Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici les 25 contes les plus populaires sur touslescontes.com.(Pour consulter les contes par popularité, du plus vu vers le moins vu, utilisez la pagination sous la liste ci-dessous.)

Zwergkönig und sein Gefolge.

Riquet à la houppe (France) | ± 5¼ pages | Vu 2456 fois. | Charles Perrault
Riquet à la houppe est laid mais fin d'esprit et a le pouvoir de donner de l'esprit à qui n'en a pas. Une femme a deux fille, une laide intelligente, l'autre belle mais idiote. Cette deuxième chercher de l'esprit et a le pouvoir de rendre beau celui qu'elle veut. C'est la même fée qui les a ensorcelés. Riquet donne de l'esprit à la fille ; cette dernière donne la beauté à Riquet... à moins qu'elle en soit juste amoureuse!

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Et la cloche sonnait... (Canada) | ± 8 pages | Vu 2450 fois. | Charles Quinel
Pierre, le sonneur de cloche de Saint-Charles, est amoureux de Madeleine, mais le père de cette dernière lui refuse sa main : Pierre est trop pauvre. La jeune fille part à la ville et le sonneur de cloche coupe la corde de la cloche de l'église et va se pendre avec. On refuse de parler de suicide, surtout le recteur de la paroisse et Pierre est enterré dans le cimetière. Or, depuis ce jour, lorsque le vent vient de l'est, la cloche sonne d'elle-même le glas, même lors des mariages. L'église est désertée car on la croit hantée, et le recteur va pratiquer dans une autre paroisse. Bien des années plus tard, un nouveau recteur arrive dans la paroisse et se présente à la grocerie. Il est bien décidé à aller voir dans le clocher et savoir pourquoi cette cloche sonne d'elle-même. C'était une planche qui s'était détachée et qui cognait contre la cloche, lorsque le vent venait de l'est, et non un fantôme. À moins que le recteur n'aie rencontré le fantôme du sonneur...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le rêve de Tao (Chine) | ± 2¼ pages | Vu 2442 fois. | Tradition Orale
Tao, l'enfant pauvre, mais toujours prêt à rendre service, s'endort. Puis il est réveillé par un inconnu. Il doit se rendre auprès de la reine dans une grande ville. Elle lui explique que son pays est attaqué par un monstre et qu'il doit fuir avec la princesse, sa fille. Tao part avec la jeune fille et la ramène dans son village. Puis se réveille ; ce n'était qu'un rêve. Pourtant, autour de lui, un essaim d'abeille. Il apprend qu'un serpent a attaqué leur ruche. Il construit alors d'autres ruches pour accueillir les abeilles nombreuses. Il récolte tellement de miel, qu'il devient riche.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

1. Les orphelins du ciel : la naissance d’un mode de vie (Canada) | ± 10½ pages | Vu 2439 fois. | Rémi Savard
1. Un homme et une femme vont chercher des écorces de bouleau mais Katshituasku les tue. La fillette va sur les lieux et rapporte son frère, Tshakapesh, qui était dans l'utérus de sa mère. Elle lui fait un arc et des flèches. Tshakapesh grandit et cherche Katshituasku pour venger son père et sa mère. Ce dernier enverra l'ours noir, le blanc, Matashuo, puis y ira en personne. Tshakapesh, celui qui réussit sans difficulté tout ce qu'il entreprend, avec ses flèches, brise une épinette rouge et une pointe de falaise. Katshituasku s'enfuit mais Tshakapesh lui lance une flèche à la hanche, puis l'achève. Il ramène la tête de Katshituasku, mais sa soeur en mange un morceau. Il lui desserrera les mâchoires et elle pourra ouvrir de nouveau la bouche, mais pas plus grande que trois doigts. 2. Tshakapesh rêve qu'il se fait avaler par un poisson et c'est ce qui arrive. La soeur va à la pêche, pêche des poissons et trouve son frère à l'intérieur de l'un d'eux. 3. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va voir de gens qui prennent le castor et qui aiment voir les étrangers plonger se noyer. Mais Tshakapesh revient avec un castor. 4. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va chez une géante cannibale, il la combat, la tue et ramène les deux filles chez sa soeur, et en prend une pour femme. 5. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va voir des Mistapeu qui jouent à la balle avec une tête d'ours qui mord les étrangers, mais il revient l'un des Mistapeu et le donne à sa soeur comme mari. 6. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va voir des gens qui ont une balançoire et qui font tomber les étranger dans une marmite ; il tombe dans la marmite mais grâce à une peau, il n'est pas brûler et tue les gens. Puis il s'épile tout le corps, et c'est depuis que les humains n'auront que des cheveux... 7. Ensuite, il suit un écureuil et monte dans une épinette blanche, qui grandit à mesure qu'il souffle dessus, et découvre un monde où il piège le soleil avec une collet (à lièvre). Heureusement, le soleil est libéré car il aurait tué l'univers... Tshakapesh redescend, et remonte avec sa soeur, sa femme et son beau-frère. L'épinette reprendra sa taille...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un loup-garou (Canada) | ± 9¼ pages | Vu 2437 fois. | Louvigny de Montigny
Des chasseurs de la ville partent au lac Nominigue, accompagnés par le guide métis Jos Niel. Mais le métis ne veut pas camper à l'ouest du lac, à la montagne, près d'un shack ! Il raconte qu'une fois, où il avait chassé le cerf et l'ours, et qu'il avait plu ... en plein hiver, qu'il s'était réfugié dans la cabane, et, dans la nuit, avait tiré avec son fusil sur un loup-garou, ou, plutôt, sur Ti-Toine Tourteau, qui courait le loup-garou, avec un tête de loup, un corps d'ours, une grande queue... C'est vrai que Jos Niel avait bu du whisky. Mais Ti-Toine disait bien, lui, « j'sus loup-garou ! ». Aussitôt contée son histoire, le métis a pris son canot et est parti en coup de vent, suivi par les chasseurs ! Quant à Ti-Toine Tourteau, on n'en a plus jamais entendu parlé.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Manishan, celle qui arrête le vent (Canada) | ± 1½ page | Vu 2430 fois. | Nicole Filiatrault
Manishan est celle qui arrête le vent. Après avoir passé par le couvent, elle devient Marie-Jeanne. À quarante ans, elle apprend que son père vient de mourir. Elle se rappelle la naissance, la grand-mère, la mère, la réserve...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Prince Spirituel (France) | ± 3¾ pages | Vu 2429 fois. | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Un roi préfère une princesse à la fée Furie. Lorsque la princesse a un garçon, la fée Furie lui donne le don de laideur. Heureusement, la fée Diamantine lui donne le pouvoir de l'intelligence et le pouvoir de rendre intelligent la personne qu'il aimera le mieux. La fée Furie donne à son fils Charmant qui est sot la princesse Astre qui est bête et d'une beauté remarquable. Mais Spirituel tombera amoureux de Astre et lui donnera tout l'équivalent de son esprit. Astre laissera Charmant car entre la beauté et la sottise de ce dernier et l'intelligence et la laideur de Spirituel, elle choisira le deuxième.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La belle que voilà (France) | ± 5½ pages | Vu 2417 fois. | Louis Hémon
Deux vieux amis, Thibault et Raquet, qui ne s'étaient pas revus depuis quinze ans, se retrouvent dans un café et se rappellent le passé, surtout Liette, la petite Liette. Elle était morte, depuis, laissant souvenirs, pensées et tristesse... Puis Raquet déballe son sac : son amour pour Liette ; le temps qui avait passé ; car il est de ceux pour qui les amourettes d'enfance ne deviennent jamais de ces choses dont on rit... Ses souvenir d'elle, il les passe en revue tous les soirs quand il est seul, pour ne pas oublier... Car il a peur de tout oublier...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le récit de Traudi, l'enfant de l'ennemi. (Canada) | ± 1½ page | Vu 2414 fois. | Kees Vanderheyden
Les Jambes de bois (Europe) | ± ½ page | Vu 2407 fois. | Tradition Orale
Le narrateur raconte la fois où il a rencontré un vilain qui avait deux jambes de bois. L'autre en était content car il n'avait plus besoin de bas, ni de souliers, plus d'épines dans les pieds, plus de morsures aux jambes... À se donner envie de se faire couper les jambes !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[014] Histoire de l’Envieux et de l’Envié (Arabe) | ± 12¾ pages | Vu 2406 fois. | Antoine Galland
L’auberge de la vieille Tata (conte gascon) (France) | ± 7¼ pages | Vu 2403 fois. | Cécile Joséphine Julie Lavergne
Un soldat, Bouteselle, revient de la guerre et s'endort dans la forêt ; deux garçons et un jeune femme le recueillent et le ramènent à l'auberge de leur mère où il fait divers travaux pour rendre service. Quelques semaines plus tard, il apprend que tous les valets de l'auberge s'en vont car ils aperçoivent le fantôme de la vieille Tata. Le soldat décide de dormir dans la chambre du revenant qui fut du temps de son vivant avaricieuse et méchante. Le fantôme apparaît à minuit et lui dit que sa fortune volée est cachée derrière une plaque. Le lendemain, à l'aide de la propriétaire de l'auberge, il découvrent le trésor. Sur les conseils de Monsieur le curé, la femme rend à l'église certains objets volés, donnent une partie aux pauvres. Le soldat refuse tout argent mais la propriétaire de l'auberge lui offre sa fille, Ramonette, en mariage.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 005 - Le loup et les sept chevreaux (Allemagne) | ± 2¼ pages | Vu 2399 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
Une chèvre va à la forêt et dit à ses chevreaux de ne pas ouvrir ; le loup n'est pas loin. Le loup arrive mais ils le reconnaissent à sa voix, puis à ses pattes noires, puis le laissent entrer et le loup dévore six des sept chevreaux. La chèvre revient et elle est horrifiée ; avec le septième, elle retrouve le loup. Avec des ciseaux, elle lui ouvre le ventre et retire ses chevreaux puis recoud le tout en remettant des pierres dans le ventre du loup. Ce dernier va boire au puits mais y tombe et se noît.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

12 - Pomme d'Api (France) | ± 7¼ pages | Vu 2394 fois. | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
Un seigneur va voir la fée du Sablon pour qu'elle donne un don à son fils ; elle lui en donne deux : la beauté et la gaieté (ce qui n'est pas garant du bonheur). Lorsqu'il a dix-sept ans, la fée, qui a trois cent soixante-dix-neuf ans, veut marier l'enfant, qu'on a surnommé Pomme-d'Api, à cause de ses joues vermillonnées. Or, lui ne veut pas de la fée « perruque », ainsi  nommée au nombre des perruques qu'elle portait : des noires, rouges, blondes, jaunes, carottes... Cinquante ans plus tard, la fée, découragée, se mit à faire la charité ; Pomme-d'Api se mit à l'aimer ainsi : charitable. La fée alla vendre sa baguette et sa part de féerie à une autre fée, contre la jeunesse de ses quinze ans. Mais Pomme-d'Api et la fée seront désormais soumis au temps qui passe...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le singe et la cigogne (Afrique) | ± ½ page | Vu 2391 fois. | Tradition Orale
Avant, le signe et la cigogne étaient amis. C'était avant qu'ils ne s'invitent à manger. Une fois dans les assiettes ; une fois dans une cruche.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Dame Nicolas (Martinique) | ± 2¼ pages | Vu 2387 fois. | Tradition Orale
Du Prud’homme qui retira de l’eau son compère (Europe) | ± ½ page | Vu 2378 fois. | Tradition Orale
Un pêcheur jette ses filets à l'eau, puis sauve de la noyade un homme, mais lui crève accidentellement un oeil. Ce dernier poursuit le premier en justice. Les juges hésitent mais un fou propose ce qui suit : rejetons le noyé à l'eau ; s'il se noie, c'est qu'il a tord ; s'il s'en retire, il sera dédommagé. Le noyé a peur et se désiste...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Compère Lapin et compère Bouki (États-Unis) | ± 2¼ pages | Vu 2372 fois. | Tradition Orale
Le Bon Petit Henri (France) | ± 11¾ pages | Vu 2362 fois. | Comtesse de Ségur
La mère du petit Henri est malade. Il appelle la fée Bienfaisante, qui lui dit que sur la montagne pousse une plante qui peut guérir sa mère. Henri part et, en chemin, il secoure et sauve un corbeau, un coq et une grenouille. Le corbeau l'aidera à passer une rivière qui le sépare de la montagne ; cela durera vingt-et-un jours. Puis il marche pendant vingt-et-un jours et un Vieillard lui offre de l'aider s'il peut faire la moisson de son champ. Après plus ou moins trois cents jours, le travail est fait et Henri reçoit une tabatière. Plus loin, un géant lui propose de l'aider à passer un mur si Henri fait les vendanges. Cela sera fait et l'enfant recevra un chardon. Puis c'est un précipice ; le Loup offre de l'aider si Henri tue le gibier et le fait rôtir ; le corbeau viendra se joindre au travail. Le loup lui donne un bâton. Puis, Henri rencontre un fossé ; un chat lui offre son aide si Henri peut pêcher le poisson et le saler. La grenouille viendra rejoindre Henri. Enfin, Henri arrive en haut de la montagne et un docteur lui donne la plante. À l'aide du bâton volant, il retourne chez lui, après deux ans sept mois et trois jours de péripétie, et guérit sa mère. Avec le chardon, il fait apparaître robes, chaussures, meubles, nourritures... Avec la griffe du chat, il peut rajeunir et se guérir, au plaisir de la fée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[022] Quatrième voyage de Sindbad le Marin (Arabe) | ± 8½ pages | Vu 2347 fois. | Antoine Galland
Sindbad prend la route de la Perse et s'embarque sur un navire. Un coup de vent déchire les voiles et le vaisseau se brise sur des récifs, et nombreux trouvent la mort. Sur l'île, des noirs se partagent les survivants et les amènent dans leur maison, où ils leurs donnent à manger une certaine herbe qui les drogue et leur fait tourner l'esprit. Sindbab qui n'en a pas mangée, voit ses compagnons engraisser au fil des jours, pour se faire assommer, puis manger. Lui il est trop maigre pour cela ; il s'enfuie, pour se retrouver sur le rivage, huit jours plus tard. Des hommes sont là, à cueillir du poivre, et le prennent sur leur navire jusqu'à leur île, où il est présenté à leur roi. Dans cette vile, ceux qui montent à cheval n'ont pas de selle ; Sindbad en fabrique de nombreuses, et s'enrichit. Puis le roi le marie à une dame de sa cour. Or, sur cette île, lorsque la femme ou l'homme meurt, son conjoint l'accompagne dans la mort : on les descend dans une grande grotte sous la terre, qu'on referme avec une roche. Sindbad y est emprisonné, avec un pot d'eau et sept petit pains. L'odeur est infecte. Des jours passent, il n'a plus rien à manger ; puis on descend un mort et sa femme vivante. Sindbad la tuera pour son eau et se pains, ainsi que plusieurs autres. Puis, en suivant un animal, il trouvera une sortie à la grotte, qui mène sur le bord de la mer. Là, il rassemblera les bijoux et objets de valeur des morts, et se fera prendre sur un navire pour passer dans différentes îles et faire du commerce. Il arrive à Bagdad avec des richesses. Une fois le récit terminé, il fait remettre cent sequins à Hindbad et l'invite à revenir le lendemain pour écouter le Cinquième voyage de Sindbad le Marin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Serendip - Cinquième nouvelle (Perse) | ± 5¾ pages | Vu 2347 fois. | Cristoforo Armeno
L’Aventure de Walter Schnaffs (France) | ± 6½ pages | Vu 2338 fois. | Guy de Maupassant
Walter Schnaffs a été enrôlé et son régiment est en Normandie. Il hait la guerre, les canons, les baïonnettes... Il est gros et a de la difficulté à se déplacer. Un jour, il est en reconnaissance avec un petit détachement alors que des francs-tireurs les mitraillent. Tous périssent et Walter Schnaffs saute dans un trou pour se cacher, et reste à l'abri pendant deux jours. Il ne sait pas quoi faire ; s'il se rend, les paysans le massacreront avec leurs fourches ; les francs-tireurs les fusilleront ; l'armée française lui tirera dessus. Mais la faim étant insupportable, il se dirige vers un château ; sa vue provoque la panique et tous s'enfuient, imaginant qu'il n'est pas seul. Walter Schnaffs s'assoit devant la table qui est mise et vide toutes les assiettes et les bouteilles de vin pour tomber sans connaissance, rempli comme une outre. Une cinquantaine de soldats français prennent le château d'assaut et font prisonnier Walter Schnaffs, à grand plaisir, qui est enfin « sauvé ». Le colonel Ratier commandant de l'opération fut décoré !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Corriveau (Canada) | ± 5¼ pages | Vu 2329 fois. | Philippe Aubert de Gaspé
José raconte la fois où son père s'était retrouvé en compagnie de la Corriveau : son père, vers les minuits, regarde vers l'Île d'Orléans et voit une danse de sorciers et la Corriveau avec sa cage arriver par l'arrière et l'agrippe. Le pauvre homme est apeuré ; il doit conduire la Corriveau sur l'Île d'Orléans mais refuse. La Corriveau se met à l'étranger mais celui-ci s'évanoui. Il se réveille le lendemain matin, cherchant son flasque d'eau de vie : la Corriveau l'a bu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 060 - Les Deux Frères (Die zwei BründerDas Goldei) (Allemagne) | ± 20¼ pages | Vu 2326 fois. | Wilhelm et Jacob Grimm
C'est l'histoire de deux frères : un riche et un pauvre qui ont deux garçons, des jumeaux. Le pauvre voit un oiseau et lui tire une pierre et trouve une plume d'or que son frère riche lui achète. Puis un oeuf d'or. Puis l'oiseau d'or lui-même. Le riche sait que lorsqu'on mange le coeur et le foi de l'oiseau d'or, on retrouve au matin sur l'oreiller des pièces d'or. Mais, par accident, ce sont les jumeaux qui mangent les organes et le frère riche incite son frère pauvre à se débarrasser de ses enfants, en les perdant dans la forêt. Les enfants perdus marchent et rencontrent un chasseur qui les adoptent. Lorsqu'ils sont plus grands, des chasseurs avertis, ils partent découvrir le monde et sont suivis par deux lièvres, renards, loups, ours et lions. Les frères se séparent et plantent dans un arbre un couteau ; s'il rouille, cela voudra dire que l'un d'entre eux sera en danger. L'un des frères, arrivé dans une auberge, apprend que la princesse sera tuée le lendemain par un dragon à sept têtes. Le lendemain, il part affronter le dragon avec ses animaux. Avec une épée qu'il a trouvée sur place, il tue le dragon, lui coupe les sept langues et s'endort à côté de la princesse. Tous les animaux s'endorment aussi ; le maréchal du roi arrive, tue le chasseur en lui coupant la tête et part avec la princesse en la menaçant de la tuer si elle ne dit pas que c'est lui, le maréchal, qui a tué le dragon ; ils se marieront dans un an et un jour. Les animaux se réveillent et le lièvre va chercher la racine de vie qui redonne vie au chasseur. Le chasseur erre pendant un an et revient à l'auberge. Il apprend que la princesse va se marier avec le maréchal. Les animaux vont chercher au château du pain, un rôti, des légumes, des sucreries et du vin. Puis le roi envoie au chasseur une voiture et des vêtements royaux. Au château, le chasseur confond le maréchal, qui sera écartelé par quatre boeufs, en montrant les sept langues du dragon, et le collier que la princesse avait réparti aux cous des animaux, et marie la princesse, et devient prince. Le prince va chasser dans une forêt enchantée et une sorcière le transforme lui et ses animaux en pierres à l'aide d'une verge. Son jumeau revient sur ses pas, trouve le couteau en partie rouillé et part à la recherche de son frère. Il arrive dans la ville et on le prend pour le prince. Il dort dans le lit de la princesse mais pose entre elle et lui une épée à deux tranchants. Le lendemain, il part à la chasse à son tour, et oblige la sorcière à redonner vie à son frère, à ses animaux et à tous ceux qui étaient transformés en pierre. Ensuite, ils brûlent la sorcière et repartent à la ville. Mais quand le prince apprendd que son frère a dormi dans le lit de la princesse, il lui coupe la tête pour aussitôt prendre la racine de vie et lui redonner vie. Ils entrent dans la ville par deux portes différentes et la princesse reconnaît le prince grâce aux animaux qui portent chacun une partie de son collier. La princesse demande au prince pourquoi il avait posé une épée entre eux-deux la nuit d'avant ; le prince comprend ainsi que son frère lui avait été fidèle.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...