Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

Serendip - Introduction (Perse) | ± 23¼ pages | Vu 1506 fois. | Cristoforo Armeno
Le valet du diable (Russie) | ± 1½ page | Vu 1505 fois. | Léon Tolstoï
Le diable s'allie un valet pour mettre en colère un maître qui traîte avec respects ses domestiques. Le maître se doute du subterfuge et le diable perd la face.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Néléphant avec baleine (États-Unis) | ± 3¼ pages | Vu 1502 fois. | Tradition Orale
Les deux Gels (Russie) | ± 2 pages | Vu 1497 fois. | Léon Tolstoï
Deux « Gels » aiment à jouer et à geler paysages et humains. L'un s'attaque à un barine bien habillé ; l'autre à un moujik mal vêtu. À la fin de la journée, ils se racontent leur aventure. Le premier a facilement geler le barine tandis que l'autre n'est pas arrivé au but du moujik qui l'a battu à coups de bâton.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 138 - Gnaste et ses trois fils (Allemagne) | ± ½ page | Vu 1495 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un aveugle, un paralytique et un troisième nu arrivent à une chapelle où un curé distribue de l'eau bénite à coups de gourdins.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le frère de Jean malpropre (Inconnu) | ± 1½ page | Vu 1495 fois. | Sara Cone Bryant
Jean malpropre n'est pas propre ; la fée Soigneuse lui dit d'aller voir son frère, à l'extérieur. Il demande à l'écureuil, au rouge-gorge et au chat si l'un deux est son frère. Non, ils sont trop soignés pour cela. Arrive ensuite le cochon qui affirme être son frère. Jean malpropre veut maintenant apprendre à propre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La belle fileuse - Légende Franc-Comtoise (France) | ± 3 pages | Vu 1494 fois. | Anne Mouans
Philippine est paresseuse et ne veut pas filer le lin. Un petit homme lui donne une quenouille magique qui file le lin toute seule. Sa soeur de lait part chercher la quenouille mais revient souffrante ; le petit homme la lui a reprise. Philippine jure de filer assez de lin pour tisser tout son linge avant de se marier ; ce qu'elle fait trois ans plus tard avec le fils d'un comtesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Serendip - Première nouvelle (Perse) | ± 8½ pages | Vu 1494 fois. | Cristoforo Armeno
Serendip - Troisième nouvelle (Perse) | ± 4½ pages | Vu 1494 fois. | Cristoforo Armeno
Le dernier soir (France) | ± 11¼ pages | Vu 1493 fois. | Louis Hémon
Trois amis se voient pour le dernier soir ; Bill qui restera seul ; Tom qui part pour le régiment ; la jolie Sal qui ira travailler dans restaurant de Yarmouth, où les serveuses précédentes ont toutes eu des « ennuis » avec le patron... Ils vont de « pub » en pub ; boivent, chantent, se battent... Tom roule sur le trottoir... Sal, les yeux fermés, chante... Bill hoquette le long du mur...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La fée aux cerises (France) | ± 2½ pages | Vu 1492 fois. | Roger Dombre
Un garçon malade rêve d'avoir des cerises à manger. Une fillette, sa voisine, qui reçoit un panier de cerises de sa marraine, va les porter par charité au garçon qui croit que c'est la fée des cerises qui lui a fait ce cadeau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois vérités (Canada) | ± 9½ pages | Vu 1491 fois. | Paul Stevens
Jean Lafortune, pauvre homme, part de chez-lui pour chercher fortune, laissant sa femme et son enfant. Il se donne cinq ans. Mais dix ans plus tard, il est toujours aussi pauvre et décide de rentrer à la maison. Il s'arrête sur une ferme et accepte la proposition du vieillard : y travailler un an pour cent dollars. Au bout d'un an, le vieillard lui offre le choix : accepter les 100$ ou une vérité qui vaut dix fois plus. Jean prend la vérité qui est : « suis toujours le vieux chemin ». La deuxième année, il accepte une deuxième vérité : « ne te mêle jamais des affaires qui ne te regardent pas ». La troisième année : « remets toujours ta colère au lendemain» . Pas plus riche qu'il ne l'était en argent, mais riche de trois vérités, il reprend la route pour la maison, avec une tourtière que le vieillard lui a donnée. Il se lie d'amitié avec un compagnon en chemin mais, lorsque vient le temps de choisir entre un nouveau et un ancien chemin, Jean prend le vieux chemin, alors que son compagnon prend le nouveau. Ce dernier sera assassiné. Puis Jean s'arrête dans un hôtellerie ; l'hôtelier vient le chercher pour souper et, à la table, un spectre réclame à manger. Jean se mêle de ses affaires, et apprend plus tard que s'il avait posé une question, il serait mort comme les vingt-trois voyageurs précédents. Enfin, dans son village, il décide de passer la nuit chez un voisin qui lui apprend que sa femme l'attend toujours et que son fils sera prêtre. Or, le soir, tard, il voit par sa fenêtre un homme entrer chez lui et embrasser sa femme. Mais au lieu de prendre une hache, il remet sa colère au lendemain et apprendra que cet homme était son fils qui venait d'être ordonné prêtre. En ouvrant la tourtière que le vieillard lui avait remis, il y découvre trois cents piastres.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 171 - Le roitelet (Allemagne) | ± 3¼ pages | Vu 1490 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Les oiseaux se cherchent un roi. Celui qui vole le plus haut. C,est l'aigle mais le petit oiseau s'était caché dans le plumage de l'aigle. Une deuxième épreuve : celui qui va le plus profond dans la terre et c'est encore le petit oiseau. Les oiseaux ne le veulent pas comme roi et l'emprisonne dans un trou. Le hibou le surveille mais s'endort. Depuis ce temps, le hibou vit la nuit et chasse les souris. Le roitelet vit aussi caché.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Frédéric au paradis (Canada) | ± 6½ pages | Vu 1488 fois. | Charles Quinel
Frédéric est un propre à rien ; sa femme crie après lui ; lui bat sa femme et sa femme le bat en retour. Frédéric est ivrogne et un brin voleur. Ce qu'il voit, il le met dans son sac sans demander son reste. Quand son sac est trop plein, sa femme le traite de voleur ; quand le sac est vide, c'est un fainéant. Puis un vieillard demande l'hospitalité et Frédéric la lui donne. Le lendemain, le vieillard, qui est saint Nicolas, offre à Frédéric trois objets : un pot de colle magique qui immobilise les gens lorsqu'on dit « reste collé », un violon qui fait danser sans arrêt, un sac qui fait y entrer tout ce qu'on demande... Le saint s'en va ; Frédéric teste le pot de colle et le violon sur sa femme qui l'insulte ; il part avec son sac et y fait entrer un coq, des bouteilles de bière... Mais le diable vient chercher Frédéric, qui est toujours ivrogne et voleur ; Frédéric colle le diable assis sur un escabeau, puis le libère contre un an de sursis. L'année d'après, il fait danser le diable. La troisième année, il l'emprisonne dans son sac et apporte le tout en enfer. Saint Nicolas est fâché : le diable pris, tous les hommes étaient devenus bons (les riches donnaient aux pauvres qui disaient merci ; même la femme de Frédéric était devenue sympathique), et Paradis était plein à craquer. C'est ainsi que le diable fut relâché, et la femme de Frédéric ramenée au paradis, ce qui fut une mauvaise idée, car elle avait recommencé à l'insulter à nouveaul. Mais une fois rendu au paradis, c'est pour toujours.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 140 - La maisonnée (Allemagne) | ± ½ page | Vu 1485 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Petit compte à répétitions.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La veillée au mort (Canada) | ± 18¼ pages | Vu 1484 fois. | Albert Laberge

Pendant la veillée au mort, beaucoup en profitent pour se souvenir du vieux Baptiste Verrouche, et conter des anecdotes à son sujet. L'homme fort, Mouton, se rappelle cette fois où il levé Baptiste assis sur sa chaise au bout du bras. Le vétérinaire se souvient quand le cheval de Baptiste avait battu le trotteur de TiToine, sans un seul coup de fouet donné au cheval. Le meunier narre la fois où Baptiste et Jérémie, qui s'occupait des chevaux, avait donné du sel et de l'eau au cheval d'un Américain ; la course était à peine commencée que ce dernier avait ramené aussitôt son cheval, concédant sa défaite. Siméon Rabottez raconte la fois où Jérémie avait décloué un des fers du cheval d'un gars de Sorel, qui avait dû s'avouer vaincu après six arpents. À ce moment de la veillée, l'homme fort, Mouton, veut montrer sa force et fait asseoir des hommes sur la table où repose le cercueil ; il soulève le tout, mais l'équilibre n'y est pas et le cercueil se renverse. Ensuite, les hommes jouent à la roue de fortune, à coups de dix sous, et c'est Mouton, qui joue pour le mort, qui fait le plus d'argent. Dans la cuisine, Claude Barsolais prend le sein gonflé de la grosse Valentine - qui donnait le sein à son enfant -; elle lui lance à la figure la « couche pleine » de son enfant. Puis tous se retrouve dans le cortège qui suit le corbillard ; la voiture tiré par un cheval accroche une autre voiture et la renverse ; la femme d'Antoine Le Rouge aura le bras cassé. Dans l'église, Philorum Massais est tellement ivre qu'il vomit dans le bénitier. Au cimetière, les hommes qui s'attardent sur la tombe de Baptiste se passent un flacon de gin payé à même les gains du défunt, à la roue de fortune. Cela se passait à Allumettes...


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 208 - La pauvre vieille mère (Allemagne) | ± ½ page | Vu 1483 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une pauvre vieille doute de Dieu car elle a perdu tous ceux qu'elle aime dont ses deux fils. Elle va à l'église et a une vision : si les deux fils n'étaient pas morts, l'un aurait été pendu et l'autre aurait subi le supplice de la roue. Elle fait la paix avec Dieu et meurt trois jours plus tard.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La fée aux gros yeux (France) | ± 9¼ pages | Vu 1482 fois. | George Sand
Élise se souvient de la gouvernante lorsqu'elle était enfant, qu'on appelait la fée aux gros yeux, car elle était myope. Un soir, la gouvernante invite Élise à observer un bal très spécial. À la lueur d'une lanterne, une multitude de papillons viennent virevolter dans la lumière. La gouvernante, si elle ne voit pas loin, a une vue extraordinaire de près. Elise doit utiliser une loupe pour apprécier le spectacle. Puis, au retour, la gouvernante, qui a peur des chauves-souris et des oiseaux en général, en aperçoit une sur la robe d'Élise. Elise, très fatiguée, sommeillante, croit voir la chauve-souris se métamorphoser en M. Bat, le précepteur. Le lendemain, à déjeuner, Élise comprend qu'il était très improbable que le précepteur aie pu changer d'apparence.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 090 - Le jeune géant (Allemagne) | ± 5¾ pages | Vu 1480 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme qui a un fils grand d'un pouce voit un géant le prendre et l'enlever. Le géant allaite l'enfant pendant deux ans mais il n'est pas encore assez fort. Pendant encore deux ans puis deux ans. L'enfant devenu colosse retourne chez ses parents qui n'en veulent plus. Il réclame un barre de fer. À trois reprises le père rapportent des barres que l'enfant-colosse brise. Il va chez un forgeron avare puis chez un fermier pour lequel il travaille et son salaire sera trois coups de poings au visage du fermier. Le fermier fait descendre le colosse dans un puits puis l'envoie dans un moulin enchanté. Finalement le colosse frappe le fermier et sa femme qui s'envolent dans les airs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Leonidas canadien (Canada) | ± 4½ pages | Vu 1480 fois. | Charles Quinel
Les Iroquois, armés par les habitants de la Nouvelle-Angleterre, attaquent de plus en plus fréquemment les colons de la Nouvelle-France. Dollard et seize jeunes partent affronter les redoutables guerrier. Les Français trouvent un petit fort iroquois qu'ils occupent ; mais sont aussitôt découverts. Les attaques des Iroquois se multiplient ; Dollar tente de lancer un baril de poudre qui cogne contre un pieux et explose à l'intérieur du fort. Les Iroquois entrent et achèvent les survivants. Mais si dix-sept Français ont pu résister à plus de mille ennemis, qu'en sera-t-il des cités défendues par des garnisons entières ?

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Femme du Trépas (France) | ± 4½ pages | Vu 1478 fois. | François-Marie Luzel
Une vieille fille se marie avec le Trépas qui l'amène chez lui, très loin. Plus tard, le filleul de la vieille fille lui rend visite et part avec son beau-frère mais il ne doit pas parler. Il parle deux fois et doit revenir sur ses pas. La troisième fois, il se taît, voit des choses qu'il se fait explique par la suite : des oiseaux échappent des feuilles de laurier, ce sont des gens qui vont à la messe et sont distraits ; d'autres oiseaux sont d'autres gens qui vont à la messe et qui sont plus attentifs ; une troisième troupe d'oiseaux sont des gens qui prient du coeur ; des colombes blanches recouvrent de bois des colombes noires, ce sont le père et la mère du filleul qui ne peut plus retourner chez lui car cinq ans ans se sont écoulés depuis.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un fils (France) | ± 7¾ pages | Vu 1476 fois. | Guy de Maupassant

Deux vieux amis discutent ; l'un Sénateur ; l'autre de l'Académie française. Ils font le compte des femmes qu'ils ont eues, et des enfants... L'un raconte une aventure qu'il a eue avec un bonne dans une auberge en Bretagne, à Port-Labbé. Huit jours après, l'aventure était oubliée, et la bonne aussi. Or, trente années plus tard, il s'adonner à repasser à Pont-Labbé et apprend que la bonne - morte à l'accouchement -, a eu un enfant. L'homme calcule ; ça ne peut être que le sien. Or, le fils en question est maigre, boiteux, idiot, ivrogne... Depuis six ans, l'homme vit avec la pensée d'aider ce fils qui est sûrement le sien... Il se dit qu'il a « tué la mère et perdu cet être atrophié, larve d’écurie, éclose et poussée dans le fumier, cet homme qui, élevé comme d’autres, aurait été pareil aux autres. »


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un noyau (Russie) | ± ½ page | Vu 1472 fois. | Léon Tolstoï
Un fils mange mange une prune et ne veut pas l'avouer. Le père affirme que si on mange le noyau, on meurt. Le fils déclare qu'il n'a pas mangé le noyau et se dénonce du fait même.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La marchande de journaux. Conte parisien (France) | ± 4½ pages | Vu 1469 fois. | François Coppée
Conte en rimes. Le narrateur achète des journaux et parle de ce qui les fait vendre : meurtres, révolutions, élections... Un enfant malade meurt. La vendeuse de journaux est contente car le cabinet est tombé et les journaux se vend. L'enfant est mort mais des fleurs couvrent sa tombe.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les richesses que Dieu donne à l'homme (Russie) | ± ½ page | Vu 1466 fois. | Léon Tolstoï
Un homme se plaint à Dieu de son sort ; un vieillard lui demande s'il n'a pas la santé et la jeunesse ? Voudrait-il perdre une main pour mille roubles ? Ou être aveugle pour dix mille roubles ?

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...