Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

KHM 016 - Les trois feuilles du serpent (Allemagne) | ± 3¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un valet goûte le plat secret du roi ; du serpent. Il peut maintenant comprendre le langage des animaux. La reine perd sa bague et il entend les canards qui disent que l'un d'eux l'a avalée. Il vide le canard et trouve la bague. Le valet part à cheval et libère des poissons, des fourmis, et tue son cheval pour le donner à manger à des corbeaux. Plus tard, s'il réussit trois épreuves, il épousera la princesse. Il retrouve un anneau d'or dans la mer grâce aux poissons ; ramasse dix sacs de millet avec les fourmis ; trouve une pomme de l'Arbre de vie grâce aux corbeaux. La princesse mange la moitié de la pomme et aime follement le jeune homme.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[017] Histoire d’Amine (Arabe) | ± 8½ pages | Antoine Galland
Amine raconte au Commandeur des croyants son histoire. Elle est devenue veuve ; après son deuil, elle se fait confectionner des habits. Un jour, une dame l'invite à assister à un mariage en vue de son rang élevé. Elle suivra la dame. Une fois rendu à la demeure où se déroulent les noces, une femme lui apprend qu'elle a un frère qui est le plus accompli des hommes, qui veut l'épouser, elle Amine. Elle acquiesce. Il lui promet qu'elle sera la mieux traitée des femmes, mais elle ne devra jamais parler à un autre homme. Alors qu'elle est chez un marchand, elle accepte qu'il lui embrasse la joue en guise de paiement pour une étoffe. Mais au lieu de l'embrasser, il la mord et s'enfuit. De retour à la maison, son mari la questionne : elle lui raconte que l'accident a été causé par un porteur de bois, ou un vendeur de balais, plutôt par un étourdissement. Il crie aux mensonges, prend son sabre et s'apprête à la tuer lorsque la vieille femme qui avait accompagné Amine chez le marchand implore l'indulgence du mari. Alors, il la fait battre à l'aide d'une petite canne, pour que ces cicatrices lui rappellent son mensonge. C'est ainsi qu'Amine se retrouve chez sa soeur Zobéide, ainsi que leur soeur cadette. Un jour, trois calenders leur demandent l'hospitalité, ainsi que trois marchands qu'elles ont renvoyés, non sans leur demander leur récit. Le calife, satisfait d'entendre ces histoires, apprend de Zobéide qu'elle peut appeler la fée (qui s'était fait voir sous la forme d'un serpent ailé) en brûlant des cheveux. La fée surgit, et à la demande du calife, redonne leur apparence aux deux chiennes noires, guérit de ses cicatrices Amine, et les informe sur l'identité du mari de cette dernière : c'est le fils du calife. La fée s'en retourne, le calife épouse Zobéide, le mari reprend sa femme Amine, et les trois calenders épouses les trois autres soeurs, et tous vivront dans des palais magnifiques. Et c'est alors que Scheherazade commence l'Histoire de Sindbad le Marin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La belle au bois dormant (France) | ± 7½ pages | Charles Perrault
Un roi et une reine invitent sept fées pour le baptême de leur fille mais une huitième fée surgit et prédit la mort de l'enfant au contact d'un fuseau. La septième fée réduit le sort à un sommeil de cent ans. Quinze ou seize ans plus tard, le princesse se perce la main du fuseau et tout ce qu'il y a d'animé dans le château s'endort. Cent ans plus tard, un prince vient réveiller la princesse ; ils se marient et ont deux enfants. À la mort de son père, le prince devient roi et invite dans son royaume sa femme et ses enfants, mais sa mère est ogresse. Le roi part à la guerre et l'ogresse ordonne à son maître d'hôtel de faire cuire la petite fille, puis le garçon, puis la mère. Mais l'ogresse comprend qu'elle a été trahie par le maître d'hôtel: elle s'apprête à plonger la fillette, le garçon, la mère, le maître d'hôtel, sa servante dans une grand cuve de vipère, couleuvres.. mais le roi revient et c'est l'ogresse qui se jette elle-même à la mort.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois frères (France) | ± 7½ pages | Adolphe Orain
Un père et une mère ont trois fils ; deux dépensiers, un travaillant, qui est le plus jeune.. Les parents meurent ; les trois fils partent et prennent trois chemins. Le plus jeune, Louis, arrive chez un fermier où toute la maisonnée est en pleurs. Louis demande pourquoi : une méchante fée a volé toute les vaches qui son gardées par son dragon ; celui qui les ramènera mariera la très belle fille du fermier. Louis part et rencontre un vieille femme qui lui dit comment faire : demander à la sorcière la fleur qui peut déjouer les sorts. Un : ne pas la précéder ; deux : ne pas se pencher vers vers le trou ; trois ; tuer le dragon qui aura mangé la sorcière. Louis fait le tout et revient avec les vaches. Sept ans plus tard, Louis retrouve ses frères et les invite à demeurer chez lui.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La souris blanche (France) | ± 4¼ pages | Jean-Nicolas Bouilly

Une fillette a une peur maladive des insectes, des papillons, des chauves-souris... Un jour, une souris blanche surgit dans son lit. Plus tard, la fillette s'apercevra que c'est une souris blanche « apprivoisée », apportée par sa mère. Lentement, la fillette se rapprochera de la souris, sera apprivoisée à son tour et sa peur des petits animaux en sera guérie.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un fils (France) | ± 7¾ pages | Guy de Maupassant

Deux vieux amis discutent ; l'un Sénateur ; l'autre de l'Académie française. Ils font le compte des femmes qu'ils ont eues, et des enfants... L'un raconte une aventure qu'il a eue avec un bonne dans une auberge en Bretagne, à Port-Labbé. Huit jours après, l'aventure était oubliée, et la bonne aussi. Or, trente années plus tard, il s'adonner à repasser à Pont-Labbé et apprend que la bonne - morte à l'accouchement -, a eu un enfant. L'homme calcule ; ça ne peut être que le sien. Or, le fils en question est maigre, boiteux, idiot, ivrogne... Depuis six ans, l'homme vit avec la pensée d'aider ce fils qui est sûrement le sien... Il se dit qu'il a « tué la mère et perdu cet être atrophié, larve d’écurie, éclose et poussée dans le fumier, cet homme qui, élevé comme d’autres, aurait été pareil aux autres. »


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Noël du petit joueur de violon I (Belgique) | ± 14½ pages | Camille Lemonnier
La nuit de Noël, un petit pauvre, Francesco, joue du violon près de la maison de M. Cappelle, qui rappelle qu'il donne à tous les ans cent francs aux pauvres. Le domestique s'apprête à chasser le garçon, mais la fille de M. Chappelle insiste pour lui donner un sou. Elle lui en donnera quatre. Il s'achètera un morceau de foie, et un pain. Voudra se joindre à des chanteurs et les accompagner avec son violon, sans succès. Se rappellera sa mère, son village dans les montages, son départ, et ceux des autres qui sont tous ... morts. Il retourne à la maison de M. Chappelle, et voit par les fenêtres le réveillon, la richesse, le bonheur... Il se s'assied sur son marteau, recroquevillé, et s'endort... pui rêve à des montagnes en caramel, des campagnes avec des tons d'émeraude, une galerie de pouding... Au matin, la servante de la maison trouvera sur le seuil un petit cadavre glacé...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le crapaud (Danemark) | ± 5½ pages | Hans Christian Andersen
Un jeune crapaud s'échappe d'un puits profond et espère allez plus loin, découvrir le monde. Malheureusement, une cigogne le saisit et s'envole avec... Lui qui voulait toujours aller plus haut...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le soleil raconte (Danemark) | ± 2¼ pages | Hans Christian Andersen
Le vent et la pluie veulent raconter une histoire mais c’est le soleil qui le fait. Un cygne laisse tomber une plume sur un cargo et touche le front d’un jeune homme qui devient un riche commerçant. Puis le cygne touche une feuille d’arbre qui devient un livre pour un berger. Une femme ramasse un œuf d’or laissé par un cygne. Elle embrasse ses enfants et le premier devient un sculpteur, le deuxième un grand peintre, le troisième un musicien, le quatrième un poète…

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 097 - L'eau de vie (Das Wasser des Lebens) (Allemagne) | ± 5¾ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi malade doit boire l’eau de vie. Le premier fils part à sa rencontre et un nain le conduit dans une impasse entre deux montages. Le second fils suit le même chemin. Le troisième est gentil avec le nain qui lui donne une baguette et deux pains pour ouvrir un château et nourrir deux lions. Dans le château, il rencontre une charmante princesse qu’il mariera dans un an et repart avec un pain et un glaive, et l’eau de vie. De retour, il délivre ses frères et à trois reprises donne le glaive à des rois pour gagner leur guerre et le pain pour nourrir le peuple. Chez leur père, le plus jeune donne l’eau à son père, mais c’est de l’eau salée substituée par les deux frères. Le roi fait fusiller son plus jeune fils mais le serviteur le laisse fuir. Un premier fils veut aller épouser la princesse sans réussir. Comme le deuxième. Puis le plus jeune déambule au milieu d’un chemin d’or et la princesse le reconnaît. Le roi comprend que son fils était innocent. Les deux autres se sauvent.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les quarante voleurs (France) | ± 3¾ pages | Adolphe Orain
Un paysan s'aventure dans une forêt et se cache dans un arbre. Des brigands prononcent des paroles et un rocher se déplace. Ils y cachent le produit de leur vol et repartent. Le paysan va dans le souterrain et prend de l'argent. Son frère veut faire la même chose mais il est pris, tué et coupé en deux. Le paysan découvre son frère et le fait recoudre pour l'enterrer. Les voleurs trouvent la maison du paysan et la marquent d'un "x". La servante marque les maisons avoisinantes. Les voleurs reviennent cachés dans des tonneaux. La servante les fait périr avec de l'huile bouillante. Le chef des voleurs revient mais la servante le reconnaît et le tue d'un coup d'épée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le filleul de la sainte Vierge (France) | ± 6¾ pages | François-Marie Luzel
Un homme qui va donner cent écus à son seigneur se fait voler par des voleurs. Un étrange seigneur lui donne cent écus contre ce que sa femme porte de plus précieux, dans douze ans. L'homme apprend que sa femme est enceinte et qu'il devra donner son fils au diable dans douze ans. Le recteur qui apprend la chose devient parrain de l'enfant et la marraine est la sainte Vierge. L'enfant est nommé Pipi. À douze ans, avant d'aller à la rencontre du diable, il va prier la sainte Vierge qui lui donne un livre. Avec ce livre, l'enfant sera si pesant que le diable s'enfoncera successivement jusqu'aux genoux, ceinture et cou. Ensuite, le diable lancera l'enfant dans une forêt. Là, il s'endormira et une jeune fille prendra son livre. Il retrouve la jeune fille qui est fille de sorcier et sorcière. Les deux jeunes se sauvent avec deux mulets remplis d'or et d'argent et deux chevaux rapides. Le sorcier les poursuit mais ne les voit pas car ils se changent en glace, puis en fontaine. La sorcière part avec le sorcier : l'enfant est devenu arbre, la fillette une anguille. La fillette combat sa mère et le sorcier et la sorcière repartent vaincus. Les enfants reviennent à la maison, riches, et se marient lorsqu'ils ont l'âge de le faire.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les tours de Pois-Vert (Canada) | ± 5½ pages | Charles Quinel
Un seigneur, Bienassis, avait un serviteur, Pois-Vert, qui lui jouait des tours et qu'il a renvoyé. Pois-Vert, un matin que le seigneur passait chez lui, faisait semblant de faire bouillir, avec un fouet, une marmite qu'il avait préalablement chauffée à l'aide de morceaux de fer rougis au feu. Poix-Vert expliqua au seigneur que le fouet qu'il utilisait pour battre la marmite était magique ; les seigneur acheta le fouet 100 $ et fut l'objet de la risée générale lorsqu'il essaya de faire chauffer une théière chez lui. Il retourna chez Pois-Vert qui fit semblant de tuer sa femme avec un couteau, alors qu'il perça en vérité un sac rempli de sang. Il fit revenir sa femme à la vie en sifflant dans un sifflet ; le seigneur acheta le sifflet 200 $. Lors qu'un créancier vint pour se faire payer, le seigneur le tua d'un coup d'épée et ne réussit pas à le réanimer avec le sifflet. Il ordonna à deux de ses hommes de se saisir de Pois-Vert, de le mettre dans un sac et de le jeter dans la rivière. Mais en chemin, Pois-Vert donna sa place à un vacher, lui faisant croire qu'on l'amenait épouser une princesse. Les deux hommes noyèrent donc le vacher et Pois-Vert revint avec les vaches de l'autre, expliquant au seigneur que si ses hommes l'avaient tiré plus loin dans la rivière, il serait revenu avec des chevaux magnifiques. Le seigneur demanda à ses hommes de le tirer dans la rivière à l'endroit indiqué et s'y noya ; Pois-Vert devint un riche commerçant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Jean l’Hébété (France) | ± 3¾ pages | Adolphe Orain
Une femme a un fils, Jean, vraiment bête: il transporte des roues au lieu de les rouler; il traîne un quartier de boeuf dans la boue ; coupe en deux un van ; coupe les oreilles d'un cheval. Sa mère le marie à une couturière pauvre, Jelotte, contre sa maison et d'autres biens. Jean et Jelotte voient une vieille qui se lamente sur le bord de la rivière : elle doit passer un loup, une chèvre et un chou de l'autre côté sans que l'un mange l'autre. Jelotte trouve la clé de l'énigme et la vieille qui était fée donne de l'esprit à Jean et ils eurent de beaux enfants.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Femme du Trépas (France) | ± 4½ pages | François-Marie Luzel
Une vieille fille se marie avec le Trépas qui l'amène chez lui, très loin. Plus tard, le filleul de la vieille fille lui rend visite et part avec son beau-frère mais il ne doit pas parler. Il parle deux fois et doit revenir sur ses pas. La troisième fois, il se taît, voit des choses qu'il se fait explique par la suite : des oiseaux échappent des feuilles de laurier, ce sont des gens qui vont à la messe et sont distraits ; d'autres oiseaux sont d'autres gens qui vont à la messe et qui sont plus attentifs ; une troisième troupe d'oiseaux sont des gens qui prient du coeur ; des colombes blanches recouvrent de bois des colombes noires, ce sont le père et la mère du filleul qui ne peut plus retourner chez lui car cinq ans ans se sont écoulés depuis.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 4.7 - Les Deux Galettes (Italie) | ± 5¼ pages | Giambattista Basile
Deux soeurs ont deux filles : l'une belle de coeur et d'apparence, Martiella ; l'autre laide des deux, Puccia. Martiella va chercher de l'eau à la fontaine et, une vieille à qui elle donne sa galette, lui donne en retour les dons de roses qui sortent par la bouche, de perles dans les cheveux, de lis sous les pieds. Puccia va à la fontain, ne donne rien à la vieille, qui est une fée, et reçoit les dons d'écumer par la bouche, de poux dans les cheveux, de ronces sous les pieds. Le frère de Martiella fait l'éloge de sa soeur à la cour du roi qui veut la voir. Mais c'est la méchante mère de l'une et tante de l'autre qui traverse la mer en bateau, et jette par-dessus bord Martiella, qui est rescapée par une sirène. Quand le roi voit Puccia qui écume, couverte de poux, il la renvoie ainsi que sa mère, et le frère doit aller garder les oies par la campagne, sur le bord de la mer. Mais voilà qu'une fille sort de l'eau pour nourrir ces animaux à plume ; le roi en entend parler et apprend du frère que c'est la soeur qu'il attendait, et qui ne s'est pas présentée l'autre fois. Le roi délivre Martiella et limant la chaîne qui la retient, car la sirène était en fait une sorcière méchante. Le roi marie Martiella au plaisir de son frère, et la méchante mère est enfermée dans un tonneau qu'on brûle avec quantité de tonneaux. Puccia, quant à elle, est devenue mendiante, pour n'avoir pas partagé son pain...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La médaille de Sainte-Anne (Légende du canton de B) (France) | ± 3½ pages | Adolphe Orain
Une mère est sa fille vont faire pèlerinage à Sainte-Anne-d'Auray pour sa fille qui a été guérie de la fièvre. Sur le retour, ils demandent l'hospitalité et dans la nuit le propriétaire tente de tuer les deux femmes avec un couteau mais la lame se brise contre la médaille de Sainte-Anne. L'homme est paralysé du bras et va se livrer à la justice.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Comment le sapin devint un arbre de Noël (Allemagne) | ± 1½ page | Tradition Orale
À la naissance des Jésus, l'olivier a pressé ses olives pour les petits pieds de l'enfant ; le palmier l'a éventé doucement avec sa plus grand palme. Quant à l'humble sapin, des étoiles sont venues se poser sur ses branches pour l'illuminer et égayer l'enfant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ce que le Père fait est bien fait (Danemark) | ± 3½ pages | Hans Christian Andersen
Un paysan va vendre ou échange son cheval au marché. En route, il l'échange contre une vache, puis un mouton, une oie, une poule, un sac de pommes pourries. Deux Allemands gagent que sa femme va le battre. Au contraire, elle s'extasie de tous ces échanges et voie le bon côté ; les deux Allemands donne au paysan l'or attendu.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 004 - Histoire de celui qui s'en alla apprendre la peur (Allemagne) | ± 7½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un enfant sot veut apprendre la peur. Il travaille pour le bedeau qui veut lui faire peur mais le sot jette le bedeau dans les escaliers. Le père de l'enfant le chasse et ce dernier part pour chercher des frissons. Il passe une nuit sous un gibet où sont pendus sept hommes. Ensuite, il va dans une auberge où on lui parle d'un château maudit. S'il passe trois nuits, il pourra marier la princesse et sera riche. La première nuit il se promène sur un lit et a affaire à des chats noirs. La deuxième nuit des moitiés d'hommes tombent par la cheminée et jouent aux quilles avec des tibias et des crânes. La troisième nuit, il réanime un mort en le réchauffant puis coince la barbe d'un vieux dans une enclume. Il repart avec de l'or et marie la princesse qui lui verse des goujons ; et le sot a enfin des frissons.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[026] Les trois Pommes (Arabe) | ± 3¾ pages | Antoine Galland
Le calife et le vizir font un tour de ville, déguisés pour ne pas être reconnus. Ils rencontrent un pêcheur qui se plaint d'être pauvre ; le calife lui offre de l'argent pour qu'il aille jeter une dernière fois son filet et lui donner le fruit de sa pêche. Le pêcheur lui rapporte un coffre. De retour au palais, on ouvre le coffre et c'est le corps d'une femme coupée en morceaux. Le calife donne trois jours au vizir pour trouver le coupable, sans qui il sera pendu, ainsi que quarante de sa parenté. Au bout de trois jours, le vizir n'a pas trouvé le coupable, mais deux hommes, un jeune et un vieux, se livrent. Le calife les écoute et comprend que c'est le jeune qui est le meurtrier. Ce dernier se désole qu'on ne mette pas par écrit son histoire, car elle pourrait être utile aux hommes. Le calife lui ordonne de raconter son histoire, l'Histoire de la dame massacrée et du jeune homme son mari.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 046 - L’Oisel emplumé (Allemagne) | ± 2¾ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un sorcier qui prend l'apparence d'un mendiant s'empare des belle filles. Une fois, il enlève une fille à un homme qui en avait trois. Il l'amène à sa maison et lui offre tout ce qu'elle veut. Après deux jours, il s'absente et lui donne des clefs et un oeuf ; elle peut aller partout dans la maison sauf dans une chambre. Elle s'introduit dans la chambre et, à la vue de cadavres humains, échappe son oeuf qui se tache de sang. À son retour, le sorcier voyant l'oeuf taché de sang et comprend que la fille est entrée dans la chambre. Il la tue et la met en pièces. Il enlève la deuxième soeur qui subit le même sort. Puis la troisième, elle, met l'oeuf de côté, va dans la chambre et voit les cadavres, dont ceux de ses soeurs. Elle remet leurs membres en ordre et les soeurs reviennent à la vie. Le sorcier ne s'aperçoit de rien puisque l'oeuf n'est pas taché. Elle cache ses soeurs dans un hotte et ordonne au sorcier d'aller la porter chez ses parents. Pendant ce temps, elle se coule dans le miel, se roule dans les plumes et se donne l'apparence d'un oiseau. Sur la maison, elle a déposé un crâne avec une couronne de fleurs. Lorsque les sorcier revient dans sa maison, et tous ses amis présents pour la noce, les parents et les frères de la fiancée avertis par les deux soeurs arrivent à leur tour et mettent le feu à la maison.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[024] Sixième voyage de Sindbad le Marin (Arabe) | ± 7¼ pages | Antoine Galland
Après une année de repos, Sindbad reprend la mer, depuis la Perse. Le capitaine perd sa route et le bateau fait naufrage sur une île, où la plage est couverte d'ossements humains ; les survivants sont coincé entre la mer, d'un côté, et une montagne infranchissable, de l'autre. Les hommes meurent de faim les uns après les autres ; Sindbad se fait un radeau où il posé des rubis et des émeraudes, et s'engage sur une rivière qui s'engouffre sous la montagne. Il en ressort vivant, dans une campagne, où des noirs l'emmènent à leur roi. Ce dernier donne à Sindbad une lettre ainsi qu'un présent pour le calife Haroun-al-Raschid : un vase d'un seul rubis avec une esclave d'une beauté ravissante. De retour à Bagdad, Sindbad remet le tout au Commandeur des croyants. Une fois le récit terminé, il fait remettre cent sequins à Hindbad et l'invite à revenir le lendemain pour écouter le Septième et dernier voyage de Sindbad le Marin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le coq et les deux liards - Conte Beauceron (France) | ± 2¼ pages | Félix Chapiseau
Un coq nouveau venu se fait chasser. Il part, trouve deux liards et se fait suivre de deux poules, oies, mouton, chèvre, chat jusqu'à une maison qu'ils décident d'occuper. Lorsque le propriéraire revient le soir, il se fait griffer par le chat, poivrer par le coq, pincer par les oies, etc, si bien qu'il croit que le diable est dans la maison. Il s'enfuient et les animaux héritent de l'endroit.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 151 : Les Trois Paresseux (Die drei Faulen) (Allemagne) | ± ½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
Le roi a trois fils et donnera son royaume au plus paresseux ; l'un est tellement fainéant qu'il ne ferme pas les yeux pour dormir ; l'autre ne bouge pas ses jambes devant la flamme du foyer qui le brûle ; l'autre ne coupera pas la corde par laquelle on le pendra.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...