils vieux, et un chien vieux, et un vieux cheval. Il fait un rêve qui lui dit d'aller pêcher la truite rouge, de la couper en morceaux pour lui, sa femme, son fils, son cheval et son chien. La femme a deux fils, la jument deux poulains, le chienne deux chiens, et le potager où il a emporté les tripes du poisson donne maintenant des légumes. De trois nuits en trois nuits, les fils, les chevaux et les chiens deviennent très grands, comme ce qui pousse dans le jardin. Les deux fils prennent leurs chevaux pour aller voir les filles, et l'autre fils les suit ; il s'appelle Kamikwakushit. Ils reviennent, puis y retournent. Kamikwakushit vole de la confiture, en met sur le postérieur d'une fille, et les fils reviennent à la maison. On apprend que celui qui répliquera trois fois à la fille du gérant de la Compagnie de la Baie d'Hudon l'épousera. Tous les célibataires y vont ; même Kamikwakushit. Une fois sur les lieux, il a envie et défèque dans son chapeau. Il y met un copeau de bois et un oeuf. Ce sera les trois réponses aux trois questions de la fille. Ils se marient, mais le grand gérant n'aime pas Kamikwakushit, et il le fait embarquer avec sa fille sur un bateau en piteux état. Mais Kamikwakushit rénove le bateau. Ils reviennent au port et le grand gérant remplit le bateau de provisions, pour qu'ils aillent vendre la marchandise. Arrivé dans une ville, Kamikwakushit paient les dettes de ceux qui en ont - plus ils ont des épingles sur eux, plus de dettes ils ont. L'un deux se transforme en un renard roux. Kamikwakushit et sa femme reviennent chez le beau-père, et repartent. En mer, un commis jette Kamikwakushit à l'eau. C'est le renard roux qui le sauve, et lui explique comment regagner sa femme, le lendemain, lors d'un banquet. Lorsqu'on le reconnaîtra à sa bague, on pendra celui qui l'avait jeté à l'eau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le bourgeois d’Abbeville ou la housse coupée en deux (Europe) | ± 3¼ pages | Vu 1796 fois. | Tradition Orale
Un bourgeois aisé laisse Abbeville pour Paris ; il a perdu sa femme et marie son fils. Or, les frères de l'épousée veulent que le bourgeois donne tout son avoir au fils ; c'est la condition pour que ce dernier épouse leur soeur. Le bourgeois y consent. Le fils et son épouse ont un fils. Dix ans plus tard, sur les conseils de son épouse, le fils met son père, le bourgeois, à la porte ; il est trop vieux et inutile. Le vieux demande une couverte et l'enfant prend celle du cheval, la coupe en deux. Son père lui demande pourquoi ? « L'autre moitié sera pour toi quand tu seras vieux. » Le père comprend la leçon et fait rentrer son propre père, le bourgeois.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Aux champs (France) | ± 5¼ pages | Vu 1792 fois. | Guy de Maupassant
Deux familles de paysans sont voisines, les Tuvache et les Vallin ; ils ne sont pas riches et ont quatre enfants, chacun. Un jour, une voiture s'arrête et une jeune femme, accompagnée d'un monsieur, va jouer avec les enfants. La scène se répète la semaine suivante, puis l'autre d'après. Enfin, le couple entre chez les Vallin et offre d'adopter le garçon, adoption assortie d'une rente pour la famille et d'un héritage pour l'enfant ; la mère Vallin refuse. Ils font la même offre chez les Tuvache qui acceptent. La mère Valin, des années durant, crie à qui veut l'entendre qu'elle n'a pas « vendu » son enfant, elle. Des années plus tard, peut-être vingt ans, le fils vient revoir ses parents ; les voisins défilent, comme le curé, le maire, etc. Tous en sont fier ! C'est alors que le fils de la mère Vallin lui reproche de ne pas l'avoir « vendu » ; au moins, il serait quelqu'un, comme l'autre. Il le reproche tant à ses parents qu'il s'en va chercher sa vie ailleurs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Mame Pouliche (Canada) | ± 9 pages | Vu 1792 fois. | Albert Laberge
Mame Pouliche fait des ménages : balaye, essuie, époussette, vide les paniers et les crachoirs. Elle se marie ; son marie meurt. Le temps passe. Elle fait des ménages. Se voit refuser une augmentation de salaire. Heureusement, il y a l'élixir parégorique. Un jour, elle se lève en retard ; monte les escaliers car l'ascenseur n'est pas là. Puis, meurt d'une syncope.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Vassilisa la belle (Russie) | ± 5¾ pages | Vu 1791 fois. | Tradition Orale
Le Mouton (France) | ± 12¼ pages | Vu 1791 fois. | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi a trois filles ; la plus jeune et aimable se nomme Merveilleuse. Un jour, son père demande ce qu'ont rêvé ses filles ; Merveilleuse répond que le roi lui avait lavé les mains. Le roi, indigné, demande au capitaine d'aller égorger sa fille, et de ramener son coeur et sa langue. En chemin, le capitaine se laisse attendrir, et la mauresse, la guenuche et le doguin accompagnant le princesse se donnent chacun et inutilement la mort. Merveilleuse s'enfuie dans la forêt et fait la rencontre d'un troupeau de moutons qui parlent, et qui sont parés de vêtements et de bijoux. Le plus beau mouton se présente : c'est un prince ensorcelé, comme tous les moutons ici présents, par la fée Ragotte. Le mouton-prince raconte son histoire et offre à Merveilleuse de vivre dans leur caverne, en sécurité, loin du roi. Un jour, elle apprendra que sa soeur aînée se marie et ira, déguisée, aux noces. Et reviendra. La deuxième fille du roi se mariera à son tour. Merveilleuse ira de nouveau au mariage et le roi, la trouvant trop belle - il ne la reconnaît pas sous son déguisement -, lui offrira de laver ses belles mains. Merveilleuse se dévoile ; le rêve s'est réalisé. Le roi pardonne à Merveilleuse qui oublie, dans les joies des retrouvailles, d'aller rejoindre le mouton à qui elle avait promis de revenir. Le mouton, amoureux, ne pouvant vivre sans Merveilleuse, court jusqu'au château et il trouve la mort.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Cocorico ! (Canada) | ± 5¾ pages | Vu 1789 fois. | Isabel Dos Santos
Les deux frères (Russie) | ± 1½ page | Vu 1788 fois. | Léon Tolstoï
Deux frères découvrent, dans la forêt, une pierre sur laquelle est écrit : celui qui suit son chemin, trouve une rivière, prend les oursons à l'ourse, se sauve dans une montagne, trouvera le bonheur dans une maison. L'un des frère est sceptique et a peur du danger ; l'autre suit les consignes et devient tzar pour cinq années. Il est déchu et va retrouver son frère ; ils se racontent leurs histoires. Ni un ni l'autre regrettent : l'un a vécu sans tracas ; l'autre est déchu mais a des souvenirs...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Légende de madame d’Haberville (Canada) | ± 5¾ pages | Vu 1788 fois. | Philippe Aubert de Gaspé
Madame d’Haberville raconte une légende : une femme qui a perdu son enfant n'arrête pas de pleurer. Un soir, dans l'église, elle a une vision : un prêtre, un bedeau et des enfants en procession. La femme voit sa fille qui porte deux seaux d'eau. Ce sont les larmes qu'elle pleure que sa fille doit porter dans l'autre monde. Sur les conseils d'un saint homme, elle cesse de pleurer sa fille.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La garde des pluviers dorés (Irlande) | ± 4¾ pages | Vu 1787 fois. | Douglas Hyde
Une femme a trois fils. Le premier part pour aller chercher fortune ; entre la petite moitié d'un gâteau et la bénédiction et la grande partie et la malédiction, le fils choisit la deuxième option. Près d'une fontaine, un chien lui demande un morceau de gâteau. Il refuse et va travailler chez un fermier. Il devra ramener douze pluviers en fin de journée, sinon il devra se faire couper la tête. Il se fera couper la tête. Le second fils suit le même chemin. Le troisième fils choisit la petite moitié du gâteau et la bénédiction, partage le gâteau avec le chien qui lui offre une flute qui ramènera les pluviers. Le fermier s'en aperçoit et sa femme essaie d'acheter la flute contre un bon montant, et même pour la permission de l'embrasser pendant une demi-heure. Rien n'y fait, il ne vend pas sa flute, si bien qu'il repart avec un sac d'or.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 035 - Le Tailleur au ciel (Der Schneider im Himmel) (Allemagne) | ± 1½ page | Vu 1786 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un tailleur réussit à convaincre Pierre d'entrer au Paradis. Il fait le tour des lieux et s'assoit sur le trône céleste et voit, sur la Terre, une vieille en train de voler un vêtement. Il lui tire un tabouret en or et va se cacher derrière la porte du Paradis. Quand Dieu revient, il remarque que son tabouret est disparut ; il fait venir Pierre et le tailleur qu'il gronde : si quelqu'un doit faire la Justice, c'est Dieu ! Le tailleur est renvoyé au Purgatoire.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cordonnier et les deux nains (Allemagne) | ± 2¾ pages | Vu 1780 fois. | Tradition Orale
Un cordonnier qui ne vend plus de chaussure, prend se derniers sous pour aller acheter du cuir et faire sa dernière paire de chaussures. Il laisse le cuir sur la table de travail et va dormir. Le lendemain, il retrouve des chaussures parfaites sur sa table de travail. Il va les vendre et montre les cinq pièce d'or à sa femme. Il rachète un peu plus de cuir, laisse le matériau sur sa table de travail et le lendemain, trouve deux paires de chaussures. Et ainsi de suite. Un soir, le cordonnier et sa femme se cachent et voient deux petits hommes nus fabriquer les chaussures avec le cuir laissé sur la table. La femme décide de faire des vêtements aux nains et, depuis, ils ne les ont jamais revus. N'importe, le cordonnier et sa femme étaient désormais riches ; le cordonnier s'est remis à faire des chaussures.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’île de la Demoiselle (Canada) | ± 13¼ pages | Vu 1778 fois. | Charles Quinel
Ils sont cinq chez l'épicier, sur la côte du Labrador. Trois jeunes, le groceur et Jos Lefin. À l'extérieur, un cri de femme ; horrible ! C'est un naufrage, mais on n'y peut rien ; c'est arrivé voici quatre cents ans. Et Jos Lefin de raconter l'histoire de la Demoiselle : le chevalier de Roberval arrive en Nouvelle-France pour faire, croit-il, fortune et trouver des diamants. Sur le bateau, Marguerite de Nontron, sa nièce ; Roberval veut en faire sa femme. Marguerite ne partage pas les vues de son oncle et s'attache plutôt à un gentilhomme, Raoul de Ferlaud. Roberval apprend la chose et convoque le jeune couple. Il propose de les marier et leur donne une île en cadeau ; mais, voilà, il les laisse sur l'île, perdus en mer, avec la nourrice. Raoul réussit à pêcher et à chasser ; un an passe sans aucune voile à l'horizon. Puis l'hiver, Marguerite donne naissance à un enfant qui mourra, une année plus tard. Puis la nourrice, à son tour, meurt. Raoul se confectionne un radeau et décide d'aller cherche du secours ; Marguerite, qui ne peut plus supporter d'être prisonnière de l'île, n'arrête pas de pleurer. Mais avant que Raoul ne touche terre, et réussisse à convaincre un Breton et ses trois fils de porter secours à sa femme, les jours, les semaines, les mois passent. Enfin, il retrouveront l'île, et Marguerite ; mais l'attente l'a rendue folle ; elle meurt dans les bras de Raoul. Au lieu de l'enterrer ; ils la donnent à la « mer ». Paraîtrait aussi que Raoul aurait retrouvé Roberval et, sur un bateau, l'aurait poignardé et jeté à la « mè ».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La folle (France) | ± 2½ pages | Vu 1775 fois. | Guy de Maupassant
Une femme qui perd en un seul moi son père, son mari et son enfant devient folle ; elle se couche et ne peut plus se lever. « Quand la mort est entrée une fois dans une maison, elle y revient presque toujours immédiatement, comme si elle connaissait la porte. » Pendant quinze ans, la femme reste couchée. Puis la guerre se déclare ; les Prussiens arrivent à Cormeil, et les soldats sont distribués dans les maisons des habitants. L'officier, qui est chez cette femme, est insulté, car la femme ne se lève pas ; il ne croit pas à son état pathologique. Il la fait porter sur son lit dans le bois. L'hiver arrive et passe, suivi du printemps. À l'automne, au temps des bécasses, le narrateur va à la forêt et découvre les ossements de la femme que les loups avaient dévorée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Joliette (France) | ± 4¾ pages | Vu 1773 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Un seigneur et une dame ont un enfant Joliette. Des fées viennent lui donner des qualités mais la reine des fées la rend sourde jusqu'à vingt ans, pour la rendre vertueuse. Mais la fillette grandit et apprend à communiquer autrement ; elle a le pire des défauts : rapporteuse.  Elle rapporte tout, et tout de travers et sème la discorde. Son père essaie de l'avertir ; peine perdue. Puis la fée revient lorsqu'elle a vingt ans et lui montre dans un miroir tout le mal qu'elle a fait. Finalement, Joliette s'en va dans un autre pays et se marie par amour, mais elle continue à rapporter et son mari meurt suite à un duel contre un homme qui avait vu sa réputation mise en doute par Joliette. Elle finit par se tuer ; et sa mère meurt de chagrin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Secret de Polichinelle (France) | ± 5¼ pages | Vu 1770 fois. | Paul Arène
Polichinelle revient des Enfers avec Proserpine. Ils se retrouvent sur une île - la fabuleuse Atlantis -, et Proserpine veut en devenir reine. Polichinelle en deviendra roi. Pour ce faire et venir « à bout » des Atlantes, qui vivent « égaux, libres et unis », il partagera les champs, monopolisera l'or, créera la richesse et la pauvreté, les guerres... Avant de mourir, il dévoilera à son fils aîné son fameux secret : le fils de Nostradamus a légué à son ancêtre ses livres, ses armes et un flacon d'une liqueur que Nostradamus avait acheté de deux Indiens américains... qu'ils appelaient dans leur langue « coca ». Un livret montre comment préparer la liqueur qui donne la « belle humeur et l'énergie », privilèges divins...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Plaisant conte (Martinique) | ± 4½ pages | Vu 1769 fois. | Tradition Orale


début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...