Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

12 - Pomme d'Api (France) | ± 7¼ pages | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
Un seigneur va voir la fée du Sablon pour qu'elle donne un don à son fils ; elle lui en donne deux : la beauté et la gaieté (ce qui n'est pas garant du bonheur). Lorsqu'il a dix-sept ans, la fée, qui a trois cent soixante-dix-neuf ans, veut marier l'enfant, qu'on a surnommé Pomme-d'Api, à cause de ses joues vermillonnées. Or, lui ne veut pas de la fée « perruque », ainsi  nommée au nombre des perruques qu'elle portait : des noires, rouges, blondes, jaunes, carottes... Cinquante ans plus tard, la fée, découragée, se mit à faire la charité ; Pomme-d'Api se mit à l'aimer ainsi : charitable. La fée alla vendre sa baguette et sa part de féerie à une autre fée, contre la jeunesse de ses quinze ans. Mais Pomme-d'Api et la fée seront désormais soumis au temps qui passe...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

05 - Le Poirier de Misère (Belgique) | ± 7½ pages | Charles Deulin
La mère Misère a peu de choses : un bâton, un sac, un chien et un poirier. Un jour d'hiver, un mendiant demande l'hospitalité et Misère l'accueille. C'est en vérité saint Wanon, qui lui offre un voeu pour la remercier. Elle demandera que celui qui montera dans son poirier y soit pris, jusqu'à ce qu'elle le libère. Des enfants, qui volaient des poires, y sont pris ; elle les libère et c'est certain qu'ils ne reviendront plus. Puis la Mort vient chercher Misère ; elle lui demande d'aller chercher des poires dans l'arbre et la Mort y est prise. C'est l'éternité sur la terre ; plus personne ne meurt. Mais c'est aussi la décadence : plus personne ne meurt, et la maladie n'en finit plus de faire souffrir ; les lois se relâchent et les crimes pulluent. Un jour, le docteur De Profundis retrouve la Mort ; en essayant de la libérer, il se fait prendre par l'arbre, comme bien des paysans, si bien que le poirier est couvert d'hommes. La Misère acceptera de libérer la Mort à la condition de choisir elle-même le moment où la Mort pourra venir la chercher. Ce moment n'est pas encore venu et c'est pour cette raison que la Misère est toujours dans le monde...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le père Daniel (France) | ± 4¼ pages | Jean-Nicolas Bouilly
Le père Daniel dit un bonjour « p'tite m'mazelle » à Amélie ; son amie Célestine est outrée qu'un serviteur lui adresse ainsi la parole. Or, lorsque le père Daniel tuera le serpent qui allait mordre Célestine, son attitude changera et elle sera dorénavant redevante au vieil homme de quatre-vingts ans.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un fils (France) | ± 7¾ pages | Guy de Maupassant

Deux vieux amis discutent ; l'un Sénateur ; l'autre de l'Académie française. Ils font le compte des femmes qu'ils ont eues, et des enfants... L'un raconte une aventure qu'il a eue avec un bonne dans une auberge en Bretagne, à Port-Labbé. Huit jours après, l'aventure était oubliée, et la bonne aussi. Or, trente années plus tard, il s'adonner à repasser à Pont-Labbé et apprend que la bonne - morte à l'accouchement -, a eu un enfant. L'homme calcule ; ça ne peut être que le sien. Or, le fils en question est maigre, boiteux, idiot, ivrogne... Depuis six ans, l'homme vit avec la pensée d'aider ce fils qui est sûrement le sien... Il se dit qu'il a « tué la mère et perdu cet être atrophié, larve d’écurie, éclose et poussée dans le fumier, cet homme qui, élevé comme d’autres, aurait été pareil aux autres. »


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le loup-garou (Canada) | ± 5¼ pages | Benjamin Sulte
L'histoire se passe sur un chantier, dans un « campe » de bûcherons. Le « diable » attaque les hommes en essayant de les assommer et vole leur casque de fourrure. M. Charles et des hommes vont à la fontaine ; rien ne se passe. Mais les hommes ne sont pas rassurés ; certains songent à laisser le chantier. Le contremaître en chef arrive, et part avec le marmiton voir de quoi tout cela retourne. Il a sa réponse : le lendemain, il abat un gros hibou ; c'est lui qui donnait des coups d'ailes sur les têtes des bûcherons pour leur voler leur casque. On abat un arbre et on retrouve les sept casques.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'oeil sans paupière (Écosse) | ± 14¼ pages | Philarète Chasles
Jock Muirland est veuf  : sa femme est morte attristée par sa jalousie maladive. C'est soir d'Halloween ; avec d'autres paysans, Jock Muirland parlent et discutent des spunkies ou têtes de femmes ailées, des skelpies ou démons, des fairies ou fées... qu'on rencontre durant la nuit d'Halloween. Des superstitions comme la racine déterrée qui, si elle est droite, vous fera épouser un homme ou une femme de bonne grâce mais, si elle est croche, une personne contrefaite... Lors de la cérémonie du miroir, Muirland prononce l'incantation : « Parais donc, ma femme ». Dès lors, apparaît une figure pâle... Muirland pousse un cri ; les autres se sauvent ! La spunkie ne laisse plus Muirland ; il se réfugie dans les ruines d'une cathédrale enflammée et y voix démons, lutins... Il se réveillera chez lui, mariée à une femme, Spellie, qui n'a pas de paupière. C'est pour le surveiller, lui dit-elle, car elle est jalouse ; elle lui fera vivre le supplice qu'il avait jadis fait vivre à sa première femme. Un bon jour, Muirland disparaît pour aller en Amérique, vivre à côté des Narraghansetts. Leur chef, leur sachem, tombe malade et Muirland constate que c'est une indigestion, et il le guérit. Le chef lui donne en mariage sa fille. Mais un jour, en chassant une pintade, Muirland tombe sur Spellie qui l'a retrouvé. Il se précipite dans l'Ohio et s'y noît.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[016] Histoire de Zobéide (Arabe) | ± 8¾ pages | Antoine Galland
Zobéide raconte son histoire : elle a cinq soeurs. Ses deux belles-soeurs sont parties vivre avec leur mère ; ses deux soeurs sont les deux chiennes noires que voici. Quand leur père est mort, les trois sont allés avec leur mère. À la mort de cette dernière, les deux aînées se sont mariées et Zobéide est restée seule. Le mari de la première soeur a tout vendu et, avec sa femme, sont partis pour l'Afrique. Le mari a tout dépensé et la soeur est revenue, pauvre. Zobéide l'a accueillie et elles ont vécu ensemble. La troisième soeur a suivi le même chemin, pour venir vivre chez Zobéide. Or les deux soeurs se sont remariées ; mais au bout de quelques mois, elle sont revenues chez Zobéide. Un an plus tard, les trois sont allé faire commerce et ont pris le chemin des Indes, par la mer. Après vingt jours, le navire s'est arrêté à un port. Zobéide est entrée dans la ville où tous les humains avaient été changés en pierre. Elle s'introduit dans le palais, avance dans plusieurs cours, puis dans une chambre où elle aperçoit un diamant, si brillant qu'on ne peut le regarder de face. Vers minuit, elle entend la voix d'un homme qui lit l'Alcoran. Elle le rejoint ; c'est un prince qui lui raconte ce qui s'est passé. Les habitants de la ville étaient idolâtres ; lui avait eu la chance d'avoir une esclave qui l'avait initié à l'Allcoran et à la religion musulmane. Un jour, une voix avertit les habitants d'abandonner le culte de Nardoun, pour celui du Dieu unique. Trois ans plus tard, ceux qui ne s'étaient pas convertis furent changés en pierre. Zobéide propose au prince de la suivre à Bagdad où elle le présentera au Commandeur des croyants. Ils s'embarquent sur le navire, après l'avoir rempli des richesses du palais. Or, en mer, les deux soeurs sont devenues jalouses des sentiments entre le prince et Zobéide, et les précipitent à l'eau. Le prince se noie ; Zobéide réussit à se réfugier sur une île où un serpent essayait d'en dévorer un autre, qui avait des ailes. Zobéide tue le gros serpent et celui ailé s'envole. Il revient sous la forme d'une femme noire accompagnée de deux chiennes noires, qui sont les soeurs de Zobéide, transformée ainsi en guise de châtiment. La femme est le serpent qu'elle a délivré. Toutes les richesses sur le navire ont été portées dans ses appartements, et le navire a été coulé. La femme reconduit Zobéide et les deux chiennes noires à Bagdad, et Zobéide devra leur donner à chaque nuit cent coups de fouets, au risque d'elle-même être changée en chienne. Zobéide conlue son histoire ainsi : si votre Majesté veut en savoir plus, qu'il écoute ma soeur vous faire le récit de l'Histoire d’Amine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Mule sans frein (Europe) | ± 4¾ pages | Tradition Orale
Une demoiselle montée sur une mule pique la curiosité de l'assemblée du roi Artus de Bretagne. Elle fait savoir à celui qui pourra ramener le frein de sa mule, - pour récompenser son courage -, elle deviendra sa dame. Le sénéchal, maître Queux, saisit sa chance et se laisse guider par l'animal qui connaît le chemin. Il traverse une grande forêt remplie de lions, de tigres, de léopards... mais les bêtes s'inclinent devant la mule. Ensuite, c'est une vallée d'où s'échappent scorpions, dragons, serpents crachant le feu... Puis il s'arrête devant une rivière profonde qui n'a comme pont qu'un tronc arrondi. Il fait demi tour. Au château, il est la risée des chevaliers, des demoiselles, des barons... et va se cacher. Le brave Gauvain part à son tour, traverse la forêt, la vallée et la rivière. Il se présente à un château fortifié où trois cent quatre-vingt-dix-neuf têtes sont attachées à trois cent quatre-vingt-dix-neuf des quatre cent pieux, y entre, rencontre un nain, puis un géant, et présente sa tête à couper, mais ce n'est qu'une épreuve pour teste son courage. Il combat ensuite deux lions, et un chevalier redoutable. Il refuse ensuite de renoncer au frein et d'avoir la maîtresse de lieux comme femme et ses trente-neuf châteaux comme prix du vainqueur. Il repart avec le frein et reçoit, comme récompense de la demoiselle à la mule, un baiser ; elle remontra sur sa mule et repartira...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Histoire de Christic qui devint pape à Rome (France) | ± 8½ pages | François-Marie Luzel
Une femme pieuse visitée régulièrement par un ange blâme une autre femme qui donne naissance à des bâtards. L'ange lui dit de se marier avec le premier venu et ne revient plus. Elle donne sur un ivrogne. Ils ont un fils et trouve une marraine et un parrain ; ce dernier donne à boire et à manger à la petite famille autant que besoin, ils n'auront qu'à ouvrir l'armoire. Puis les parents fouettent l'enfant, Christic, et envoient le domestique tuer l'enfant. Il tuera un chien plutôt et attachera l'enfant par les pieds à la branche d'un arbre. Des seigneurs passent par là et l'enfant explique qu'un démon habitent chez eux. Ils devront dire au démon pour s'en débarasser, "prend la première chose qui te tombe sous la main", et ce sera une échelle. Plus tard, l'enfant avertira que des voleurs s'introduiront dans une auberge dans des mannequins creux. Puis il rira à la mort d'un enfant. Il avertira qu'un château passera au feu. Puis il pleurera la mort d'un moine. Enfin, lorsqu'ils arriveront à Rome, l'enfant, un vieux, un autre garçon, le bâton de Christic s'enflammera trois fois sur trois jours ; il sera nommé Pape, confessera ses parents et leur ouvrira ses bras.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’Oiseau bleu (France) | ± 28¾ pages | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi est inconsolable à la mort de la reine, jusqu'à ce qu'il se présente au château une femme habillée de noir, pleurant et sanglotant. Ils pleurent ensemble, pleurent moins, ne pleurent plus, et se marient. La roi avait une fille jolie et gentille, Florine ; la reine une fille laide et méchante, Truitonne.  Le roi Charmant se présente au château et tombe en amour avec Florine, au désespoir de la reine et Truitonne. On enferme Florine dans une tour ; mais Charmant la retrouve. Truitonne se fait passer pour Florine, et Charmant lui donne sa bague ; elle l'amène ensuite voir la fée Soussio, sur une chaise volante traînée par des grenouilles ailées. Après vingt jours, la fée transforme Charmant en Oiseau Bleu pour une durée de sept ans. L'Oiseau retrouve Florine à la tour, et lui apporte des diamants et autres présents. Deux ans plus tard, la reine apprend que Florine et l'Oiseau se voient ; elle fait mettre des rasoirs dans les arbres et l'oiseau est blessé. Heureusement, l'enchanteur, son ami, le retrouve et le ramène avec lui. Il ira voir la fée pour faire un arrangement ; elle redonne son apparence à Charmant, et lui il embellit Truitonne ; ils pourront ainsi se marier. Pendant ce temps, le père de Florine est mort et le peuple a chassé la reine. Florine se déguise en paysanne, se noircit avec de la suie, comme une Souillon, et part à la recherche de Charmant. En chemin, une vieille lui donne quatre oeufs qui lui serviront : à franchir une montagne d'ivoire ; à en descendre une autre lisse comme un miroir ; à faire un petit carrosse d'acier, pour donner à Truitonne contre la permission de dormir dans le cabinet des Échos ; à faire un pâté de six oiseaux, pour dormir encore dans le cabinet des Échos. Enfin, Charmant, qui n'a pas pris sa drogue avant de dormir, l'entend et la retrouve. L'enchanteur et une fée fameuse arrivent et sont plus fort à deux que la fée Soussio. Charmant et Florine se marient et Truitonne est transformée en truie...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pourquoi l'eau est salée (Chine) | ± 1½ page | Tradition Orale
En Chine, vivaient deux frères ; Wang-l'aîné, riche ; Wang-cadet, pauvre. Le riche ne donne pas au pauvre ; mais le cadet trouve une meule qui donne du sel quand on lui donne un coup de pied, et s'arrête lorsqu'on la retourne. L'ainé l'emprunte au cadet mais ne sait pas comment l'arrêter : il la pousse hors de chez lui, la meule descend la montagne jusqu'à la mer où elle s'enfonce ; c'est depuis ce temps que la mer est salée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les diables cornus (Canada) | ± 4 pages | Charles Quinel
1535. Cartier revient pour la 2e fois au Canada. Avec Donnaconna, sur L'Emerillon, il descend le fleuve vers Hochelaga, même si le chef Huron est en désaccord avec ce voyage. En chemin, Blancs comme Sauvages prennent peur : des génies, des diables cornus s'approchent de la caravelle. Cartier ordonne de charger deux petits canons ; Donnaconna intervient : ces diables, dans la barque, sont ses deux fils.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois vérités (Canada) | ± 9½ pages | Paul Stevens
Jean Lafortune, pauvre homme, part de chez-lui pour chercher fortune, laissant sa femme et son enfant. Il se donne cinq ans. Mais dix ans plus tard, il est toujours aussi pauvre et décide de rentrer à la maison. Il s'arrête sur une ferme et accepte la proposition du vieillard : y travailler un an pour cent dollars. Au bout d'un an, le vieillard lui offre le choix : accepter les 100$ ou une vérité qui vaut dix fois plus. Jean prend la vérité qui est : « suis toujours le vieux chemin ». La deuxième année, il accepte une deuxième vérité : « ne te mêle jamais des affaires qui ne te regardent pas ». La troisième année : « remets toujours ta colère au lendemain» . Pas plus riche qu'il ne l'était en argent, mais riche de trois vérités, il reprend la route pour la maison, avec une tourtière que le vieillard lui a donnée. Il se lie d'amitié avec un compagnon en chemin mais, lorsque vient le temps de choisir entre un nouveau et un ancien chemin, Jean prend le vieux chemin, alors que son compagnon prend le nouveau. Ce dernier sera assassiné. Puis Jean s'arrête dans un hôtellerie ; l'hôtelier vient le chercher pour souper et, à la table, un spectre réclame à manger. Jean se mêle de ses affaires, et apprend plus tard que s'il avait posé une question, il serait mort comme les vingt-trois voyageurs précédents. Enfin, dans son village, il décide de passer la nuit chez un voisin qui lui apprend que sa femme l'attend toujours et que son fils sera prêtre. Or, le soir, tard, il voit par sa fenêtre un homme entrer chez lui et embrasser sa femme. Mais au lieu de prendre une hache, il remet sa colère au lendemain et apprendra que cet homme était son fils qui venait d'être ordonné prêtre. En ouvrant la tourtière que le vieillard lui avait remis, il y découvre trois cents piastres.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 085 - Les enfants couleur d'or (Allemagne) | ± 4½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm

Un homme pêche un poisson d’or qui lui offre un château à la condition de n’en dire aucun mot. L’homme raconte l’histoire à sa femme et le château disparaît. Il repêche une seconde fois le poisson et reperd son château. La troisième fois, l’homme coupe le poisson en six morceaux : deux plantés dans le jardin, deux pour sa femme, deux au cheval. Deux lis poussent, deux enfants naissent et deux poulains, tous sont couleur d’or. Les deux fils partent sur les poulains et les lis reflèteront leur santé de corps ; l’un revient, l’autre continue, prend une peau d’ours pour cacher son identité pour traverser une forêt et finit par marier une jeune femme. Il part chasser le cerf mais est transformé en pierre par une sorcière. Le second frère voit le lis s'assécher, part à la recherche de son frère et oblige la sorcière à redonner sa forme à son frère. L’un va vers son épouse ; l’autre vers son père.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

09 - L'enfant changée en nourrice (France) | ± 10¼ pages | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
On propose à une femme d'être la nourrice de l'enfant, Elfride, d'un couple de bourgeois de Paris. Elle accepte, mais fait passer sa fille, Léontine, pour l'enfant des bourgeois. Quatre ans plus tard, ils repartent avec l'enfant de la nourrice, croyant que c'est la leur. Mais la nourrice ne peut supporter que son enfant soit au loin ; avec l'aide d'un avocat, elle reprend son enfant, les bourgeois la leur. Le temps passe et Léontine s'ennuie de ces quelques années de faste qu'elle a vécues à Paris. Elle y repartira, espérant retrouver ses parents « adoptifs » d'autrefois, mais les nouvelles sont mauvaises : certains disent qu'elle est servante dans une maison, d'autres disent qu'un voyageur lui a promis mariage.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La belle fileuse - Légende Franc-Comtoise (France) | ± 3 pages | Anne Mouans
Philippine est paresseuse et ne veut pas filer le lin. Un petit homme lui donne une quenouille magique qui file le lin toute seule. Sa soeur de lait part chercher la quenouille mais revient souffrante ; le petit homme la lui a reprise. Philippine jure de filer assez de lin pour tisser tout son linge avant de se marier ; ce qu'elle fait trois ans plus tard avec le fils d'un comtesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Tzar et la chemise (Russie) | ± ½ page | Léon Tolstoï
Si le tzar porte la chemise d'un homme heureux, il guérira. On finit par trouver un homme heureux mais il est tellement pauvre qu'il n'a pas de ... chemise.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Comment un voleur se trahit (Russie) | ± ½ page | Léon Tolstoï
Un voleur est au grenier ; le marchand et son domestique y monte pour l'inspecter. Le voleur est bien caché éternue et se fait attraper.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les coureurs (Danemark) | ± 2¼ pages | Hans Christian Andersen
Le lièvre gagne le premier prix avec sa rapidité ; le colimaçon le 2e par sa persévérance.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les trois frères (France) | ± 7½ pages | Adolphe Orain
Un père et une mère ont trois fils ; deux dépensiers, un travaillant, qui est le plus jeune.. Les parents meurent ; les trois fils partent et prennent trois chemins. Le plus jeune, Louis, arrive chez un fermier où toute la maisonnée est en pleurs. Louis demande pourquoi : une méchante fée a volé toute les vaches qui son gardées par son dragon ; celui qui les ramènera mariera la très belle fille du fermier. Louis part et rencontre un vieille femme qui lui dit comment faire : demander à la sorcière la fleur qui peut déjouer les sorts. Un : ne pas la précéder ; deux : ne pas se pencher vers vers le trou ; trois ; tuer le dragon qui aura mangé la sorcière. Louis fait le tout et revient avec les vaches. Sept ans plus tard, Louis retrouve ses frères et les invite à demeurer chez lui.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 187 - Le lièvre et le hérisson (Allemagne) | ± 2½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un hérisson défie un lièvre à la course. Le lièvre accepte. Le départ est donnée mais femme du hérisson est cachée à l'arrivée et le lièvre croit avoir perdu. Il recommence la course mais cette fois c'est le hérisson qui est caché à l'autre bout. Le lièvre meurt à la soixante-quatorzième course.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 044 - La Mort marraine (Allemagne) | ± 2¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme cherche un parrain pour son fils. Il rencontre Dieu, Diable mais c'est la Mort, la grande Faucheuse qu'il choisit. Elle fait du fils un médecin qui sauve les malades avec une certaine herbe, tant que la Mort n'est pas à la tête du mourant. Deux fois, le médecin fait tourner les mourants pour que la Mort se retrouve à leurs pieds. La seconde fois est de trop, la Mort par avec le médecin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Bon Petit Henri (France) | ± 11¾ pages | Comtesse de Ségur
La mère du petit Henri est malade. Il appelle la fée Bienfaisante, qui lui dit que sur la montagne pousse une plante qui peut guérir sa mère. Henri part et, en chemin, il secoure et sauve un corbeau, un coq et une grenouille. Le corbeau l'aidera à passer une rivière qui le sépare de la montagne ; cela durera vingt-et-un jours. Puis il marche pendant vingt-et-un jours et un Vieillard lui offre de l'aider s'il peut faire la moisson de son champ. Après plus ou moins trois cents jours, le travail est fait et Henri reçoit une tabatière. Plus loin, un géant lui propose de l'aider à passer un mur si Henri fait les vendanges. Cela sera fait et l'enfant recevra un chardon. Puis c'est un précipice ; le Loup offre de l'aider si Henri tue le gibier et le fait rôtir ; le corbeau viendra se joindre au travail. Le loup lui donne un bâton. Puis, Henri rencontre un fossé ; un chat lui offre son aide si Henri peut pêcher le poisson et le saler. La grenouille viendra rejoindre Henri. Enfin, Henri arrive en haut de la montagne et un docteur lui donne la plante. À l'aide du bâton volant, il retourne chez lui, après deux ans sept mois et trois jours de péripétie, et guérit sa mère. Avec le chardon, il fait apparaître robes, chaussures, meubles, nourritures... Avec la griffe du chat, il peut rajeunir et se guérir, au plaisir de la fée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 139 - La demoiselle de Brakel (Allemagne) | ± ½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
Demoiselle Brakel à la chapelle demande un mari et le sacristain lui répond « tu l’auras pas ! »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 044 - La Mort marraine (Allemagne) | ± 2¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme cherche un parrain pour son fils. Il rencontre Dieu, Diable mais c'est la Mort, la grande Faucheuse qu'il choisit. Elle fait du fils un médecin qui sauve les malades avec une certaine herbe, tant que la Mort n'est pas à la tête du mourant. Deux fois, le médecin fait tourner les mourants pour que la Mort se retrouve à leurs pieds. La seconde fois est de trop, la Mort par avec le médecin.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...