Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

Les coureurs (Danemark) | ± 2¼ pages | Hans Christian Andersen
Le lièvre gagne le premier prix avec sa rapidité ; le colimaçon le 2e par sa persévérance.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Télesphore le Bostonnais (Canada) | ± 8½ pages | Paul Stevens
Télesphore Sans-Gêne dit Sans-Façon, dit le Bostonnais (depuis son retour de cette guerre...), épouse Rose des Petoches LaTulippe. Le mariage, les noces, le souper, la soirée vont bon train... Tous sont habillés à la « mode » : Théodore avec son habit de mousquetaire du temps de Louis XIV, les femmes avec leurs robes à l'indienne... Les violonneux violonnent... Et la Mort qui surgit et veut prendre Télesphore qui... ne veut pas la suivre. Il la convainc. Soit ! Elle lui donnera trois avertissements avant de venir le quérir. Soixante plus tard, elle arrive et Télesphore se plaint qu'il n'a pas reçu les avertissements. Quoi, dit-elle, tu es sourd, aveugle et paralytique ! Et la Mort le frappe avec sa faux et Télesphore s'éteint avec le dernier tison du foyer.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le père Asselin (Canada) | ± 4¼ pages | André Lemelin
Le narrateur se trouve dans une taverne en Abitibi et demande à propos du Père Asselin ; on lui dit que c'est un ermite et que Madame Chicoine en sait plus. Chez Madame Chicoine, le narrateur reçoit le journal d'un curé qui parle de la vie de l'ermite et d'une boîte mystérieuse. N'y tenant plus, le narrateur va où l'ermite demeurait du temps de son vivant et creuse pour trouver la boîte en question. Au fond de la boîte, paraît qu'on y voit le sens de la quête humaine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Manishan, celle qui arrête le vent (Canada) | ± 1½ page | Nicole Filiatrault
Manishan est celle qui arrête le vent. Après avoir passé par le couvent, elle devient Marie-Jeanne. À quarante ans, elle apprend que son père vient de mourir. Elle se rappelle la naissance, la grand-mère, la mère, la réserve...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Trégont-à-Baris (France) | ± 9¾ pages | François-Marie Luzel
Trégont est sauvé par le Seigneur Dieu alors qu'il était enfant. A quinze ans, il s'en va à Paris pour travailler au palais du Roi. Mais des valets jaloux disent au Roi que Trégont peut dire pourquoi le Soleil est si rouge quand il se lève. Le Roi le demande à Trégont, qui doit aller le demander au Soleil. Une jument blanche l'y conduit. En chemin, ils passent par un château où on leur demande de dire pourquoi leur roi est malade. Puis par un second château où on leur demande pourquoi leur poirier est stérile d'un côté, et rempli de fruits de l'autre. Un passeur les passe de l'autre côté. Le soleil explique qu'il est rouge au lever parce qu'il passe sur le château de la Princesse au Château d'Or. Le passeur le ramène. En revenant, il explique que sous le poirier, il y a une barique d'argent et un crapeau sous le lit du roi malade. Les valets jaloux disent que Trégont peut ramener la Princesse au Château d'Or et le Roi demande à Trégont d'aller la chercher. Il repart avec la jument blanche. En chemin, il remet un petit poisson à eau. Il va chercher la Princesse d'Or qui jette la clé du château dans l'eau, et la ramène au Roi. Mais la princesse ne se mariera qu'à la condition que son château soit apporté sur place ; Trégon doit aller le chercher sur ordre du Roi. Il repart avec la jument et un cheval chargé d'or et un autre de viande. Sur une île, il donne la viande à quatre lions qui l'aident à rapporter le château au Roi. Mais il manque la clé ; Trégon doit aller la chercher. Grâce au petit poisson qui était le roi des poissons, il retrouve la clé. Mais la Princesse n'épousera le Roi que si on lui donne l'eau de mort et l'eau de vie. Trégont repart avec la jument blanche et revient trois ans plus tard. Et la Princesse met de l'eau de mort sur le Roi, et elle épouse Trégont. Qui était la jument blanche ? La Vierge Marie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pierre Souci dit Va-de-Boncœur (Canada) | ± 20½ pages | Paul Stevens
En 1851, Pierre Souci part de son village québécois et s'en va en Californie. Après quatre mois de navigation, il reçoit un coup de poing entre les deux yeux lorsqu'il débarque à San Francisco, et se fait voler son portefeuille. Il rattrape le voleur ; des policiers arrivent. Se sachant bien s'exprimer en anglais, il se retrouve en prison, puis passe devant le juge et repart pour la prison. Il est libéré, car son accusateur a été tué dans une bagarre. Il apprend la cuisine, puis va travailler dans les mines où il tombe malade ; ça lui coûte son or. En revenant, il apprend que l'argent qu'il a gagné ne vaut pratiquement plus rien. Il part en Louisiane sur un navire, et fait la cuisine. À la Nouvelle-Orléans, il travaille pour un médecin-charlatan, mais ce dernier s'enfuit et disparaît. Il revient au Québec, et apprend que son père est mort. Il se marie, fonde une famille et comprendra : « heureux celui qui laboure la terre paternelle et récolte en paix ses produits !  »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ivan le petit sot (Russie) | ± 22½ pages | Léon Tolstoï
Un père a trois fils : Semione la Bataille, Tarass le Ventru, Ivan l'Imbécile. Le premier obtient un haut grade mais revient chez son père demander le tiers du Domaine. Ivan le sot accepte. Le second devient marchand et revient chercher son tiers. Le vieux démon n'est pas content que les frères ne se disputent pas et il envoie trois diablotins. Le premier cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde. Le second cause la perte de Tarass le Ventru en l'endettant. Mais le troisième ne vient pas à bout de Ivan le sot qui oblige le diablotin à le guérir en lui donnant trois ramilles ; Ivan prononce le nom de Dieu et le diablotin s'enfonce dans la terre. Semione la Bataille revient vivre chez son père. Le second diablotin essaie de décourager Ivan mais ce dernier l'oblige à lui fabriquer des soldats qui chantent en secouant une botte d'avoine et le diablotin s'enfonce dans la terre. Tarass le Ventru revient vivre chez son père. Le troisième diablotin essaie à son tour de dérourager Ivan l'oblige à lui donner de l'or en frottant une feuille de chêne et le diablotin s'enfonce dans la terre. Ivan fait chanter ses soldats au village et distribue de l'or et ses frères l'apprennent. Semione la Bataille repart avec des soldats pour faire la guerre ; Tarass le Ventru repart avec de l'argent pour commercer. Mais Ivan refuse d'en donner une seconde fois ; car l'un tue et l'autre appauvrit. Les deux frères deviennent tsars. Avec la deuxième ramille, Ivan guérit un vieux chien ; avec la troisième, une mendiante au lieu de la fille du tsar. Ivan guérit la tsaverna par sa présence et ils se marient. Mais Ivan préfère le travail à la richesse et sa femme fait comme lui. Toutes les personnes intelligentes quittent le royaume et seuls restent les imbéciles. Le vieux démon décide à son tour de se venger. Il cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde et de Tarass le Ventru qui ne peut plus rien acheter même s'il est riche. Il s'essaie avec Ivan. Le vieux démon veut enrôler les villageois contre de l'alcool, mais les imbéciles éclatent de rire. Il veut les enrôler de force ; c'est un échec. Le vieux démon s'allie au roi des cafards mais ses soldats ont honte de brûler, piller, tuer des imbéciles qui ne se défendent pas et qui les nourrissent. Le vieux démon change de tactique ; il distribue de l'or mais les imbéciles la donnent à leurs enfants pour qu'ils jouent. Le vieux démon veut manger et on lui indique la maison de la soeur de Ivan. Elle donne à manger à ceux qui ont les mains calleuses avant tout et le vieux démon passe en dernier. Il veut alors instruire les villageois car le travail cérébral dit-il accomplit de plus grands choses que celui manuel. Mais à la fin, le vieux démon tombe de l'escalier et sa tête s'enfonce dans le sol. «Oh! s'écria Ivan. L'homme honnête disait la vérité. Il arrive que la tête éclate. Il s'agit bien de cals ! Travailler du cerveau vous donne des bosses sur le crâne!» Morale : «Il faut avoir les mains calleuses pour s'asseoir à notre table. Qui ne les a pas ne mange que les restes.»

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le loup-garou (Canada) | ± 5¼ pages | Pamphile LeMay
Une vieille conteuse narre son histoire à propos des loups-garous qu'il ne faut pas tuer, mais délivrer en leur tirant une goutte de sang. Les loups-garous sont des ... loups-garous ... car ils ne se sont pas confessés pendant sept ans, ils n'ont pas fait leur « Pâques ». Misaël épousera Catherine et, la veille du mariage, il disparaît de la fête où l'on danse sur les sons du violon. On le cherche et c'est Firmin, le frère de la conteuse, qui ramène Misaël, blessé. Le lendemain matin, la première chose que fait Misaël, c'est d'aller se confesser auprès de monsieur le curé. En effet, la veille, Firmin avait donné un coup de couteau à un loup-garou qui l'avait attaqué dans l'écurie. Ce loup-garou, c'était Misaël et, contre la promesse d'un confession, Firmin avait gardé le silence.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La veillée au mort (Canada) | ± 18¼ pages | Albert Laberge

Pendant la veillée au mort, beaucoup en profitent pour se souvenir du vieux Baptiste Verrouche, et conter des anecdotes à son sujet. L'homme fort, Mouton, se rappelle cette fois où il levé Baptiste assis sur sa chaise au bout du bras. Le vétérinaire se souvient quand le cheval de Baptiste avait battu le trotteur de TiToine, sans un seul coup de fouet donné au cheval. Le meunier narre la fois où Baptiste et Jérémie, qui s'occupait des chevaux, avait donné du sel et de l'eau au cheval d'un Américain ; la course était à peine commencée que ce dernier avait ramené aussitôt son cheval, concédant sa défaite. Siméon Rabottez raconte la fois où Jérémie avait décloué un des fers du cheval d'un gars de Sorel, qui avait dû s'avouer vaincu après six arpents. À ce moment de la veillée, l'homme fort, Mouton, veut montrer sa force et fait asseoir des hommes sur la table où repose le cercueil ; il soulève le tout, mais l'équilibre n'y est pas et le cercueil se renverse. Ensuite, les hommes jouent à la roue de fortune, à coups de dix sous, et c'est Mouton, qui joue pour le mort, qui fait le plus d'argent. Dans la cuisine, Claude Barsolais prend le sein gonflé de la grosse Valentine - qui donnait le sein à son enfant -; elle lui lance à la figure la « couche pleine » de son enfant. Puis tous se retrouve dans le cortège qui suit le corbillard ; la voiture tiré par un cheval accroche une autre voiture et la renverse ; la femme d'Antoine Le Rouge aura le bras cassé. Dans l'église, Philorum Massais est tellement ivre qu'il vomit dans le bénitier. Au cimetière, les hommes qui s'attardent sur la tombe de Baptiste se passent un flacon de gin payé à même les gains du défunt, à la roue de fortune. Cela se passait à Allumettes...


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 4.7 - Les Deux Galettes (Italie) | ± 5¼ pages | Giambattista Basile
Deux soeurs ont deux filles : l'une belle de coeur et d'apparence, Martiella ; l'autre laide des deux, Puccia. Martiella va chercher de l'eau à la fontaine et, une vieille à qui elle donne sa galette, lui donne en retour les dons de roses qui sortent par la bouche, de perles dans les cheveux, de lis sous les pieds. Puccia va à la fontain, ne donne rien à la vieille, qui est une fée, et reçoit les dons d'écumer par la bouche, de poux dans les cheveux, de ronces sous les pieds. Le frère de Martiella fait l'éloge de sa soeur à la cour du roi qui veut la voir. Mais c'est la méchante mère de l'une et tante de l'autre qui traverse la mer en bateau, et jette par-dessus bord Martiella, qui est rescapée par une sirène. Quand le roi voit Puccia qui écume, couverte de poux, il la renvoie ainsi que sa mère, et le frère doit aller garder les oies par la campagne, sur le bord de la mer. Mais voilà qu'une fille sort de l'eau pour nourrir ces animaux à plume ; le roi en entend parler et apprend du frère que c'est la soeur qu'il attendait, et qui ne s'est pas présentée l'autre fois. Le roi délivre Martiella et limant la chaîne qui la retient, car la sirène était en fait une sorcière méchante. Le roi marie Martiella au plaisir de son frère, et la méchante mère est enfermée dans un tonneau qu'on brûle avec quantité de tonneaux. Puccia, quant à elle, est devenue mendiante, pour n'avoir pas partagé son pain...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les pierres de Plouhinec (France) | ± 4¾ pages | Charles Émile Souvestre
C'est l'histoire de Bernèz qui est amoureux de Rozenn mais le frère de la belle refuse leur union car Bernèz est trop pauvre. Lors d'une soirée, un mendiant sorcier, demande l'hospitalité ; on lui donne à manger et l'étable pour dormir. Il entend une étrange conversation entre un âne et un boeuf (c'est la nuit de Noël) à propos de grosses pierres qui vont boire et qui reviennent à leur place. Sous elles, il y a des trésors et on peut les avoir en se protégeant avec une branche de l'herbe de la croix entouré de trèfle à cinq feuilles. Le sorcier, accompagné de Bernèz, va sur les lieux (avec l'idée de sacrifier Bernèz, car il faut qu'un chrétien meurt pour satisfaire le diable). Bernèz était à tracer un croix sur une pierre, lorsque le sorcier est venu le chercher. Les deux vont sur les lieux, prennent de l'or et de l'argent, et repartent mais les pierres sont déjà de retour. Alors que Bernèz est sur le point de se faire écraser, la pierre marquée d'une croix le protège ; puis elle reprend sa place et écrase le sorcier. Son talisman païen ne fonctionne plus ; avec la croix, elle est devenue chrétienne. Bernèz s'en retourne, riche, et épouse Rozenn.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Fleur d’Épine, Ou le voyageur au château du Soleil (France) | ± 9¾ pages | François-Marie Luzel
Un homme a trois fils ; deux seront fermiers, l'autre soldat, qui devient cavalier et garde la porte du palais. Une des trois filles du roi de France le remarque et le fait page. Un géant enlève la princesse et le soldat, Fleur-d'Épine, part à sa recherche avec cheval, de l'or et de l'argent. Il passe par la Russie où il devient page des trois princesses mais la plus jeune est malade ; il fait mère les deux autres. Il passe ensuite par Londes où l'eau manque. Il continue sa route et rencontre une vieille qui lui explique le chemin à faire. Il traverse avec un passeur une rivière et arrive dans le pays du géant qui est le diable. Il y retrouve la princesse de France ; elle questionne le géant sur les énigmes et apprend qu'elle sera libérée lorsque le roi de Frane fera un four dont la bouche sera là où est le cul ; que l'eau manque à Londres parce qu'un galet bouche la soure mère ; que la fille du roi de Russie a vomit une hostie qu'un crapaud a mangé ; que le passeur restera passeur tant qu'il ne reprendra pas la mèche servant à allumer une pipe. Fleur-d'Épine repart et passe par Londres, la Russie et revient en France où le roi fait fait le four ; alors, le géant revient rendre la princesse qui se marie avec le soldat.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pourquoi y a-t-il tant d'idiots de par le monde ? (Afrique) | ± 1½ page | Tradition Orale
Trois idiots se présentent devant la cabane d'un vieil homme. Il leur demande d'aller à la pêche, de tresser des cordes, de ramasser des noix de coco. Les trois reviennent ; le premier pour boire de l'eau alors qu'il y en avait à la mare ; le second pour chercher une corde alors qu'il en avait plein ; le troisième qui lançait un bâton au lieu de cueillir les noix de coco à la main. L'homme les marie avec ses trois filles idiotes, et ils eurent des enfants...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 026 - Le petit Chaperon rouge (Allemagne) | ± 3¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Une fillette va voir sa grand-mère ; en chemin, le loup lui suggère d'aller cueillir des fleurs et, pendant ce temps, il va manger la grand-mère. La fillette arrive chez sa grand-mère, et le loup la mange. Un chasseur, passant par là, ouvre le ventre du loup, sort la fillette et la grand-mère. On met des pierres dans le ventre du loup et on recoud. Le loup tombe, mort. Un deuxième loup se présente à la maison mais finit par tomber du toit et se noyer dans une grande auge d'eau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Tailleur du Roi et son Sergent (Europe) | ± 1½ page | Tradition Orale
Un tailleur dit au chambellan que son garçon n'aime pas le miel, il aura ainsi les deux portions. Le garçon se venge : il raconte au chambellan que lorsque le tailleur tape du pied, jure et jette son escabelle, il devient dangereux. On doit alors l'attacher et le battre. Le garçon du tailleur cache ses ciseaux ; le tailleur s'impatiente, tape du pied... et se fait battre. Le tailleur demande à l'enfant ... depuis quand il est fou ? « depuis le jour que je n’aime plus le miel », lui répond l'enfant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Joliette (France) | ± 4¾ pages | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Un seigneur et une dame ont un enfant Joliette. Des fées viennent lui donner des qualités mais la reine des fées la rend sourde jusqu'à vingt ans, pour la rendre vertueuse. Mais la fillette grandit et apprend à communiquer autrement ; elle a le pire des défauts : rapporteuse.  Elle rapporte tout, et tout de travers et sème la discorde. Son père essaie de l'avertir ; peine perdue. Puis la fée revient lorsqu'elle a vingt ans et lui montre dans un miroir tout le mal qu'elle a fait. Finalement, Joliette s'en va dans un autre pays et se marie par amour, mais elle continue à rapporter et son mari meurt suite à un duel contre un homme qui avait vu sa réputation mise en doute par Joliette. Elle finit par se tuer ; et sa mère meurt de chagrin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Une bonne fortune (France) | ± 16½ pages | Philarète Chasles

Le narrateur est à Palerme, en Sicile. Une fois, en observant la marina, il voit un capucin qui pique sa curiosité ; pendant quinze jours, les deux hommes se croisent et se parlent. Ensuite, le capucin raconte son histoire : un soir au théâtre, il entend un dandy insolent parler de son aventure avec une femme mariée. De retour chez lui, en consultant les journaux et la section des potins, il trouve une description similaire à celle du dandy, et déduit que cette femme ne peut être que sa sienne : Marie. Sur les conseils d'un moine, il retourne en Angleterre et accuse sa femme. Cette dernière, avec son père, et le mari trompé, vont à l'auberge où le drame s'est joué. Ils y questionnent l'aubergiste qui accepte de les suivre à Bath ; là-bas, ils comprennent que c'est une autre femme qui a utilisé d'identité de Marie, qui est innocente. Mais Marie trouve la mort deux mois plus tard ; l'homme, défait, depuis ce jour, vit dans un couvent.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Noël de Marthe (France) | ± 8¼ pages | Anatole Le Braz
La veille de Noël, le président du tribunal civil et sa femme veillent leur fillette, Guillemette, qui a neuf ans et qui est mourante. La fillette ne s'est jamais accrochée à la vie et là, la Mort est toute proche. On entend, à l'extérieur, des enfants chanter des cantiques de Noël et ces petits mendiants font cuignawa, demandent des étrennes. Guillemette insiste pour donner elle-même la charité et on fait monter un enfant. Il s'appelle Jean, et est avec ses amis : Pierre, Madeleine, Jacques, Joseph et Nicodème... L'enfant repart et c'est la joie dans la rue. Guillemette est transformée et demande qu'on lui lise un passage de la Bible, ce passage où Jean, le disciple... Joseph d'Arimathie... Pilate... le corps de Jésus... Et Nicodème... La fillette n'en doute plus ; c'étaient eux, ces enfants ! Et tout à coup, son passé noir, sombre, triste s'éclaire et prend un nouveau sens ! Et c'est ainsi qu'elle meurt à neuf ans, le 25 décembre 188...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le bon Dieu de Chemillé qui n'est ni pour ni contre. Légende de Touraine (France) | ± 2½ pages | Alphone Daudet
Le curé de Chemillé s'en va donner les derniers sacrements à un malade. En chemin, le charretier refuse de lui céder le passage. Le curé fait une prière au Bon Dieu : « Bon Dieu de Chemillé, tu vois ce qui m'arrive et que ce mécréant va m'obliger de le mettre à la raison. Pour ce faire, je n'ai besoin de personne, ayant les poignets très solides et le bon droit de mon côté… Reste donc là bien tranquille à regarder notre bataille et ne sois ni pour ni contre. Son affaire sera vite réglée ». Il assomme d'un coup de poing le charretier, déplace la charrette et son cheval, passe et va rejoindre son malade qui a pris du mieux entre-temps ; ils ouvrent un flacon de Vouvray... Depuis ce temps, le Bon Dieu de Chemillé est très populaire...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Esculape au Ranch (États-Unis) | ± 13¾ pages | O. Henry
Curtis Raidler, éleveur de bétail, prend sous son aile Mac-Guire, qui tousse et est pris de phtisie, et le conduit dans son ranch pour qu'il recouvre la santé. Mac-Guire se plaint toujours. Un jour, un médecin de passage l'examine et le déclare en santé. Curtis Raidler l'envoie travailler avec les cowboys, même si l'autre se déclare malade, puis s'absente pour deux mois. À son retour, il apprend que Mac-Guire a été très malade, a craché du sang, mais il le retrouve finalement en pleine santé : le grand air lui a fait du bien ; mais ce n'était pas lui que le médecin avait vu, c'était un autre. Mac-Guire était vraiment malade ! Et il est maintenant vraiment guéri !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Corriveau (Canada) | ± 2¼ pages | Tradition Orale
La Corriveau se marie mais l'homme meurt. Elle se remarie trois ans plus tard et le second mari prend le même chemin que le premier. On lui fait un procès ; le père de la Corriveau veut prendre la blâme mais finalement la Corriveau est jugée coupable. On la pend et on la place dans une cage de fer à Lévis en 1763. Mais paraît-il qu'elle sortait de sa cage la nuit ; alors, on la décroche pour l'enterrer. On retrouve la cage en 1830...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les feux follets (Canada) | ± 1½ page | Tradition Orale
Le père Dargis par de Trois-Rivières pour aller faire moudre son blé. Ce n'est pas un peureux ; il part après le coucher du soleil. Mais au milieu du fleuve, les feux follets arrêtent son canot. Ils les traitent de "snoros de bécosse". Les feux-follets le raccompagnent sur le bord de la rive mais le contrôlent. Depuis, il est devenu... peureux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’arbre de Noël (Angleterre) | ± 14½ pages | Charles Dickens
C'est la nuit de Noël ; à la vue de l'arbre de Noël, le narrateur se rappelle le passé et évoque plusieurs souvenirs. Dans la première partie, ce sont des image et objets attachés à l'arbre : objets décoratifs, cadeaux, jouets, puis les livres ... Jack, le tueur de géants ... le Petit Poucet ... le Chaperon rouge ... les Mille et une nuits ... Robinson Crusoé ... puis ses débuts de conteurs avec les histoires de revenants : un vieux château, une apparition, une jeune femme avec des clés rouillés parlant à un portrait... Ou quant lady Mary*** entendit des carrosses toute la nuit... Ou ce jeune homme qui vit venir son ami mort lui parler de l'autre monde... Ou cette jeune femme qui se vit elle-même dans le jardin... Ou l'oncle qui vit son cousin alors qu'au même moment il mourait à l'autre bout du monde...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cow-boy et les Rajahs (États-Unis) | ± 13½ pages | O. Henry
Un individu, à New-York, Lucullus Polk, insulte les riches touristes moyen-orientaux... Le narrateur l'invite dans un bistro. Lucullus raconte son histoire : comment il s'est retrouvé à Atascosa City ; comment il s'en est sorti en s'improvisant guide pour un riche homme, Solomon Mills, dit Solly, qui avait vendu ses terres où on avait découvert du pétrole, et qui brise maintenant des montres en or pour se divertir et qui mange des haricots. Lucullus amène Solly à New-York et si Lucullus le divertit, il héritera de mille dollars ; mais l'homme n'est guère impressionné et finit par rencontrer une femme qui devient gérante de son argen. Lucullus n'aura pas un sous, mais Solly lui promet cinq des plus belles selles de cheval qu'il a achetées depuis qu'il est riche. Mais oui, mais qui peut acheter ces selles ? Les riches touristes moyen-orientaux...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La peur (France) | ± 5 pages | Louis Hémon
Le narrateur échange, à Piccadilly, avec un homme qui a des opinions qu'il partage lui-même... Mais surtout, les deux hommes sont de bons nageurs et adorent la natation. L'inconnu invite le narrateur à venir nager dans sa propriété du Devon. Il ne vont nager dans l'étang que le soir et, toujours, une chose sort des herbes pour glisser au fond de l'eau. Les nageurs reviennent en vitesse, essoufflés, apeurés. La troisième fois, le narrateur refuse d'aller nager, boucle sa valise et part. Un mois et demi plus tard, il apprend le décès de l'inconnu... qui était à moitié sorti de l'eau... les mains cramponnées aux branches...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...