logo : touslescontes.com
touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

Le tableau de la Rivière-Ouelle (Canada) | ± 16¾ pages | Henry-Raymond Casgrain
Le narrateur raconte une histoire que sa mère lui a contée lorsqu'il était enfant, alors qu'une tempête de neige battait son plein : Un missionnaire (une Robe-Noire) accompagné par quelques sauvages remontent la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Un vieux guerrier entend une voix humaine et le groupe fait la découverte d'un homme, un soldat, sur lequel brille une lumière intense. La lumière s'estompe et le groupe découvre deux cadavres qu'ils enterrent sous la neige. Dans une maison canadienne, le soldat narre son aventure : il cheminait avec un ami et son père dans les bois accompagnés par un Abénaquis. Le soir, l'Abénaquis tue un des deux Iroquois qui assaillent le groupe, mais est tué par l'autre. Le soldat tue d'une balle de fusil le deuxième Iroquois. Le trois hommes sont perdus dans la forêt, en plein hiver, sans rien à manger ni de quoi faire un feu. Deux hommes périssent, le père du soldat lui fait promette de poser un tableau dans la première église qu'il rencontrera (ce sera à Rivière-Ouele). La lumière, dit-il, était l'apparition de la Sainte-Vierge...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La reine des neiges (Danemark) | ± 23½ pages | Hans Christian Andersen
Un sorcier fabrique un miroir magique qui enlaidit la vie. Le miroir se brise en milliard de morceaux et un garçon, Kay, en reçoit un morceaux dans l'oeil et son coeur se durcit : il voit maintenant "petit et laid" ce qui était "beau et grand". Puis, la Reine des Neiges attache le traîneau du garçon derrière le sien et l'emmène dans son royaume. Une fillette, Gerda, part à la recherche du garçon et dérive en bateau sur une rivière. Une magicienne l'héberge et lui fait perdre la mémoire, mais la fillette la retrouve en voyant une rose. Elle repart à la recherche du garçon... Elle recontre une corneille qui lui dit que le petit garçon est maintenant marié à une princesse. Mais rendue au château, elle constate que ce n'est pas le garçon qu'elle connaît. Elle repart dans un carosse mais se fait attaquer par des brigands. La fille de la vieille brigande sauve la vie à Gerda et l'aide à s'enfuir avec un renne vers la Laponie, puis au Finmark où une femme finnoise explique que Gerda a tous les pouvoirs en elle pour vaince la Reine des Neiges et sauver Key. Une armée d'anges aident la fillette à combattre les flocons de neige effrayants. Gerda entre dans le château alors que la Reine des Neiges est absente. Elle pleure et ses larmes touchent le coeur de Kay et l'éclat du miroir coule hors de l'oeil du garçon. Les enfants partent et sont portés par des rennes jusqu'à la femme finnoise, puis à la femme lapone, puis ils retrouvent le cheval du carosse et la fille des brigands, et reviennent enfin chez-eux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Une histoire de loup-garou (Canada) | ± 7 pages | Wenceslas-Eugène Dick
Les convives boivent du rhum après le fricot ; les histoires s'enchaînent... : un quêteux demande la charité à deux frères qui s'occupent d'un moulin. L'un lui donne un coup de pied au derrière ; l'autre l'envoie promener. Le quêteux leur jette un mauvais regard. Le moulin s'arrête ; les frères se disputent. Thomas s'en va ; l'autre, Jean, essaie de réparer le moulin, puis décide de prendre un coup et devient soûl. Il part pour se coucher mais tombe dans l'escalier et roule dehors ; trop soûl pour entrer, il décide de passer la nuit dehors. Mais dans le moulin, il voit des lumières, des feux-follets ? Et un espèce de grand chien à poil roux qui s'approche de lui. Heureusement, le jour revient. Le moulin ne fonctionne toujours pas ; la nuit arrive et au douzième coup de l'horloge, il entend des gémissements, des rires... Pendant toute une semaine, ça se reproduit. Le huitième soir, à minuit, le chien revient et regarde Jean ! Lorsque le chien est à trois pas, Jean prend la faux et frappe le ... loup-garou. Le chien est disparu ; le frère est tout à coup là ! Jean voit par terre un bout d'oreille ... qui manque à Thomas. Jean devient fou !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les deux voisins (Canada) | ± 8¼ pages | Paul Stevens
Deux voisins, distants de deux arpents, se parlent à l'occasion. Ils ont trois filles chacun, un garçon, et une femme. L'un, Jean-Baptiste, regorge de proverbes (« Crains la sotte économie comme la sotte dépense »), économise et est prévoyant. L'autre, Pierre, conduit par sa femme, dépense à gauche et à droite car ses filles, dit-elle, se marieront à des princes et leur fils sera avocat.  Les trois filles de Jean-Baptiste se marient, au mieux ; le fils revient d'Europe, s'est marié à son tour et exploite la terre paternelle. Mais du côté de Pierre, les filles ne sont toujours pas mariées car ... « Pour avoir plu à tout le monde, elles ont fini par ne plaire à personne. » ... Et leur fils, trop paresseux pour finir ses études, est parti « végéter » en Californie... Pierre et sa femme ont vendu leur belle maison pour vivre dans une maison de pension...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Jérôme (France) | ± 4½ pages | Louis Hémon
Le secrétaire particulier du Chef du Cabinet de la préfecture trouve un chien perdu et l'adopte. Par les nuits, il erre et court et joue avec le chien. C'est ainsi que du jour au soir il est secrétaire ; du soir au matin, il redevient un garçon et goûte à la liberté. Il finit par démissionner et dit à chacun sa façon de penser à propos de leurs tares physiques et leur intellect rétréci.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La ruse de M. de Frontenac (Canada) | ± 8 pages | Charles Quinel
En 1689, des milliers d'Iroquois attaquent les colons de la Nouvelle-France et font des centaines de mort. Frontenac ordonne d'attaquer les vrais responsables : les Anglais de la Nouvelle-Angletterre. Le contingent est divisé en trois : Sainte-Hélène et d'Iberville partent avec l'un deux. Les Canadiens reviennent vainqueurs laissant derrière eux morts, massacres et ruines. Les Anglais veulent se venger à leur tour, mais l'armée de Winthrop doit revenir sur ses pas, incapable de faire le chemin que les colons français avaient fait à pied en plein hiver. Par contre, Phipps et ses trente-cinq nefs anglaises jettent l'ancre devant Québec le 16 octobre 1690. Les canons sur terre et sur eau font rage ; quinze cents Anglais débarquent, mais des attaques à la « canadienne » qui ne se font pas à découvert mais par petits groupes dissimulés sèment le doute dans l'esprit des Anglais, comme les cloches qui tout à coup sonnent le tocsin... Les Anglais regagnent leur bateau et s'en retournent pour Manhatte (New York) et apprendront, plus tard, que Frontenac n'avait que cent hommes pour défendre la ville !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Fiaoue ou conte lorrain (Petit Poucet) (France) | ± 2¼ pages | Tradition Orale
Un pauvre homme et une pauvre femme ont onze garçons et décident de les perdre dans les bois car il n'y a plus rien à manger. Le petit Poucet laisse en chemin des cailloux et c'est ainsi que les enfants retrouvent leur chemin. Mais la famine revient et les enfants sont reconduits dans les bois pour une seconde fois. Là, ils se réfugient chez un orgre qui veut les manger pour déjeuner. Dans la nuit, il décide de couper la tête aux garçons pour s'assurer qu'ils ne se sauvent pas mais il coupe plutôt la tête de ses onze filles. Le lendemain, l'ogre, en colère, met ses bottes de sept lieues et part à la recherche des garçons, puis s'arrête pour dormir. Le petit Poucet lui prend ses bottes, va chez la femme de l'ogre chercher de l'argent et retourne chez son père, etc.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les sabots (France) | ± 4½ pages | Guy de Maupassant
Le curé annonce que M. Césaire Omont cherche une servante. Les Malandrain ont une fille, Adélaïde, docile et stupide ; le père a un plan derrière la tête. Adélaïde va travailler chez M. Omont. Elle doit manger à la même table que lui. Boire du café lorsque lui en boit. Et dormir dans le même lit que lui ; et c'est ainsi qu'on mêle les sabots ! Des mois plus tard, Adélaïde se retrouve grosse ; son père va voir M. Omont. Le dimanche suivant, le curé publiait les bans des ... nouveaux mariés.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

03 - La foire de la Brière (France) | ± 9¾ pages | Charles-Philippe de Chennevières-Pointel
Le petit gars Guillot, Pierre Guillot, va dans la forêt la demande de son père qui ne veut pas que son fils le voit boire un coup. Car Pierre Guillot vient de faire sa première communion. Dans la forêt, convaincu d'avoir de porter le bon Dieu en lui, n'a peur de rien. D'ailleurs, il rencontrera coup sur coup une géante, un dromadaire, un lion, un ours, une panthère, un serpent et un singe qu'il ramènera au propriétaire de la ménagerie qui s'était enfuie dans la forêt. On ne trouva pas le loup car le lion l'avait peut-être mangé ? Le conte se termine avec l'étrange morale que voilà : « Et dans les pays même d’où viennent les éléphants, les lions et les panthères, n’a-t-on pas vu des peuples s’enivrer de servitude, comme on s’enivre d’opium, jusqu’à la mort ? »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Riquet à la houppe (France) | ± 5¼ pages | Charles Perrault
Riquet à la houppe est laid mais fin d'esprit et a le pouvoir de donner de l'esprit à qui n'en a pas. Une femme a deux fille, une laide intelligente, l'autre belle mais idiote. Cette deuxième chercher de l'esprit et a le pouvoir de rendre beau celui qu'elle veut. C'est la même fée qui les a ensorcelés. Riquet donne de l'esprit à la fille ; cette dernière donne la beauté à Riquet... à moins qu'elle en soit juste amoureuse!

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un normand (France) | ± 5¼ pages | Guy de Maupassant
Près de Rouen, sur le bord de la Seine, le narrateur et son compagnon vont visiter le père Mathieu, dit le père « La Boisson », ancien sergent-major qui s'occupe d'une chapelle protégée par la Vierge, dite chapelle de  « Notre-Dame du Gros-Ventre », et fréquentée par les filles enceintes, les filles-mères... Le bonhomme vend aussi des statuettes de saints peintes en vert, chaque statuette guérissant une maladie. Le bonhomme boit beaucoup et a inventé un saoulomètre qui n'existe pas, mais qui lui fait dire son degré d'alcool, qui joue dans les quarante-cinq, les soixante-quinze, les quatre-vingt-dix, mais sans jamais dépasser le mètre. Deux vieilles femmes viendront chercher la statue de saint Blanc, que le bonhomme retrouvera dans le trou de la cabane à lapins !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 013 - Les trois nains de la forêt (Die Drei Mœnnlein im walde) (Allemagne) | ± 4¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Une marâtre traite sa fille avec égard ; la fille de son mari avec misère. Un jour, elle demande à la fille de son mari d'aller cueillir des fraises en hiver avec une robe de papier. La fille part et se réfugie chez trois nains. Elle partage son pain, balaye la neige. Comme récompense, il lui donne la beauté, une pièce en or à chaque parole prononcée et un roi comme mari. Elle retourne à la maison et la fille de la marâtre va à son tour chez les nains. Refusant de partager ses tartines, ils lui souhaitent d'être laide, un crapaud à chaque parole prononcée et une mort horrible. La fille de l'homme se marie avec le roi et ils ont un enfant. La marâtre et sa fille vont chez le roi, noient la reine et la fille laide prend la place de la reine. La reine, noyée, revient sous la forme d'un canard, qui prend soin de l'enfant. Le roi, informé de la chose, fait tourner son épée au-dessus du fantôme et sa femme revient à la vie. On enferme la marâtre et sa fille dans un tonneau garnis de clous à l'intérieur qu'on fait rouler du haut d'une montagne jusqu'à la rivière.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les habits neufs de l'empereur (Danemark) | ± 3½ pages | Hans Christian Andersen
Un empereur se fait faire des habits neufs par des escrocs ; ces vêtements ne seront visibles que pour les personnes intelligentes et seront invisibles pour les idiots. Le ministre ne les voit pas mais fait semblant, tout comme le fonctionnaire et l'empereur et les membres de sa suite, et les courtisans. C'est un enfant qui crie, dans son innocence, que l'Empereur est sans vêtement.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Histoire de la nouvelle année (Chine) | ± 3¼ pages | Tradition Orale
Autrefois, le Nouvel An chinois n'était pas une fête réjouissante, car le fantôme d'un dragon venait chaque année enlever un enfant. Un jour, une mère, voulant sauver son garçon promis au dragon, avait, à la suite d'un rêve, ensanglanté de son sang un tissu et mis le feu à des bambous ; le dragon, comme tous les dragons, ayant peur du sang et du bruit, s'était sauvé et n'était plus jamais revenu. Depuis ce jour, les villageois, pour fêter ce Nouvel An, mettent à leurs portes des papiers rouges et allument des pétards.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 135 - La mariée blanche et la mariée noire (Allemagne) | ± 3½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Une paysanne a une fille et une belle-fille. Dieu fait devenir la mère et la fille noires et laides. La belle-fille a trois voeux : belle, riche et la joie éternelle. Son frère en fait un tableau et le roi tombe amoureux. En chemin, la mère qui est une sorcière fait tomber la fille à l'eau qui se change en cane. Le roi jette le frère dans une fosse de serpents ; la sorcière ensorcelle le roi qui pense belle la laide. La cane revient trois fois en demandant où est son frère. La troisième fois, le roi transperce la cane qui redevient jeune fille. Elle explique tout au roi. Le roi met la mère et la fille dans un baril garni de clous attaché à un attelage.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[002] L’âne, le bœuf et le laboureur, fable (Arabe) | ± 6¾ pages | Antoine Galland
Un riche marchand comprend le langage des animaux. Un soir, il entend le boeuf se plaindre de son travail, et l'âne lui suggérer de montrer ses cornes et de faire le malade. Le lendemain, le marchand fait atteler l'âne à la place du boeuf. L'âne, ayant compris son erreur, dit au boeuf qu'on veut le tuer car il n'est plus utile. Le marchand, témoin de cette conversation, part à rire. Sa femme lui demande pourquoi il rit : il ne peut lui dire car s'il révèle les propos des animaux qu'il entend, il mourra. La femme s'entête au point où le marchand pense à tout avouer à sa femme, quitte à mourir, lorsqu'il entend une conversation entre le chien et le coq. Le chien fait des reproches au coq qui s'amuse d'une poule alors que son maître est sur le point de mourir. Le coq rit du maître qui ne peut s'arranger d'une seule femme alors que lui vient à bout de cinquante poules. « Qu'il prenne un bâton », lance le coq. Et c'est ce que fait le marchand, qui va battre sa femme qui se repent d'avoir été curieuse si mal à propos. Voici ce que tu mériterais, Scheherazade, lui dit son père le vizir : d'être traitée de la même manière que cette femme. Mais Scheherazade est inflexible et le vizir va trouver le sultan Schahriar pour lui annoncer que sa propre fille sera celle de la prochaine nuit. Le sultan est inflexible ; il accepte et le vizir devra tuer de ses propres mains sa fille dès le lendemain. Le soir, Scheherazade demande la permission au sultan de faire dormir dans la chambre nuptiale sa soeur Dinarzade (car cette dernière demandera, au petit matin, à sa soeur de lui conter un conte). Et au petit matin, avec la permission du sultan, Scheherazade conte Le marchand et le génie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 002 - Chat et souris associés (Allemagne) | ± 2¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un chat et une souris décident de passer l'hiver ensemble et cachent un peau de saindoux sous l'autel de l'église. Mais le chat sous prétexte d'être parrain va par trois fois manger le saindoux et inventent le nom des noms de chaton : Sansledessu, Miparti, Toufini. Lors de l'hiver, le chat et la souris vont manger le saindoux ; la souris comprend que le chat a tout mangé avant de se faire... manger.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Saint-Cloud (France) | ± 1½ page | Adolphe Orain
Légende d'une bataille entre Bretons et Francs et explications des lieux-dits. Plus tard, des soldats veulent enfoncer la statue de Saint-Cloud dans l'eau mais elle flotte. Ils veulent l'attraper sans y arriver. Les habitants vident le puits pour retrouver la statue mais elle n'est plus là.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Histoire de Christic qui devint pape à Rome (France) | ± 8½ pages | François-Marie Luzel
Une femme pieuse visitée régulièrement par un ange blâme une autre femme qui donne naissance à des bâtards. L'ange lui dit de se marier avec le premier venu et ne revient plus. Elle donne sur un ivrogne. Ils ont un fils et trouve une marraine et un parrain ; ce dernier donne à boire et à manger à la petite famille autant que besoin, ils n'auront qu'à ouvrir l'armoire. Puis les parents fouettent l'enfant, Christic, et envoient le domestique tuer l'enfant. Il tuera un chien plutôt et attachera l'enfant par les pieds à la branche d'un arbre. Des seigneurs passent par là et l'enfant explique qu'un démon habitent chez eux. Ils devront dire au démon pour s'en débarasser, "prend la première chose qui te tombe sous la main", et ce sera une échelle. Plus tard, l'enfant avertira que des voleurs s'introduiront dans une auberge dans des mannequins creux. Puis il rira à la mort d'un enfant. Il avertira qu'un château passera au feu. Puis il pleurera la mort d'un moine. Enfin, lorsqu'ils arriveront à Rome, l'enfant, un vieux, un autre garçon, le bâton de Christic s'enflammera trois fois sur trois jours ; il sera nommé Pape, confessera ses parents et leur ouvrira ses bras.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Fée des Houx (France) | ± 3¾ pages | Adolphe Orain
Ce serait les fées qui ont apportées les dolmens, ces grosses pierres. Un homme raconte une histoire à l'autre qui lui raconte celle de «La Fée des Houx» : Un bûcheron et sa femme vivent dans la misère qu'ils incombent à la curiosité d'Ève ; une fée surgit et leur donne une bourse de pièces d'or et un pot qu'ils enterrent les trois ensemble. Ni l'homme ni la femme ne doivent savoir ce qu'il renferme. Mais la femme ne peut plus résister ; elle ouvre le pot et le bûcheron et sa femmes redeviennent pauvres.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Belote et Laidronette (France) | ± 6¾ pages | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont

Un seigneur a deux filles ; l'une qui est belle, Belote, l'autre qui est laide, Laidronette. À dix-sept ans, elles se marient ; la première à un jeune prince, l'autre à un ministre plus âgé. Mais le prince se fatigue de Belote : il s'est habitué à sa beauté et elle est bête. Laidronette, qui s'ennuie, lit un texte qui vante les mérites de cultiver son esprit et tous finissent par apprécier sa présence et son esprit. Laidronette partage son savoir avec sa soeur qui se met à lire et à s'instruire. C'est ainsi que Belote, lors de bals masqués, séduira une deuxième fois son mari, non avec la beauté, mais avec l'intelligence.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Sara Th.. (France) | ± 15½ pages | Jean-François de Saint-Lambert
Le narrateur du récit part pour l'Écosse, pour oublier une cousine dont il était amoureux plus jeune. Il loge dans une métairie, et est accueilli par une jolie fermière, Sara, qui lui offre de consulter la bibliothèque en attendant le retour de son mari, Philips. La bibliothèque, pour des fermiers, impressionne le voyageur : livres de philosophie, poésie, etc. Dans la soirée, un vieillard laissera entendre que Sara est une femme merveilleuse, car elle a laissé une autre vie pour celle de maintenant. Sara racontera son histoire : elle a été élevée par son père qui l'a initiée à la philosophie et à la réflexion. Lorsque son père est mort, son oncle voulut la présenter à son fils. Elle s'arrangea pour qu'on la croit morte et laissa sa fortune à son cousin, le narrateur du récit...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Geste de Petit Jean - Petit Jean et le Géant (Guadeloupe) | ± 1½ page | Mme Schont
Un géant enlève le père de Petit et Grand Jean. Grand Jean va pour délivrer son père, mais ne revient pas. Petit Jean y va à son tour et, en chemin, vient en aide à un lion qui lui donne un poil pour devenir lion, un aigle qui lui donne une plume pour devenir aigle, un fourmi qui lui donne une patte pour devenir fourmi. Il deviendra fourmi pour entrer dans le château du géant, aigle pour apporter des vivres à sa mère, lion pour battre le géant et lui enlever la pierre au cou qui lui donne la force, et délivrera son père et son frère.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Château de Cristal (France) | ± 11½ pages | François-Marie Luzel
Un homme et une femme ont sept enfants : six garçons et une fille. La fille et le plus jeune des garçons, Yvon, sont un peu pauvres d'esprit. Un inconnu, un prince, demande la fille en mariage, la marie et l'emmène dans son Château de Cristal. Les cinq garçons les plus vieux partent pour voir leur soeur. Ils prennent des chevaux, traversent une forêt, rencontrent une vieille femme qui demande à son fils, un géant, de conduire les garçons avec leurs chevaux près du Château de Cristal. Une fois à terre, les chevaux sont morts et les garçons continuent à pied. Ils croisent des chevaux maigres dans des prés abondants et des chevaux gras dans des champs arides. Ils prennent les chevaux maigres mais les ces derniers les jettent par terre. Les fils retournent à la maison. Le plus jeune part à son tour et suit le même chemin que ses frères : la forêt, rencontre la vieille qui lui indique une route de terre noire. Yvon la suit mais son cheval meurt mordu par des serpents. Il traverse un étang. Puis suit un autre chemin profond. C'est alors que son cheval revient pour le conduire devant un grand rocher. Il suit un souterrain. Puis franchit des barrières et arrive enfin au Château de Cristal. Il voit sa soeur qui reçoit des soufflets de son mari. Mais elle dit que ce sont des baisers. Le garçon suit son beau-frère à la condition de ne parler à personne d'autre que lui. Yvon apprend ainsi que que les vaches grasses sont les pauvres contents de leur sort et les vaches maigres sont les riches jamais satisfaits. Puis le garçon touche et parle à deux arbres qui se disputaient. C'étaient mari et femme condamnés à se battre depuis trois cents ans, que le garçon vient de sauver. Mais il a parlé et doit s'en retourner au près de sa soeur. Quand le beau-frère revient, il renvoie le garçon chez lui. Quand Yvon retrouve son pays, il ne reconnaît personne. Ce que trois cents années ont passé depuis son départ.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cordonnier et les deux nains (Allemagne) | ± 2¾ pages | Tradition Orale
Un cordonnier qui ne vend plus de chaussure, prend se derniers sous pour aller acheter du cuir et faire sa dernière paire de chaussures. Il laisse le cuir sur la table de travail et va dormir. Le lendemain, il retrouve des chaussures parfaites sur sa table de travail. Il va les vendre et montre les cinq pièce d'or à sa femme. Il rachète un peu plus de cuir, laisse le matériau sur sa table de travail et le lendemain, trouve deux paires de chaussures. Et ainsi de suite. Un soir, le cordonnier et sa femme se cachent et voient deux petits hommes nus fabriquer les chaussures avec le cuir laissé sur la table. La femme décide de faire des vêtements aux nains et, depuis, ils ne les ont jamais revus. N'importe, le cordonnier et sa femme étaient désormais riches ; le cordonnier s'est remis à faire des chaussures.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Réalisation André Lemelin, conteur.

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...