logo : touslescontes.com
touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Cliquez sur l'un des 823 contes disponibles (triés par ordre alphabétique). Trop de contes ! Faites une recherche par nom d'auteur ou par titre de conte.

Good evening, old man! the boy greeted.

Décocher pour afficher seulement les contes avec des [ ] résumés.
Décocher pour afficher seulement les contes qui n'ont pas de résumés.
(PS Si vous avez décoché l'une des deux options et voulez décocher l'autre, vous devez préalablement réafficher la liste de tous les contes entre les deux opérations.)

Cliquez ici pour réafficher la liste de tous les contes.

Les deux Chevaux | ± 1½ page | Tradition Orale
Un vilain a un cheval rachitique qu'il veut vendre ; dans un prieuré, un moine veut aussi vendre son cheval, tout aussi maigre. Pour savoir quel cheval des deux est le plus fort, on les attache par la queue. Si l'un tire l'autre vers l'écurie, les chevaux seront au moine ; s'ils sortent du couvent, ils seront au vilain. Alors que le vilain voit son cheval gagner, le moine coupe la queue de son cheval et ferme la porte. Le vilain va réclamer justice à la cour de l'évêque, mais le procès traîne en longueur...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux chiffonniers | ± 2 pages | Adolphe Orain
Une veuve a deux fils. Ils partent pour devenir chiffonniers. Le plus jeune se retrouve dans un bois et écoute des voleurs parler de la maladie mystérieuse de la princesse. Il va au château et retire un crapaud qu'un sorcier avait mis sous le lit de la princesse qui se retrouve en santé ; ils se marient. Le plus vieux retrouve son frère qui est devenu prince et va à son tour écouter les brigands dans le bois mais il se fait prendre et devient leur aide de cuisine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux frères | ± 1½ page | Léon Tolstoï
Deux frères découvrent, dans la forêt, une pierre sur laquelle est écrit : celui qui suit son chemin, trouve une rivière, prend les oursons à l'ourse, se sauve dans une montagne, trouvera le bonheur dans une maison. L'un des frère est sceptique et a peur du danger ; l'autre suit les consignes et devient tzar pour cinq années. Il est déchu et va retrouver son frère ; ils se racontent leurs histoires. Ni un ni l'autre regrettent : l'un a vécu sans tracas ; l'autre est déchu mais a des souvenirs...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux Gels | ± 2 pages | Léon Tolstoï
Deux « Gels » aiment à jouer et à geler paysages et humains. L'un s'attaque à un barine bien habillé ; l'autre à un moujik mal vêtu. À la fin de la journée, ils se racontent leur aventure. Le premier a facilement geler le barine tandis que l'autre n'est pas arrivé au but du moujik qui l'a battu à coups de bâton.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux Juifs | ± ½ page | Léon Tolstoï
Deux Juifs qui sont frères sèment en commun, et partagent la récolte. Mais l'un se dit que son frère est plus dans le besoin que lui, et va dans la nuit mettre un peu de son blé avec celui de son frère. L'autre raisonne identiquement, et va aussi mettre du blé avec celui de son frère. Les parts restent par conséquent égales, et les frères vécurent en bon amis.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux marchands | ± ½ page | Léon Tolstoï
Un pauvre marchand laisse chez un marchand riche son fer. Lorsqu'il veut le reprend, le riche affirme que des souris ont mangé le fer. Le pauvre enlève le fils du riche, et lui raconte qu'un épervier a enlevé son enfant. Le riche n'y croit pas. Le pauvre dit que c'est aussi vrai que des souris mangent du fer. Le riche paie au pauvre son fer ; le pauvre redonne l'enfant au riche.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux orphelines ou La discrétion | ± 4¾ pages | Jean-Nicolas Bouilly
Deux orphelines sont adoptées par M. et Madame de Saintène. Isaure est discrète ; Célina a la manie d'être curieuse et bavarde. Son père adoptif la remet à sa place alors qu'elle médit sur les agissements d'un valet. Une autre fois, elle fait tomber un buste qui se brise ; Isaure prend sur elle l'accident ,mais le père adoptif ne veut la voir paraître devant lui. Célina ira avouer sa faute... 

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux voisins | ± 8¼ pages | Paul Stevens
Deux voisins, distants de deux arpents, se parlent à l'occasion. Ils ont trois filles chacun, un garçon, et une femme. L'un, Jean-Baptiste, regorge de proverbes (« Crains la sotte économie comme la sotte dépense »), économise et est prévoyant. L'autre, Pierre, conduit par sa femme, dépense à gauche et à droite car ses filles, dit-elle, se marieront à des princes et leur fils sera avocat.  Les trois filles de Jean-Baptiste se marient, au mieux ; le fils revient d'Europe, s'est marié à son tour et exploite la terre paternelle. Mais du côté de Pierre, les filles ne sont toujours pas mariées car ... « Pour avoir plu à tout le monde, elles ont fini par ne plaire à personne. » ... Et leur fils, trop paresseux pour finir ses études, est parti « végéter » en Californie... Pierre et sa femme ont vendu leur belle maison pour vivre dans une maison de pension...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les devoirs de l’hospitalité | ± 7¼ pages | Jean-Nicolas Bouilly
Deux amies, Estelle et Mélanie, sont pensionnaires et se lient d'amitié. Un jour, Mélanie invitera Estelle à la maison des ses parents. Or, Estelle chante mieux, joue du piano facilement, excelle dans les proverbes. Mélanie devient jalouse ; son amour-propre est touché. Estelle décide de mieux faire paraître son amie en s'habillant modestement, en chantant et en jouant du piano « modérément ». Son père s'en apercevra et obligera sa fille à redevenir ce qu'elle est : meilleure que son amie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les diables cornus | ± 4 pages | Charles Quinel
1535. Cartier revient pour la 2e fois au Canada. Avec Donnaconna, sur L'Emerillon, il descend le fleuve vers Hochelaga, même si le chef Huron est en désaccord avec ce voyage. En chemin, Blancs comme Sauvages prennent peur : des génies, des diables cornus s'approchent de la caravelle. Cartier ordonne de charger deux petits canons ; Donnaconna intervient : ces diables, dans la barque, sont ses deux fils.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les fées | ± 1½ page | Charles Perrault
Une veuve a deux filles ; l'une désagréable, l'autre honnête. La seconde va à la fontaine et donne à boire à une pauvre femme qui est une fée ; en cadeau, elle reçoit le don qu'à chacune de ses paroles sortiront des fleurs ou des pierres précieuses. La fille désagréable y va à son tour et reçoit pour sa méchanceté le don qu'à chacune de ses paroles sortiront des serpents ou des crapauds. La fille honnête épouse la fille du roi et l'autre est chassée par sa propre mère.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les Fées de la butte aux Guenas | ± ½ page | Adolphe Orain
Deux paysans rencontrent des fées ; le premier remplit ses poches ; l'autre va chercher une charrette mais il revient trop tard.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les femmes cygnes de la mer | ± 2¼ pages | Douglas Hyde
Un garçon, sur le bord de la mer, aperçoit trois cygnes. Il prend une planche de bois, et les suit sur l'eau, si bien qu'il se retrouve au milieu de la mer. Il tombe à l'eau, et se réveille dans un château, sur un lit de plume. Trois dames l'invitent à rester auprès d'elles, mais il ne pourra plus retourner parmi les siens. Cinq ans plus tard, il s'ennuie. Un vieille lui promet de l'amener chez lui, s'il l'épouse ; il refuse. En remerciement, les trois dames le conduiront alors sur le rivage ; il voit les trois cygnes qui plongent sous l'eau pour disparaître. Il retrouve ses parents qui manifestent leur bonheur au retour de leur fils unique. Lui veut repartir, mais ne sait pas comment s'y prendre. Il attend sur le bord de l'eau, pleurant souvent, jusqu'à sa mort.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les feux follets | ± 1½ page | Tradition Orale
Le père Dargis par de Trois-Rivières pour aller faire moudre son blé. Ce n'est pas un peureux ; il part après le coucher du soleil. Mais au milieu du fleuve, les feux follets arrêtent son canot. Ils les traitent de "snoros de bécosse". Les feux-follets le raccompagnent sur le bord de la rive mais le contrôlent. Depuis, il est devenu... peureux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les feux-follets | ± 1½ page | Tradition Orale
Le père Dargis n'a pas peur des feux-follets et traverse le fleuve Saint-Laurent à la nuit tombée. Les feux-follets arrivent et « reconduisent » l'homme sur l'autre rive. Le père Dargis est ensuite ensorcelé par les feux-follets, qui le font danser ; c'est le meunier qui le délivre. À son retour chez lui, le père Dargis est devenu peureux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les fi-follets | ± 6 pages | Charles Quinel
Près de Trois-Rivières, un homme a trois filles à marier, et un fils. Les célibataires du coin vont plaire aux jeunes filles. La plus jeune, Henriette, aime bien Jean Lautier qui se vante un peu trop au goût des autres jeunes gens. Mais Jean est peureux et est effrayé à l'idée de rencontrer des feux-follets. Le frère d'Henriette, Eugène, qui n'aime pas Jean, décide de lui jouer un tour et invente cette histoire qui dit, lorsqu'on rencontre des feux-follets, qu'il faut laisser derrière soi, par terre, l'objet qu'on a sur soit et qui a plus de valeur, pour conjurer les feux-follets. Jean Lautier laisse sa chaîne en or et, ses les deux amis qui l'accompagnent, un couteau et un montre ; Henriette apprend cette histoire et se désintéresse de Jean et choisit un autre garçon pour se marier. Jean Lautier recevra plus tard un paquet et une note l'accompagnant : sa chaîne en or et une lettre des ... feux-follets. Mais comprend-t-il vraiment qu'on lui a joué un tour ? Avec un peut de poudre imbibée d'esprit-de-vin ?

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les fleurs de la petite Ida | ± 5¼ pages | Hans Christian Andersen
Les fleurs vont au bal. Un étudiant raconte cette histoire à la petite Ida qui est témoin de la danse des fleurs la nuit suivante.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les habits neufs de l'empereur | ± 3½ pages | Hans Christian Andersen
Un empereur se fait faire des habits neufs par des escrocs ; ces vêtements ne seront visibles que pour les personnes intelligentes et seront invisibles pour les idiots. Le ministre ne les voit pas mais fait semblant, tout comme le fonctionnaire et l'empereur et les membres de sa suite, et les courtisans. C'est un enfant qui crie, dans son innocence, que l'Empereur est sans vêtement.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les Jambes de bois | ± ½ page | Tradition Orale
Le narrateur raconte la fois où il a rencontré un vilain qui avait deux jambes de bois. L'autre en était content car il n'avait plus besoin de bas, ni de souliers, plus d'épines dans les pieds, plus de morsures aux jambes... À se donner envie de se faire couper les jambes !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les lianes | ± 1 page | Tradition Orale
Dans la forêt vierge, les lianes se plaignaient que les arbres les négligeaient car elles rampaient au sol. Un jour, un arbre s'est penché et a demandé à la liane de recourber sa branche. La liane a été incapable de le faire mais s'est agrippée, puis enroulée, suivi par toutes les lianes. C'est depuis ce temps-là que règne une obscurité humide et verdâtre dans la forêt.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les marais de sel | ± 1½ page | Tradition Orale
Les Ayayonga préféraient casser le sel plutôt que cultiver les terres et s'occuper du bétail. Un vieillard les avertit que leur dieu n'était pas content de leur négligence. Les hommes le lapidèrent avec des blocs de sel ; le dieu couvrit alors le ciel de nuages et inonda de ses larmes le pays des Ayayonga. C'est depuis ce temps qu'à la place des champs et des pâturages s'étendent de marais à perte de vue.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les noces d'or | ± 8¾ pages | Albert Laberge
Le père Julien Mattier, qui a économisé toute sa vie, qui a forcé ses enfants à économiser, à se priver de nourriture, à ne point fréquenter l'école, à travailler dès que cela fut possible, pour leur prendre leur salaire... le père Julien Mattier fête ses noces d'or et espère bien que ses enfants lui feront des beaux cadeaux, car le notaire vient de l'informer qu'il doit débourser six cent piastres pour sa troisième hypothèque, et cet argent, il ne l'a pas. Or, le garçon a fait de prison, l'une des trois filles doit « faire travailler le bas pour nourrir le haut », l'autre donne son salaire à son paresseux d'amant, et la troisième loue des chambres et vit avec un des pensionnaires. Ses enfants se présentent, mais le père Julien Mattier, grisé par gin, dispute ses enfants ; ils s'en iront pour ne plus revenir.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les pêches | ± 1½ page | Léon Tolstoï
Un homme offre des pêches à ses quatre fils et à sa femme. Le premier conserve le noyau pour faire pousser un arbre. Le second mange la pêche et la moitié de celle de sa mère, et jette le noyau. Le troisième mange l'amande dans le noyau et vend sa pêche. L'autre la donner à un pauvre. L'un sera jardinier ; l'autre est tout jeune ; l'autre sera marchand ; quant au quatrième, Dieu le lui rendra.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.



début     1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25    fin


© Tous les contes | Hébergé par le Regroupement du conte au Québec.
Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...