Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

[002] L’âne, le bœuf et le laboureur, fable (Arabe) | ± 6¾ pages | Vu 5522 fois. | Antoine Galland
Un riche marchand comprend le langage des animaux. Un soir, il entend le boeuf se plaindre de son travail, et l'âne lui suggérer de montrer ses cornes et de faire le malade. Le lendemain, le marchand fait atteler l'âne à la place du boeuf. L'âne, ayant compris son erreur, dit au boeuf qu'on veut le tuer car il n'est plus utile. Le marchand, témoin de cette conversation, part à rire. Sa femme lui demande pourquoi il rit : il ne peut lui dire car s'il révèle les propos des animaux qu'il entend, il mourra. La femme s'entête au point où le marchand pense à tout avouer à sa femme, quitte à mourir, lorsqu'il entend une conversation entre le chien et le coq. Le chien fait des reproches au coq qui s'amuse d'une poule alors que son maître est sur le point de mourir. Le coq rit du maître qui ne peut s'arranger d'une seule femme alors que lui vient à bout de cinquante poules. « Qu'il prenne un bâton », lance le coq. Et c'est ce que fait le marchand, qui va battre sa femme qui se repent d'avoir été curieuse si mal à propos. Voici ce que tu mériterais, Scheherazade, lui dit son père le vizir : d'être traitée de la même manière que cette femme. Mais Scheherazade est inflexible et le vizir va trouver le sultan Schahriar pour lui annoncer que sa propre fille sera celle de la prochaine nuit. Le sultan est inflexible ; il accepte et le vizir devra tuer de ses propres mains sa fille dès le lendemain. Le soir, Scheherazade demande la permission au sultan de faire dormir dans la chambre nuptiale sa soeur Dinarzade (car cette dernière demandera, au petit matin, à sa soeur de lui conter un conte). Et au petit matin, avec la permission du sultan, Scheherazade conte Le marchand et le génie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[003] Le marchand et le génie (Arabe) | ± 5½ pages | Vu 5482 fois. | Antoine Galland
Un marchand monte à cheval pour aller régler une affaire, et s'en retourne chez lui par la suite. Le quatrième jour de son retour, il va se rafraîchir sous un arbre, mange des dates, jette les noyaux, puis se lave les mains et le visage lorsqu'un génie surgit, lève son sabre et menace de le tuer - car le marchand aurait tué son fils en le frappant dans un oeil avec un noyau. Le marchand supplie le génie de lui laisser une année pour qu'il rédige son testament et règle ses affaires ; il reviendra ensuite se livrer au génie. Ce dernier accepte. Une année plus tard, le marchand revient attendre son triste sort lorsque trois vieillards se présentent à la fontaine et le questionnent sur sa présence et son air défait. Le premier vieillard est accompagné d'une biche et le second de deux chiens noirs. Le vieillard à la biche demande au génie de réduire la peine du marchand à un tiers de son crime ; en contre-partie, il lui contera une histoire surprenante, l'Histoire du premier Vieillard et de la Biche.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les feux-follets (Canada) | ± 1½ page | Vu 5436 fois. | Tradition Orale
Le père Dargis n'a pas peur des feux-follets et traverse le fleuve Saint-Laurent à la nuit tombée. Les feux-follets arrivent et « reconduisent » l'homme sur l'autre rive. Le père Dargis est ensuite ensorcelé par les feux-follets, qui le font danser ; c'est le meunier qui le délivre. À son retour chez lui, le père Dargis est devenu peureux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Barbe bleue (Guadeloupe) | ± 2¾ pages | Vu 5387 fois. | Mme Schont
Conte de Noël (France) | ± 4½ pages | Vu 5297 fois. | Guy de Maupassant
Un docteur raconte comment il a assisté à un miracle. Dans un village, lors d'un gros hiver où les oiseaux sifflaient et criaient la nuit, le forgeron est allé chercher du pain et a trouvé un oeuf encore chaud. Il l'a ramené à la maison et l'a fait mangé à sa femme qui est devenue folle et possédée. Le docteur n'y pouvait rien ; sa médecin n'avait aucun effet. Le prêtre offre alors d'amener la possédée à l'église et de la faire assister à la messe de minuit, cette nuit où naquit d'une femme le Christ. Après la communion, la femme est apportée vers l'autel mais se débat en poussant des clameurs à faire fuir les gens. Le prêtre élève l'ostensoir avec l'hostie blanche et se tient immobile, pendant un long moment. La femme finit par s'endormir et mit quarante heures avant de se réveiller, guérie, sans aucun souvenir de sa possession.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les cobras protecteur de Bouddha (Indes) | ± 1½ page | Vu 5153 fois. | Tradition Orale
Siddhârta Gautama quitte le palais de son père, à la faveur d'une étrange fumée, lorsqu'il rencontre la maladie, la vieillesse et la mort. Il suit la route de la quête, renonce au jeûne pour la méditation et comprend que lorsque nous faisons disparaître le désir, la souffrance du même coup est supprimée. Un jour, dans le désert, deux cobras lui font de l'ombre pour le protéger du soleil ; il les touche et c'est depuis ce jour qu'on les appelle serpents à lunette.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 013 - Les trois nains de la forêt (Die Drei Mœnnlein im walde) (Allemagne) | ± 4¼ pages | Vu 5103 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une marâtre traite sa fille avec égard ; la fille de son mari avec misère. Un jour, elle demande à la fille de son mari d'aller cueillir des fraises en hiver avec une robe de papier. La fille part et se réfugie chez trois nains. Elle partage son pain, balaye la neige. Comme récompense, il lui donne la beauté, une pièce en or à chaque parole prononcée et un roi comme mari. Elle retourne à la maison et la fille de la marâtre va à son tour chez les nains. Refusant de partager ses tartines, ils lui souhaitent d'être laide, un crapaud à chaque parole prononcée et une mort horrible. La fille de l'homme se marie avec le roi et ils ont un enfant. La marâtre et sa fille vont chez le roi, noient la reine et la fille laide prend la place de la reine. La reine, noyée, revient sous la forme d'un canard, qui prend soin de l'enfant. Le roi, informé de la chose, fait tourner son épée au-dessus du fantôme et sa femme revient à la vie. On enferme la marâtre et sa fille dans un tonneau garnis de clous à l'intérieur qu'on fait rouler du haut d'une montagne jusqu'à la rivière.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'origine du monde et des hommes (Afrique) | ± 1½ page | Vu 5096 fois. | Tradition Orale
Il y a longtemps, les Esprits ont décidé que celui qui serait le roi serait celui qui réussirait l'exploit le plus remarquable. Ainsi la brume, la Terre, les tempêtes, la Lune, les étoiles, le Soleil furent créés. Un dieu jaloux dévasta la Terre et un autre Dieu fit sortir de la boue les hommes : c'est pour cela que leur peau et noire...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[019] Premier voyage de Sindbad le Marin (Arabe) | ± 5¼ pages | Vu 4989 fois. | Antoine Galland
Sindbad raconte qu'il a dissipé une partie de sa fortune et qu'il veut rebâtir son patrimoine. Il s'embarque sur un vaisseau à Balsora avec d'autres marchands, vers la mer du Levant. Certaines personnes de l'équipage s'arrêtent sur une île pour se reposer, mais c'est une baleine. Tous retournent au navire sauf Sindbad qui est trimbalé sur la mer. Il atterrit sur une île et est témoin lorsqu'un cheval de mer vient couvrir une cavale. Il sera présenté au roi de l'île, Mihrage. Il retrouvera, sur les quais du port, le navire sur lequel il avait pris place, de même que ses marchandises qu'il vendra et échangera contre du bois d'aloès, du poivre..., lors du trajet de retour, d'îles en îles. Une fois le récit terminé, il fait remettre cent sequins à Hindbad et l'invite à revenir le lendemain pour écouter le Deuxième voyage de Sindbad le Marin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois Aveugles de Compiègne (Europe) | ± 4 pages | Vu 4903 fois. | Tradition Orale
Un clerc fait croire à trois aveugles qu'il leur donne un écu. Les aveugle vont à l'auberge, mangent à leur faim et y dorment. Quant l'aubergiste veut se faire payer, le lendemain, les aveugles s'aperçoivent qu'il n'ont aucun argent. L'aubergiste veut les battre, mais le clerc qui avait suivi l'action depuis le début, offre de payer la dette des aveugles, avec la sienne. Puis il propose à l'aubergiste de se faire payer par le curé... Le curé semble d'accord mais en fait, le clerc a demandé au curé de faire une prière pour l'aubergiste qu'il a dépeint comme malade... Le clerc s'enfuit, le curé commence à faire la prière, l'aubergiste veut se faire payer mais reçoit des coups de bâtons, et comprend qu'il s'est escroqué !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[004] Histoire du premier vieillard et de la biche (Arabe) | ± 4¾ pages | Vu 4860 fois. | Antoine Galland
Le vieillard (qui est à la recherche de son fils, qu'il n'a pas revu depuis plusieurs années) raconte que la biche qui l'accompagne est sa femme et sa cousine. Lorsqu'elle avait sa forme humaine, sa femme était jalouse du fils du vieillard et de son esclave (qui lui avait donné ce fils). Pendant un de ses voyages, sa femme avait appris la magie et avait transformé son fils en veau, et l'esclave en vache. À son retour, l'homme s'inquiéta de la disparition du fils et de l'esclave ; puis, pour la Baïram, il accepta de sacrifier une vache ; or, sa femme insista pour qu'il sacrifie son « esclave », ce qu'il avait fait. Mais l'animal n'avait finalement que les os ; et il l'avait donné à son fermier. Il voulut ensuite sacrifier un veau (qui était son fils), mais l'animal beuglait tellement qu'il en eut pitié. Il choisit donc un autre veau. Le fermier, le lendemain, lui apprit que sa fille, qui faisait de la magie, avait vu que la vache était en fait son esclave, et le veau son fils. Elle redonna l'apparence humaine au fils à la condition qu'elle l'épouse, et qu'elle se venge de sa femme. C'est ainsi qu'elle la transforma en biche. Le génie qui écoute cette histoire la trouve surprenante et accorde le tiers de la grâce au marchand. Le second vieillard conte à son tour, au génie, contre le deuxième tiers de la grâce du marchand, son histoire, le conte de l'Histoire du second Vieillard et des deux Chiens Noirs.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le joueur de flûte (Angleterre) | ± 1½ page | Vu 4803 fois. | Robert Browning
Un joueur de flûte débarasse la ville de ses rats et les attirant avec les airs de sa flûte. Il revient chercher sa récompense mais on la lui refuse. Il reprend sa flûte et cette fois il part avec les enfants ; tous entrent dans une caverne ; la caverne se referme et les enfants sont disparus dans la montagne.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 1.6 - La Gatta cennerentola (La chatte cendreuse) (Italie) | ± 5¼ pages | Vu 4782 fois. | Giambattista Basile
Une jeune fille, Zezolla, est maltraitée par sa belle-mère. La maîtresse, qui lui enseigne, lui propose de tuer la marâtre ; ensuite, la maîtresse l'aimera comme une mère, lorsque, bien sûr, son père qui est un prince, l'épousera, elle, l'institutrice. Zezolla tue la marâtre et demande à son père d'épouser l'institutrice, ce qu'il fait. Mais le bonheur ne dure que cinq ou six jours, et voilà la nouvelle belle-mère qui maltraite l'enfant et qui chérit les siens, car elle avait six filles. Une colombe dit à Zezolla qu'elle pourra demander à la colombe de la fée ce qu'elle souhaite. Lorsque son père part en voyage, elle lui demande de demander à la colombe de fées de lui envoyer quelque chose. Elle reçoit un dattier, un seau d'or, une pioche en or et un essuie-main en soie pour le cultiver. Lorsque le roi organise une fête, les belles-soeurs y vont et Zezolla demande au dattier un souhait : elle se retrouve parée comme un reine, suivie de douze pages. Mais elle repart ; le roi la fait suivre, mais le serviteur s'arrête pour ramasser une poignée d'or. Elle se présente à la deuxième fête, dans une voiture traînée par six chevaux ; elle repart et le serviteur s'arrête pour ramasser des perles. À la troisième fête, elle perd une pantoufle. Le roi fait venir toutes les femmes du royaume pour essayer la pantoufle. Ne la trouvant pas, il recommence l'essayage le lendemain et reconnaît Zezolla. Elle se voit couronnée, et les soeurs s'en retournent à la maison...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le loup-garou (Canada) | ± 5¼ pages | Vu 4754 fois. | Pamphile LeMay
Une vieille conteuse narre son histoire à propos des loups-garous qu'il ne faut pas tuer, mais délivrer en leur tirant une goutte de sang. Les loups-garous sont des ... loups-garous ... car ils ne se sont pas confessés pendant sept ans, ils n'ont pas fait leur « Pâques ». Misaël épousera Catherine et, la veille du mariage, il disparaît de la fête où l'on danse sur les sons du violon. On le cherche et c'est Firmin, le frère de la conteuse, qui ramène Misaël, blessé. Le lendemain matin, la première chose que fait Misaël, c'est d'aller se confesser auprès de monsieur le curé. En effet, la veille, Firmin avait donné un coup de couteau à un loup-garou qui l'avait attaqué dans l'écurie. Ce loup-garou, c'était Misaël et, contre la promesse d'un confession, Firmin avait gardé le silence.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 052 : Le roi Barbabec (König Drosselbart) (Allemagne) | ± 4 pages | Vu 4697 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi avait une fille d'une beauté rare qui ne voulait épouser personne, et qui ridiculisait tous ses prétendants. Une fois, elle traita un roi de Bec-de-grive (Barbabec) ; son père décida alors de la marier au premier mendiant venu et ce fut un musicien. La princesse regretta, en chemin, de n'avoir point choisi Bec-de-grive car elle vit un bois, une prairie et une grande ville lui appartenant ; de plus, elle dût apprendre à « travailler » pour survivre et les nourrir, elle et son musicien : mais elle fut incapable de tresser l'osier, de filer la laine, de vendre de la vaisselle. Elle devint servante au château et fut humiliée lorsque de la nourriture tomba de ses poches. Le roi Bec-de-grive lui dit alors que le musicien, c'était lui, et que maintenant que son orgueil était brisé, ils pouvaient se marier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Tuque Percée (Canada) | ± 1½ page | Vu 4682 fois. | Tradition Orale
Élie Sansfaçon perd tout : ses bâtiments brûlent et sa femme et ses enfants périssent. Il invoque le diable qui veut troquer son âme ; Élie impose ses conditions ; remplir sa tuque d'or et ne pas voir de diable. Le diable remplit la tuque posée sous le toit où un trou a été percé. La tuque est truquée. Le diable y verse une fortune sans jamais la remplir ni prendre l'âme escomptée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Aurore et Aimée (France) | ± 5¾ pages | Vu 4656 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Une femme a deux filles, Aurore, gentille et Aimée, maligne. La mère se départit d'Aurore car la jeune femme de seize ans fait paraître sa mère trop vieille. Aurore est laissée dans un bois où elle se perd, puis trouve une maison où habite une bergère qui est une fée. La bergère lui dit qu'il y a toujours une raison à tout. En effet, le frère du roi, Ingénu, passe dans la forêt et veut épouser Aurore. Plus tard, elle tombe et se blesse au visage ; heureusement car le roi, Fourbin, qui est jaloux, veut, lui, épouser Aurore, mais il la trouve trop laide. Le roi épouse Aimée. Ingénu et Aurore, qui sont mariés, ont un enfant qui disparaît ; heureusement, car le roi voulait le tuer. Mais le roi n'ayant pas d'enfant, met Ingénu et Aurore sur une barque ; ils dérivent et arrivent dans  un autre pays où Ingénu aide le roi à gagner un guerre. De retour, ils font naufrage sur une île et retrouvent leur enfant. Ils reviennent régner car Fourbin est mort et Aimée a été chassée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'homme de Labrador (Canada) | ± 6½ pages | Vu 4643 fois. | Philippe-Ignace-François Aubert de Gaspé
Lors d'une soirée, un mendiant raconte : lorsqu'il était jeune, il était bagarreur et blasphémateur ; on l'appelait Rodrigue Bras-de-fer. Alors qu'il s'était engagé pour la compagnie du Labrador, sur un goélette, il dût garder un poste de traite sur une île déserte. Satan avec son chien lui apparurent dans une cabane ; avec l'aide d'un prière à Sainte Anne, le diable a été chassé. Mais Rodrique en est ressorti affaibli. Lorsque la goélette est revenue trois mois plus tard, Rodrigue était à peine reconnaissable. C'est depuis ce temps qu'il est devenu mendiant et qu'il demande pardon à Dieu. L'assemblée, les plus jeunes et instruits, rient de l'histoire du mendiant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Père Louison (Canada) | ± 8¼ pages | Vu 4636 fois. | Honoré Beaugrand
Le père Louison, qui est vieux et qui est passeur, a une vie paisible et est respecté de tous même si on le craint un peu. Un jour, un homme lui donne un coup de poing au visage et le vieux Louison le jette à la rivière où l'autre manque de se noyer. Quelqu'un reconnaît le père Louison car, sur un chantier, il avait presque tué quelqu'un. Le lendemain, alors qu'on s'apprête à l'arrêter, il est parti et plus loin on retrouve son canot rempli d'eau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[006] Histoire du pêcheur (Arabe) | ± 5¼ pages | Vu 4538 fois. | Antoine Galland
Un pêcheur, pauvre, qui peine à nourrir sa femme est ses trois enfants, va à la pêche et jette ses filets. Il s'est fait une loi de ne les jeter que quatre fois par jour. La première fois, il pêche la carcasse d'un âne ; la seconde fois, un grand panier plein de gravier ; la troisième fois, des pierres et des coquillages ; la quatrième fois, un vase de cuivre jaune, scellé de plomb. Il brise le sceau et en sort un génie, qui y était enfermé depuis les temps de Salomon, celui-là même qui l'y avait enfermé et ordonné qu'on le jette à l'eau. Le génie aurait récompensé son sauveur s'il avait été délivré plus tôt, mais là, après dix-huit cent ans d'attente, le seul souhait qu'il est prêt à réaliser, c'est de laisser choisir au pêcheur la manière dont il va le tuer. Le pêcheur argumente ; le génie est inflexible. Alors, le pêcheur ruse et affirme que le génie est trop grand pour tenir dans le vase. Le génie devient fumée et retourne dans le vase ; le pêcheur s'empresse de remettre le sceau de Salomon sur le vase, d'y emprisonner le génie pour le rejeter à l'eau. Le génie se fait cordial mais le pêcheur ne croit plus en sa bonté, d'autant plus qu'il connaît l'histoire d'un certain roi grec.. Et il lui conta l'Histoire du Roi grec et du Médecin Douban.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 4.7 - Les Deux Galettes (Italie) | ± 5¼ pages | Vu 4434 fois. | Giambattista Basile
Deux soeurs ont deux filles : l'une belle de coeur et d'apparence, Martiella ; l'autre laide des deux, Puccia. Martiella va chercher de l'eau à la fontaine et, une vieille à qui elle donne sa galette, lui donne en retour les dons de roses qui sortent par la bouche, de perles dans les cheveux, de lis sous les pieds. Puccia va à la fontain, ne donne rien à la vieille, qui est une fée, et reçoit les dons d'écumer par la bouche, de poux dans les cheveux, de ronces sous les pieds. Le frère de Martiella fait l'éloge de sa soeur à la cour du roi qui veut la voir. Mais c'est la méchante mère de l'une et tante de l'autre qui traverse la mer en bateau, et jette par-dessus bord Martiella, qui est rescapée par une sirène. Quand le roi voit Puccia qui écume, couverte de poux, il la renvoie ainsi que sa mère, et le frère doit aller garder les oies par la campagne, sur le bord de la mer. Mais voilà qu'une fille sort de l'eau pour nourrir ces animaux à plume ; le roi en entend parler et apprend du frère que c'est la soeur qu'il attendait, et qui ne s'est pas présentée l'autre fois. Le roi délivre Martiella et limant la chaîne qui la retient, car la sirène était en fait une sorcière méchante. Le roi marie Martiella au plaisir de son frère, et la méchante mère est enfermée dans un tonneau qu'on brûle avec quantité de tonneaux. Puccia, quant à elle, est devenue mendiante, pour n'avoir pas partagé son pain...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La petite fille aux allumettes (Danemark) | ± 1½ page | Vu 4426 fois. | Hans Christian Andersen
Une petite fille brûle des allumettes pour se réchauffer, et chaque allumette lui apporte un rêve. Elle meurt gelée ; son âme rejoint sa grand-mère.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

05 - Le Poirier de Misère (Belgique) | ± 7½ pages | Vu 4397 fois. | Charles Deulin
La mère Misère a peu de choses : un bâton, un sac, un chien et un poirier. Un jour d'hiver, un mendiant demande l'hospitalité et Misère l'accueille. C'est en vérité saint Wanon, qui lui offre un voeu pour la remercier. Elle demandera que celui qui montera dans son poirier y soit pris, jusqu'à ce qu'elle le libère. Des enfants, qui volaient des poires, y sont pris ; elle les libère et c'est certain qu'ils ne reviendront plus. Puis la Mort vient chercher Misère ; elle lui demande d'aller chercher des poires dans l'arbre et la Mort y est prise. C'est l'éternité sur la terre ; plus personne ne meurt. Mais c'est aussi la décadence : plus personne ne meurt, et la maladie n'en finit plus de faire souffrir ; les lois se relâchent et les crimes pulluent. Un jour, le docteur De Profundis retrouve la Mort ; en essayant de la libérer, il se fait prendre par l'arbre, comme bien des paysans, si bien que le poirier est couvert d'hommes. La Misère acceptera de libérer la Mort à la condition de choisir elle-même le moment où la Mort pourra venir la chercher. Ce moment n'est pas encore venu et c'est pour cette raison que la Misère est toujours dans le monde...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Cendrillon (France) | ± 5 pages | Vu 4392 fois. | Charles Perrault
Un homme épouse une femme ; lui a une fille et elle deux. La fille de l'homme, Cendrillon, est confinée aux viles occupations ; les deux autres sont traitées comme des princesses. Le roi donne un bal et la marraine fée de Cendrillon lui donne un carrosse et des chevaux à partir d'une citrouille et de souris pour aller au bal. C'est la plus jolie. Le second soir, elle part tout juste avant minuit mais laisse tomber une pantoufle de verre. Le prince la retrouve et la marie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le sapin (Danemark) | ± 5¾ pages | Vu 4374 fois. | Hans Christian Andersen
Un sapin en forêt rêve de grandir pour aller chez les hommes même si on lui dit de se réjouir du soleil et de la vie qui est en lui. Lors d’un certain Noël, des hommes le coupent, l’amènent dans une maison et le décorent. Le sapin s’en réjouit. Mais après les fêtes, le sapin est remisé au grenier et se contente de raconter une histoire entendue aux souris. Au printemps, les hommes le traînent dehors, le coupent en petits morceaux et le brûlent. « Ah, si seulement j’avais su être heureux quand je le pouvais. »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...