Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

Petit Chica (Guadeloupe) | ± 5¼ pages | Vu 1601 fois. | Mme Schont
Ceux qui voient les Dieux (France) | ± 11¼ pages | Vu 1600 fois. | Louis Hémon
Dans un dispensaire, à Londes, un curé sauve les âmes ; son neveu, un médecin, répare les corps. Les quais sont à proximité : il y a des beaucoup d'Asiatiques... Puis cette jeune fille qui entre. Une blessure à la main ; le curé la questionne. Elle reste avec un homme. Ce n'est pas son mari ; son mari est resté sur l'île. Mais lui, il la traite mieux. Le curé est outré, parle de péchés. Qui est cet homme. Celui qui voit les Dieux. Le curé, accompagné de son neveu, s'en va sauver l'âme de cet homme, bien décider à lui montrer le Christ sur la croix, crucifix à la main. Or, le vieil homme, est aveugle !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 079 - La nixe ou la dame des eaux (Allemagne) | ± ½ page | Vu 1598 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une nixe, dame des eaux, prend une fillette et un garçon et les fait travailler. Un dimanche, ils s'enfuient et la nixe les poursuit. Ils jettent derrière eux un brosse, un peine et un miroir qui se transforment tour à tour en montagnes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 127 - Le poêle en fonte (Allemagne) | ± 5 pages | Vu 1596 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une sorcière emprisonne un prince dans un poêle de fonte. Une princesse se perd dans la forêt et trouve le poêle. Le prince lui indique le chemin à la condition qu'elle revienne le délivrer. Elle envoie plutôt la fille du meunier. Puis la fille du porcher. Puis la princesse y retourne et délivre le prince mais elle dit plus que trois mots à son père et le poêle et le prince disparaissent. Elle part à la recherche du prince. Dans la forêt, elle trouve des grenouilles dans une chaumière. Elle repart avec trois aiguilles qui lui permettent de franchir une montagne en verre, une roue de charrue qui lui permet de franchir trois épées tranchantes, et traverse le lac à la nage. Avec les trois noix, elle fait apparaître trois robes et la fiancée du prince (celui délivrée du poêle) accepte qu'elle passe les nuits avec ce dernier mais la fiancé ajoute un somnifère à la boisson du prince. Mais le troisième soir, le prince ne boit pas le somnifère et reconnaît la princesse. Ils refranchissent les obstacles et la chaumière se transforme en château et les grenouilles en princes et en princesses.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Jean l’Hébété (France) | ± 3¾ pages | Vu 1596 fois. | Adolphe Orain
Une femme a un fils, Jean, vraiment bête: il transporte des roues au lieu de les rouler; il traîne un quartier de boeuf dans la boue ; coupe en deux un van ; coupe les oreilles d'un cheval. Sa mère le marie à une couturière pauvre, Jelotte, contre sa maison et d'autres biens. Jean et Jelotte voient une vieille qui se lamente sur le bord de la rivière : elle doit passer un loup, une chèvre et un chou de l'autre côté sans que l'un mange l'autre. Jelotte trouve la clé de l'énigme et la vieille qui était fée donne de l'esprit à Jean et ils eurent de beaux enfants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 108 - Jean mon Hérisson (Allemagne) | ± 3¾ pages | Vu 1595 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une femme a un enfant comme un hérisson. Il demande à son père une cabrette, des cochons, des ânes et un coq ferré et part rester dans la forêt. Un roi se perd et Jean lui demande sa fille. Un deuxième roi se perd et Jean lui demande sa fille.. Jean retourne chez lui avec les cochons et repart avec son coq. Il va chez le premier roi qui est obligé de lui donner sa fille et il la punit. Il va chez le deuxième roi qui lui donne sa fille et Jean enlève sa peau de hérisson.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La souris blanche (France) | ± 1½ page | Vu 1590 fois. | Hégésippe Moreau
Une fée va visiter des enfants pour leur tenir compagnie. On l'attend au royaume des fées pour une grande fête mais les enfants la retiennent. Elle se décide enfin de partir mais oublie sa baguette. C'est pour cette raison qu'elle fut transformée en souris blanche et condamnée à courir le monde pendant un siècle.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le testament du recteur (France) | ± 1½ page | Vu 1590 fois. | Ernest du Laurens de la Barre
Un recteur laisse son héritage au plus jeune de trois cousins, Hervis. Ils bataillent et le plus jeune perd un oeil. C'est pour cela qu'il gardera tout l'argent et en fera pas tenir de messes pour feu le recteur. Un jour, la fille de Hervis revient effrayée car un étrange est parti avec son troupeau. Hervis les retrouve le lendemain sur une île. Les bêtes disparaissent encore ; il les retrouvent mortes noyés rejetées sur les côtés. Il cache l'argent de l'héritage pour aller acheter du nouveau bétail mais meurt dans un accès de colère. On dit qu'un berger en soutane noire se promène parfois près d'une île et que ce serait le recteur qui n'a pas reçu ses messes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Roi des Échos (Afrique) | ± 1½ page | Vu 1588 fois. | Tradition Orale
Un homme va défricher un bout de terrain et une voix demande : « Qui est là ? » Puis la voix aide l'homme à débroussailler, à brûler les broussailles, à semer le millet, à arracher le mauvaises herbes, à chasser les oiseaux, à manger les épis..

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le vernis des Amati. Chronique orléanaise du XVIIIe siècle (France) | ± 24½ pages | Vu 1588 fois. | Cécile Joséphine Julie Lavergne
En 1745, à Orléans, maître Euverte Lupot est le meilleur luthier. Lui et ses trois compagnons croulent sous le travail ; maître Lupot décide de prendre un autre compagnon : Rinaldo Amati, fils de Flavia Amati, familles de fameux luthiers de Crémone aux XVIe et XVIIe siècles, avec Nicolas Amati qui eut comme élève Stardivarius. Pendant son séjour, Rinaldi proposera d'utiliser une vieille armoire en érable et en sapin pour fabriquer une contrebasse (qui en charmera plus d'un) avec un vernis dont la recette est un secret de famille. Plusieurs essaieront de lui soutirer son secret, même Rosine, avec qui on a laissé entendre un mariage. Finalement, Rinaldo reçoit une lettre de sa mère qui s'ennuie et, comme il a le mal du pays, il retourne en Italie, laissant à maître Lupot une autre recette de venis gras, en usage chez Stradivarius.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le saut (Russie) | ± 1½ page | Vu 1587 fois. | Léon Tolstoï
Sur un navire, un singe enlève le chapeau du garçon du capitaine, et monte en haut du mât. L'enfant le suit jusqu'en haut ; là, il manque de tomber. Son père vise l'enfant avec un fusil et lui ordonne de plonger à l'eau, en comptant à trois ; ce que fait l'enfant. On le repêche ; il crache de l'eau et commence à respirer. 

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le pauvre et le riche (France) | ± 2¼ pages | Vu 1587 fois. | Jean François Bonaventure Fleury
Un riche donne une vache à un pauvre. Le fils du pauvre fait paître la vache dans le champs du riche. La seconde fois, le riche dit qu'il ira tuer le pauvre. Le pauvre, rusé, a fait semblant de tuer sa femme pour trois jours. Le riche va en faire autant mais la tue pour vrai. Le pauvre fait semblant de chauffer un chaudron avec un fouet ; le riche achète le fouet pour rien. Alors, le riche ordonne à ses domestiques d'enfermer le pauvre dans la bergerie pour le noyer. Le berger prend la place du pauvre. Le pauvre part avec les moutons, les vend et se fait construire un château. Le riche passant par là se fait expliquer par le pauvre que là où il s'est fait « noyer », il est devenu riche. Le riche demande au pauvre de lui montrer l'endroit. Le pauvre met le riche dans un sac et le noie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Minou-Minette. Chronique normande (France) | ± 18 pages | Vu 1587 fois. | Cécile Joséphine Julie Lavergne
En 1778, le comte d'Algueville et sa seconde femme marie leur unique fille, Madeleine, au fils de la baronne douairière du Plaissis-d’Algueville, Alain. Madeleine, qui venait de sortir du couvent, avait emmené du couvent une chatte baptisée Minou-Minette. Lors de l'entrevue entre Madeleine et Alain, ce dernier prit dans ses bras la chatte, ce qui charma Madeleine. Le couple a trois enfants. Puis arrivent les événement de 1789 et 93. Alain d’Algueville est du côté du Roi et se rend à Paris. En 92, c'est le massacre aux Tuileries et on croit mort Alain d’Algueville. Mais il reviendra au château d'Algueville, presque six mois plutard, pour préparer leur fuite dans un yacht. Mais voilà que des républicains viennent faire une perquisition. Alain et son frère, un prêtre, se cachent dans une pièce secrète. Les hommes se rendent à la bibliothèque, et Madeleine craint qu'ils ne voient une lettre compromettant sur la table de lecture. Mais voilà que sa chatte, Minou-Minette, est couchée sur la lettre et la cache complètement. Les républicains partent ; les maîtres s'enfuient en Angleterre, pour revenir quelques années plus tard avec quelques Minou-Minette nées dans l'exil.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux rats boulangers (Guadeloupe) | ± 1½ page | Vu 1584 fois. | Tradition Orale
Les plaines d’Abraham (Canada) | ± 4½ pages | Vu 1583 fois. | Charles Quinel
En 1758, les Français de la Nouvelle-France résistent toujours aux Anglais, grâce aux Vaudreuil, Montcalm, Lévis... Mais en 1759, le général Wolfe, avec des vaisseaux, frégates, navires et surtout dix-huit mille hommes, se présente devant Québec. Pendant deux mois, les Anglais bombardent la ville ; trois mille coups de canons ! Puis les Anglais débarquent à l'anse du Foulon, trompent les sentinelles françaises et gagnent les plaines d'Abraham. Cinq mille Anglais d'un côté ; près de quatre milles Français et Canadiens de l'autre. Mais les Canadiens, inhabitués à combattre à découvert, sont surpassés. Wolfe est tué d'une balle ; Montcalm est blessé mortellement, et meurt deux jours plus tard.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Pierre qui penche (Guyane) | ± 3 pages | Vu 1582 fois. | Tradition Orale
Juif errant (France) | ± 8¾ pages | Vu 1581 fois. | Paul Boiteau
Isaac Laquedem refuse à Jésus-Christ qu'il se repose sur un escabeau, en face de chez lui. Le Christ, croulant sous sa croix, ruisselant de sueur et de sang, condamne le cordonner à marcher jusqu'au jugement dernier. Le Christ repart de son côté, suivi de la foule ; le Juif errant prend un bâton, regarde la route, et suit ses jambes qui marchent malgré lui. Il ne peut s'arrêter, ni s'asseoir, ni se coucher, la douleur est insupportable ; il doit marcher. Dormir debout ; manger debout. Il sera jeté du haut d'un chameau ; aura toujours cinq sous dans sa poche pour acheter pain et eau - mais seulement pour manger, sinon l'argent n'apparaît plus ; il essaiera de mourir en s'offrant aux crocodiles et aux lions, qui n'en voudront pas ; il se précipitera en haut de rocher mais n'éprouvera que de la douleur ; sous les eaux, la mort ne vientdra pas davantage, ni en ne prenant aucune nourriture. Le Juif errant marche toujours, accompagné du désespoir et du repentir.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 144 - Le petit âne (Allemagne) | ± 2¾ pages | Vu 1580 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi et une reine ont un enfant : c'est un âne. Il apprend la musique et part. Il demande d'être reçu à un château et le roi l'aime bien mais le petit âne veut repartir. Le roi est prêt à tout lui donner pour qu'il reste, même sa fille la princesse. Ils se marient et le petit âne enlève sa peau pour devenir humain. Le roi fait jeter la peau au feu et le jeune homme devient roi à la mort du vieux roi.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Serendip - Introduction (Perse) | ± 23¼ pages | Vu 1579 fois. | Cristoforo Armeno
KHM 023 - Du souriceau, de l'oiselet et de la saucisse (Allemagne) | ± 1½ page | Vu 1575 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un oiselet ramasse le bois, le souriceau puise l’eau, la saucisse fait la cuisine. L’oiselet remet cet ordre en question et la saucisse va chercher le bois mais se fait manger par un chien, le souriceau plonge dans la marmite et meurt, l’oiselet se noie dans le puit.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le valet du diable (Russie) | ± 1½ page | Vu 1575 fois. | Léon Tolstoï
Le diable s'allie un valet pour mettre en colère un maître qui traîte avec respects ses domestiques. Le maître se doute du subterfuge et le diable perd la face.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Néléphant avec baleine (États-Unis) | ± 3¼ pages | Vu 1572 fois. | Tradition Orale
Les pionniers canadiens (Canada) | ± 22½ pages | Vu 1572 fois. | Henry-Raymond Casgrain

Le récit se déroule à Détroit vers 1780, à l'époque des pionniers canadiens - où ils étaient à la fois prêtres, laboureurs et soldats - et des Indiens qu'on nommait Sauvages. Un jeune officier arrive au fort de M. Du Perron Baby. Il demande à Mademoiselle Baby la raison la cause de son malheur. Elle raconte qu'hier, une bande de Sauvages à moitié ivres (il y avait des postes des pelleteries à Détroit) étaient dans cette même maison, avec une jeune femme prisonnière, qui lui a conté son histoire : les Sauvages avaient tué son mari dans les champs et pris son scalp, après que celui-ci aie tué sept des leurs, pour ensuite tuer l'enfant de sa soeur, en lui brisant le crâne sur le poêle, et fendu la tête de la jeune mère d'un coup de hache. Et ils étaient repartis avec cette femme... Le jeune officier intervient en disant qu'il venait de chasser un Potowatomis, à coups de pied ; Mademoiselle Baby lui reproche son geste, car les Sauvages n'oublient jamais une injure, et se vengent toujours. Quelque temps plus tard, l'officier se réfugie chez les Baby, alors que le surintendant est parti. Madame Baby cache l'officier, mais il choisit plutôt de s'enfuir ; il est poursuivi par les Potowatomis qui le rattrapent, le ligotent et lui tranchent la gorge, pour recevoir le sang dans une chaudière. De retour à la maison, ils veulent forcer Madame Baby à boire le sang, pour finalement lui barbouiller la visage. Plusieurs mois après, Mademoiselle Baby voit une ombre dans le jardin, et elle reconnaît le Potowatomis qui a tué l'officier ; il est coincé dans un soupirail et un serpent à sonnette le mort au visage. Il attrape le serpent et le tue avec ses dents, mais il est trop tard, le poison tue le Sauvage.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Serendip - Première nouvelle (Perse) | ± 8½ pages | Vu 1572 fois. | Cristoforo Armeno
KHM 148 - Les créatures de Dieu et les bêtes du Diable (Allemagne) | ± ½ page | Vu 1571 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Dieu créa les loups. Le Diable les chèvres. Les loups ont mangé des chèvres. Le Diable veut se faire payer mais Dieu ruse avec le Diable qui finit par crever les yeux des chèvres pour leur mettre ses propres yeux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...