Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

Lai du Palefroi Vair (Histoire du cheval gris) (Europe) | ± 7¼ pages | Vu 3010 fois. | Tradition Orale
Une chevalier honorable, mais pauvre, est amoureux de la fille d'un riche seigneur. Il va voir son oncle pour qu'il plaide sa cause, mais ce dernier demande la main de la fille à son père, qui est un vieil ami. On réclame le cheval du chevalier ; la future mariée le montera. En route pour l'église, le cheval du chevalier s'écarte du groupe de vieillards s'en allant à la noce, et retourne à la demeure de son maître. Le chevalier fait chercher un prêtre qui les marie, lui et la fille du seigneur. Lorsque les gens ... de la noce ... reviennent, ils apprennent comment l'oncle a voulu duper son neveu, et réclament du seigneur qu'il donne sa bénédiction au mariage, ce qu'il fera.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[020] Second voyage de Sindbad le Marin (Arabe) | ± 4¾ pages | Vu 3006 fois. | Antoine Galland

Sindbad repart en navire avec des marchands. Ils s'arrêtent sur une île ; Sindbad s'y endort et lorsqu'il se réveille, la navire est loin sur la mer. Il parcourt l'île et trouve un oeuf de roc. Il s'attachera à la patte de l'oiseau gigantesque et sera transporté dans une vallée, remplie de diamants, mais aussi de serpents. C'est en s'attachant à un morceau de viande, qu'un aigle viendra prendre, que Sindbad pourra s'échapper de la vallée. Il offrira des diamants à son sauveteur pour le remercier. Sur le chemin du retour, il achètera des marchandises qu'il vendra à Bagdad. Une fois le récit terminé, il fait remettre cent sequins à Hindbad et l'invite à revenir le lendemain pour écouter le Troisième voyage de Sindbad le Marin.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[028] Histoire De Noureddin Ali et de Bedreddin Hassan (Arabe) | ± 41¾ pages | Vu 2980 fois. | Antoine Galland
Pourquoi les conifères restent toujours verts ? (Scandinavie) | ± 3¼ pages | Vu 2958 fois. | Tradition Orale
À la fin de l'été, un merle heurte un héron, en vol, tombe et se brise une aile ; il devra passer l'hiver dans la forêt du Gand Nord. Il demande aux arbres de l'héberger, mais ni le chêne, ni le bouleau, ni le saule acceptent ; ce sont le sapin, le pin et le genévrier qui l'accueillent. Le vent d'automne enlève les feuilles aux arbres, mais le roi de l'Hiver lui commande de laisser à ces trois conifères leur verdure, même l'hiver, pour les remercier d'avoir aidé un jeune merle.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[012] Histoire du premier calender, fils de roi (Arabe) | ± 6¾ pages | Vu 2955 fois. | Antoine Galland
Le calender raconte ainsi son histoire : fils d'un roi, il allait souvent voir son cousin, chez son oncle, roi lui aussi. Un jour, le cousin lui demande de garder et un secret et de l'accompagner, lui et une dame, à un tombeau qu'il a fait construire ; le cousin et la dame y descendent, avec de l'eau et du plâtre. Puis, les y laissant, le prince retourne chez l'oncle, puis chez son père mais, là-bas, un rebelle vizir a tué le roi. À la vue du prince, il lui crève un oeil - car ce dernier lui en avait jadis crevé un, par accident -, et ordonne qu'on aille lui trancher la tête dans la campagne. Les bourreaux acceptent de lui laisser la vie. Le prince va chez son oncle, qui se désespère de retrouver son fils ; le prince brise le silence et lui parle du tombeau. Sur place, ils retrouvent le cousin et la dame, couchés et carbonisés. L'oncle, au lieu de se désoler à la mort de son fils, frappe le corps avec sa pantoufle. Le prince en demande la raison ; le cousin était amoureux de sa soeur, comme elle l'était de son frère, malgré les réprimandes, et cette dame, était sa soeur. De retour au palais, le même vizir vient s'emparer du roi et le tue. Le prince peut s'échapper en rasant sa barbe, ses sourcils et se recouvrant de l'habit de calender. C'est ainsi qu'il finit par arriver à Bagdad et rencontrer les deux autres calenders. Zobéide lui permet alors de se retirer, mais il demande la permission d'entendre l'Histoire du second Calender, fils de Roi.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[034] Histoire du Barbier (Arabe) | ± 1½ page | Vu 2954 fois. | Antoine Galland
La princesse au petit pois (Danemark) | ± ½ page | Vu 2953 fois. | Hans Christian Andersen
Un prince ne veut épouser qu'une vraie princesse. En arrive une par un temps de pluie. On lui donne un lit avec vingt matelas et vingt édredons sous lesquels est placé un petit poids. La princesse ne ferme presque pas l'oeil de la nuit car elle a senti le petit poids. Ça ne peut être qu'une vraie princesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Veuve et ses deux filles (France) | ± 3¼ pages | Vu 2947 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Une veuve a deux filles ; une vieille femme passe près de la maison et la veuve demande aux filles de donner à la vieille. L'une hésite et l'autre donne. La vieille est une fée et fait de la première une reine, de la seconde une fermière. La reine est heureuse dans les premiers temps mais se retrouve seule à la cour et s'ennuie. Elle va à la campagne chez sa soeur qui est heureuse. La fée revient et explique que le don de reine n'était pas une récompense mais une punition pour avoir donné à contrecoeur...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le trésor du buttereau (Canada) | ± 3¼ pages | Vu 2940 fois. | Tradition Orale
Des pirates enterrent un trésor aux Îles-de-la-Madeleine et un jeune garçon est témoin. Le capitaine coupe la tête d'un homme et enterre le corps avec le trésor. Depuis, un corps sans tête erre près du trésor et apeure tout le monde. Le garçon grandit, avec un coq et une poule, brise l'enchantement du capitaine et avec son frère et ses parents, déterre le trésor qu'ils partagent avec les habitants de l'île.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pourquoi la hyène est-elle rayée ? (Afrique) | ± 1½ page | Vu 2920 fois. | Tradition Orale
Une hyène vole tout son poisson au lièvre. Un jour, il va pêcher de l'autre côté et, le soir, il met une broche sur le feu pour la chauffer à blanc. La hyène vient voler le poisson mais le lièvre la bat avec la broche ; c'est depuis ce temps que la hyène porte des rayures.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 014 - Les trois fileuses (Allemagne) | ± 1½ page | Vu 2916 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une femme bat sa fille car elle est paresseuse. Le Reine veut savoir pourquoi la femme bat sa fille et elle dit que c'est parce sa fille est trop travailleuse. La Reine lui dit que si elle peut file le lin de trois pièces en trois jour elle épousera le prince. Trois vieilles femmes viennent l'aider. Elle épouse le prince qui se surprend de voir les trois vieilles aussi laides ; c'est parce que, disent-elles, nous filons le lin : un grand pied plat pour tourner le rouet, une lèvre pendante pour mouiller le fil, un large pouce pour tordre le fil. Le prince interdit désormais à sa femme de filer le lin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Du Convoiteux et de l’Envieux (Europe) | ± 1 page | Vu 2909 fois. | Tradition Orale
Le convoiteux et l'envieux font la rencontre de saint Martin qui offre à celui qui fera un voeu d'obtenir ce qu'il souhaite ; mais l'autre aura le double. L'envieux demande qu'on lui crève un oeil. C'est ainsi que l'un est devenu borgne et l'autre aveugle.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les pierres de Plouhinec (France) | ± 4¾ pages | Vu 2904 fois. | Charles Émile Souvestre
C'est l'histoire de Bernèz qui est amoureux de Rozenn mais le frère de la belle refuse leur union car Bernèz est trop pauvre. Lors d'une soirée, un mendiant sorcier, demande l'hospitalité ; on lui donne à manger et l'étable pour dormir. Il entend une étrange conversation entre un âne et un boeuf (c'est la nuit de Noël) à propos de grosses pierres qui vont boire et qui reviennent à leur place. Sous elles, il y a des trésors et on peut les avoir en se protégeant avec une branche de l'herbe de la croix entouré de trèfle à cinq feuilles. Le sorcier, accompagné de Bernèz, va sur les lieux (avec l'idée de sacrifier Bernèz, car il faut qu'un chrétien meurt pour satisfaire le diable). Bernèz était à tracer un croix sur une pierre, lorsque le sorcier est venu le chercher. Les deux vont sur les lieux, prennent de l'or et de l'argent, et repartent mais les pierres sont déjà de retour. Alors que Bernèz est sur le point de se faire écraser, la pierre marquée d'une croix le protège ; puis elle reprend sa place et écrase le sorcier. Son talisman païen ne fonctionne plus ; avec la croix, elle est devenue chrétienne. Bernèz s'en retourne, riche, et épouse Rozenn.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Conte de l'Île Maurice (Île Maurice) | ± ½ page | Vu 2903 fois. | Tradition Orale
Conte des trois souhaits (France) | ± 1½ page | Vu 2901 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Un homme et une femme pauvres aimeraient pouvoir faire des souhaits ! Arrive une fée qui leur donne trois souhaits. L'homme et la femme y pense mais ne se décident pas : beauté, richesse, santé, longue vie ? Par inattention, la femme souhaite avoir du boudin pour souper ; l'homme fâché lui souhaite que le boudin lui pende au bout du nez ; finalement, il souhaite que le boudin tombe par terre. Les souhaits sont gaspillés mais il y a du boudin pour souper.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 116 - La lumière bleue (Allemagne) | ± 3½ pages | Vu 2898 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Un soldat est congédié et se perd dans le bois. Une sorcière le nourrit et le loge et lui demande de descendre dans un puits pour trouver une chandelle à la flamme bleue. En remontant, le soldat se méfie et la sorcière le fait tomber dans le puits. Il allume sa pipe avec la chandelle et voilà qu'un petit homme noir lui demande ce qu'il veut. Il se fait libérer et remplit ses poches du trésor de la sorcière. Ensuite, il demande que la princesse vienne travailler chez lui. Elle raconte tout à son père qui fait mettre des poids dans ses poches et ainsi le soldat est démasqué. Il est condamné à mourir mais grâce à la chandelle et au nain, il fait fouetter tout le monde sauf la princesse qu'il finit par marier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[016] Histoire de Zobéide (Arabe) | ± 8¾ pages | Vu 2886 fois. | Antoine Galland
Zobéide raconte son histoire : elle a cinq soeurs. Ses deux belles-soeurs sont parties vivre avec leur mère ; ses deux soeurs sont les deux chiennes noires que voici. Quand leur père est mort, les trois sont allés avec leur mère. À la mort de cette dernière, les deux aînées se sont mariées et Zobéide est restée seule. Le mari de la première soeur a tout vendu et, avec sa femme, sont partis pour l'Afrique. Le mari a tout dépensé et la soeur est revenue, pauvre. Zobéide l'a accueillie et elles ont vécu ensemble. La troisième soeur a suivi le même chemin, pour venir vivre chez Zobéide. Or les deux soeurs se sont remariées ; mais au bout de quelques mois, elle sont revenues chez Zobéide. Un an plus tard, les trois sont allé faire commerce et ont pris le chemin des Indes, par la mer. Après vingt jours, le navire s'est arrêté à un port. Zobéide est entrée dans la ville où tous les humains avaient été changés en pierre. Elle s'introduit dans le palais, avance dans plusieurs cours, puis dans une chambre où elle aperçoit un diamant, si brillant qu'on ne peut le regarder de face. Vers minuit, elle entend la voix d'un homme qui lit l'Alcoran. Elle le rejoint ; c'est un prince qui lui raconte ce qui s'est passé. Les habitants de la ville étaient idolâtres ; lui avait eu la chance d'avoir une esclave qui l'avait initié à l'Allcoran et à la religion musulmane. Un jour, une voix avertit les habitants d'abandonner le culte de Nardoun, pour celui du Dieu unique. Trois ans plus tard, ceux qui ne s'étaient pas convertis furent changés en pierre. Zobéide propose au prince de la suivre à Bagdad où elle le présentera au Commandeur des croyants. Ils s'embarquent sur le navire, après l'avoir rempli des richesses du palais. Or, en mer, les deux soeurs sont devenues jalouses des sentiments entre le prince et Zobéide, et les précipitent à l'eau. Le prince se noie ; Zobéide réussit à se réfugier sur une île où un serpent essayait d'en dévorer un autre, qui avait des ailes. Zobéide tue le gros serpent et celui ailé s'envole. Il revient sous la forme d'une femme noire accompagnée de deux chiennes noires, qui sont les soeurs de Zobéide, transformée ainsi en guise de châtiment. La femme est le serpent qu'elle a délivré. Toutes les richesses sur le navire ont été portées dans ses appartements, et le navire a été coulé. La femme reconduit Zobéide et les deux chiennes noires à Bagdad, et Zobéide devra leur donner à chaque nuit cent coups de fouets, au risque d'elle-même être changée en chienne. Zobéide conlue son histoire ainsi : si votre Majesté veut en savoir plus, qu'il écoute ma soeur vous faire le récit de l'Histoire d’Amine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Noël de Marthe (France) | ± 8¼ pages | Vu 2881 fois. | Anatole Le Braz
La veille de Noël, le président du tribunal civil et sa femme veillent leur fillette, Guillemette, qui a neuf ans et qui est mourante. La fillette ne s'est jamais accrochée à la vie et là, la Mort est toute proche. On entend, à l'extérieur, des enfants chanter des cantiques de Noël et ces petits mendiants font cuignawa, demandent des étrennes. Guillemette insiste pour donner elle-même la charité et on fait monter un enfant. Il s'appelle Jean, et est avec ses amis : Pierre, Madeleine, Jacques, Joseph et Nicodème... L'enfant repart et c'est la joie dans la rue. Guillemette est transformée et demande qu'on lui lise un passage de la Bible, ce passage où Jean, le disciple... Joseph d'Arimathie... Pilate... le corps de Jésus... Et Nicodème... La fillette n'en doute plus ; c'étaient eux, ces enfants ! Et tout à coup, son passé noir, sombre, triste s'éclaire et prend un nouveau sens ! Et c'est ainsi qu'elle meurt à neuf ans, le 25 décembre 188...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le pudding de Noël (Canada) | ± 4¾ pages | Vu 2866 fois. | Charles Quinel
Tom Caribou travaille sur les chantiers et aime boire du whisky. Le soir de Noël, ses deux compagnons de travail partent pour la messe de Noël. Lui reste au camp pour préparer un pudding au miel et au whisky. Il part dans la forêt chercher la bouteille ; il en coule un peu dans la neige où dort un ours. L'ours se réveille et va au camp. Tom Caribou réussit à se réfugier sur une armoire ; l'ours mange le pudding et s'endort. Lorsque les deux compagnons reviennent, ils trouvent qui dorment l'ours par terre et Tom Caribou sur l'armoire. Depuis, Tom Caribou s'est guéri de son ivrognerie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ti-Pierre et la chatte blanche (Canada) | ± 2¾ pages | Vu 2851 fois. | Charles Quinel
Un roi a trois fils ; celui qui ramènera la plus belle princesse aura sa couronne. Cordon-vert et Cordon-bleu partent d'un côté ; Ti-Pierre du sien. Il s'enfonce dans un forêt, trouve une cabane et caresse une chatte blanche et lui explique que s'il ne trouve pas la plus belle princesse, ses frères lui donneront de la misère lorsque son père sera mort. La chatte lui explique de la prendre, le lendemain matin, avec quatre grenouilles et une noix sous le noyer. Il retourne ainsi au château, et voit ses frères en compagnie de belles princesses, avec de beaux carrosses et de beaux chevaux. Comme la chatte lui avait indiqué, il la caresse, brosse les crapauds, craque la noix qui se transforme en ... carrosse, les crapauds en chevaux et la chatte blanche en princesse enveloppée de fourrures blanches, et c'est elle la plus belle. C'est ainsi que Ti-Pierre a gagné la couronne.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'Abenaki (Canada) | ± 1½ page | Vu 2845 fois. | Jean-François de Saint-Lambert
Des Abénakis attaquent des Anglais et les massacrent ; pourtant, un vieux Sauvage sauve un Anglais alors que deux guerriers allaient le tuer. Le vieillard prend l'Anglais, le conduit à sa cabane et le traite en compagnon. Au printemps, les Sauvages reprennent les armes ; le vieillard et l'Anglais sont de la partie. Mais le vieux Sauvage invite l'Anglais à retourner avec les siens. Le Sauvage explique qu'il a été père et qu'il a perdu son enfant et que, depuis ce temps, il n'a plus de plaisir à regarder le ciel, à admirer un manglier en fleurs, ou un bel arbre. Il lui dit de partir pour que son père à lui, l'Anglais, aie encore du plaisir à regarder le soleil qui se lève.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'Île au trésor (Écosse) | ± 150½ pages | Vu 2828 fois. | Robert Louis Stevenson
Le roi d’Angleterre et son filleul (France) | ± 11 pages | Vu 2805 fois. | Tradition Orale
Un roi qui aime la chasse suit un oiseau ; le roi se retrouve dans un hameau où il doit passer la nuit. C'est un homme pauvre qui l'accueille et sa femme vient d'accoucher d'un garçon, Eugène. Le roi accepte d'être le parrain. Le roi repart en laissant un écrit à remettre à l'enfant le jour de ses dix-sept ans. À dix-sept ans, Eugène part voir son parrain et rencontre un bossu, ami à lui. Une sorcière lui avait dit de ne pas partir s'il rencontrait un bossu ou un tordu ; mais Eugène part quand même. Le bossu vole son cheval et le menace : Eugène ne doit pas révéler son nom, sinon trois jours après sa mort. Lorsqu'ils arrivent au château, le bossu se fait passer pour le filleul. Le bossu est jaloux et dit au roi qu'Eugène peut aller chercher la mule d'un géant, puis le merle du géant, puis le fagot du géant. Puis la fille du roi qui a été enlevée. Eugène redonne le merle, le fagot et la mule au géant qui accepte de l'aider. Ils partent sur un navire spécialement construit avec de la viande, du millet, du lin, trois cents filles vierges, un métier de tisserand... Ils passent près d'une montagne et Eugène donne du pain aux poissons contre une arête ; une seconde montage où il donne du millet aux fourmis contre une patte ; une troisième montagne où il donne du main aux rats contre un poil de moustache ; une quatrième montagne où il donne de la viande aux corbeaux pour une plume ; une cinquième montagne avec des géants qui lui donnent un poil de barbe. Il arrive sur l'île de la reine aux pieds d'argent qui a transformé la princesse en lionne. La reine lui demande du lin filé par des vierges, de raser une montagne pour faire un jardin, de trouver de l'eau qui ressuscite et qui fait mourir. Il jette l'eau qui fait mourir à la face de la reine qui meurt, et ils repartent en Angleterre. La princesse ne veut pas se marier avec le bossu et demande qu'on lui ramène son anneau, puis le château de la reine aux pieds d'argent, ce qui est fait grâce à l'aide des géants et des animaux. Le bossu tue Eugène dans le bois ; la princesse le trouve et lui verse de l'eau qui ressuscite. Eugène revient à la vie et trois jours ont passé ; il explique au roi que c'est lui son filleul, écrit à l'appuis ; le roi fait brûler le bossu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 021 - Cendrillon (Aschenputtel ou Aschenbrœdel) (Allemagne) | ± 5½ pages | Vu 2792 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
La femme d'un homme riche meurt ; avant de mourir, elle demande à sa fille d'être « toujours bonne ». L'homme se remarie avec une femme qui a deux filles et qui rendent la vie difficile à leur belle-soeur, qu'elles nomment Cendrillon, puisqu'elle dort près des cendres. Le roi organise une fête pour y choisir une épouse ; Cendrillon veut y aller avec ses « soeur » ; la marâtre lui jette des lentilles à ramasser et l'y amènera si Cendrillon peut trier les lentilles. Avec l'aide d'oiseaux, il y réussit par deux fois. Mais la marâtre revient sur sa parole. Cendrillon va sous l'arbre qu'elle a planté sur la tombe de sa mère, et un un oiselet à sa demande lui donne une robe et des pantoufles. Cendrillon va au bal ; en fin de soirée, elle se sauve en passant par un pigeonnier. Le roi ne peut la rattraper. Ni le second soir où elle monte dans un poirier. Le troisième soir, le roi trouve une pantoufle et va chez le père pour la faire essayer aux filles. La plus grande se coupe un orteil, l'autre le talon, pour chausser la pantoufle ; rien n'y fait, le prince s'en aperçoit. Finalement, Cendrillon chausse la pantoufle, et marie le roi. Deux pigeons, lors de la cérémonie, crèvent les yeux des deux soeurs méchantes.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 142 : Le mont chauve (Simeliberg) (Allemagne) | ± 2 pages | Vu 2785 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Il était une fois deux frères : un riche et un pauvre. Le riche ne donne rien au pauvre. Un jour, le pauvre surprend des hommes qui prononcent des paroles qui font s'ouvrir un mont. Ils y entrent et en ressortent, prononcent une formule et le mont se referme. Le pauvre, une fois les hommes partis, prononce à son tour les paroles, entre dans le mont et en ressort avec de l'or. Il profite de sa richesse et y retourne une deuxième fois. La troisième fois, le riche le menace de telle sorte que c'est le riche va dans le mont. Il y entre ; le mont se referme mais il a oublié la formule pour le faire réouvir. Les voleurs reviennent, le trouvent et lui coupent la tête.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...