Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

KHM 131 - La Belle Catrinelle et Pif – Paf le Lutin (Allemagne) | ± ½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
PifPaf Lelutin demande au père, à la mère, au frère, à la soeur si il peut épouser Catrinelle ... qui dit oui ... à ce faiseur de balais ...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le militaire avisé (France) | ± 2¼ pages | Tradition Orale
Un militaire boit du vin avec un lion, joue aux cartes, puis l'attache après une balançoire. Le lion, détaché, part après le militaire qui coince la patte d'un loup, puis embroche un renard. Le lion secoure le loup et le renard. Le militaire rencontre une jeune fille et ils font une balançoire. Lorsque le lion, le loup et le renard arrivent, ils prennent peur et se sauvent les uns après les autres. Le militaire épouse la fille.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La souris petite fille (Russie) | ± 1½ page | Léon Tolstoï
Un paysan trouve une souris ; il souhaite qu'elle se transforme en fillette, ce qui arrive. Lorsqu'elle est grande, elle veut épouser le plus fort. Ce n'est ni le soleil, les nuages, le vent, la montagne mais le rat qui ronge. Il souhaite que sa fille se transforme en souris.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Une semaine du petit elfe Ferme-l'œil (Danemark) | ± 7¾ pages | Hans Christian Andersen
Ole Ferme-l’œil aime raconter des histoires aux enfants. Voici ce qu’il a raconté à Hjalmar, un petit garçon pendant une semaine. Lundi : Ole Ferme-l’œil touche de sa petite seringue magique les pots de fleurs et toutes les fleurs s’étendent sur les murs ; un chiffre faux sur l’ardoise cause des gémissements ; sans compter le cahier d’écriture où les lettres sont malades. Mardi : tous les meubles se mettent à danser. Sur un tableau peint, les oiseaux se mettent à chanter et les nuages à bouger dans le ciel. Le petit garçon se retrouve dans le paysage. Mercredi : la pluie entre dans la chambre et un lac se forme ; puis un navire arrive devant la maison et Hjalmar s’embarque à bord et il parcourt toutes les rues de la ville. Jeudi : Ole présente au garçon une petite souris et il devient petit comme les souris et va à un mariage de … souris. Vendredi : c’est un mariage de poupées. Samedi. Dimanche. Ole Ferme-l’œil présente son frère Ole Ferme-l’œil qui s’appelle aussi la Mort mais il n’est pas méchant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Fiaoue ou conte lorrain (Petit Poucet) (France) | ± 2¼ pages | Tradition Orale
Un pauvre homme et une pauvre femme ont onze garçons et décident de les perdre dans les bois car il n'y a plus rien à manger. Le petit Poucet laisse en chemin des cailloux et c'est ainsi que les enfants retrouvent leur chemin. Mais la famine revient et les enfants sont reconduits dans les bois pour une seconde fois. Là, ils se réfugient chez un orgre qui veut les manger pour déjeuner. Dans la nuit, il décide de couper la tête aux garçons pour s'assurer qu'ils ne se sauvent pas mais il coupe plutôt la tête de ses onze filles. Le lendemain, l'ogre, en colère, met ses bottes de sept lieues et part à la recherche des garçons, puis s'arrête pour dormir. Le petit Poucet lui prend ses bottes, va chez la femme de l'ogre chercher de l'argent et retourne chez son père, etc.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le magicien roux et le glaive de lumière (Irlande) | ± 9½ pages | Henri-Georges Dottin
Un fermier, qui aime boire et jouer, joue aux dés avec le Magicien roux. La première fois, il gagne cent livres, devient raisonnable et arrête de boire. La deuxième fois, il gagne la plus belle femme du monde, et il en fait sa femme, et elle, son mari. La troisième fois, il perd et doit apprendre au Magicien qui a volé le vaisseau d'or, qui a tué le Géant O'Dubhda, et lui apporter le Glaive de Lumière... C'est la femme du fermier qui lui apprend comment il doit s'y prendre ; elle lui donne un cheval maigre et brun qui traversa, en volant, la mer. Il arrive dans un pays où le roi et la reine sont les parents de sa femme. C'est aussi le frère du Magicien roux et du Jeune Guerrier. Le fermier doit aller dans une forteresse pendant deux jours pour affronter les dragons aux longues dents ; le troisième jour, ils dormiront et le fermier pourra rencontrer le Jeune Guerrier. Pendant la rencontre, le Jeune Guerrier raconte au fermier, qu'en Grèce, il a épousé la fille du roi. Mais cette dernière l'a métamorphosé en cheval, puis en loup. C'est en s'approchant d'une gaule qu'il a repris son apparence humaine, et a du se battre contre le Géant O'Dubhda, pour le tuer, et trouver sur le navire le Glaive de Lumière. Le Jeune Guerrier est retourné en Grèce, et est revenu en Irlande avec sa femme à qui il a pardonné. Le fermier retourne chez lui et apprend, qu'entre-temps, le géant roux était mort d'une maladie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La débâcle (Canada) | ± 15¾ pages | Philippe Aubert de Gaspé
C'est le récit d'un homme traverse avec son cheval et sa voiture sur une rivière gelée ; la glace cède et le cheval avec la voiture coulent à pic. L'homme se hisse sur un bloc de glace mais a la jambe cassée. On sonne la cloche de l'église et tout le village se retrouve sur le bord de la rivière. On tente de construire un pont de fortune mais la glace cède sous la débâcle. Tout semble perdu lorsqu'un homme se fait attacher une corde au corps et plonge au risque de sa vie pour rejoindre l'infortuné, et le sauve in extremis.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le lait d’ânesse (France) | ± 5½ pages | Jean-Nicolas Bouilly
Deux amies, Zélia et Rosine jouent des tours autour d'elles. La vieille Marthe a une ânesse qui donne naissance à un ânon noir. Une riche de la ville s'est fait recommander par son médecin de boire du lait d'ânesse. La dame donne de l'argent à la vieille Marthe pour le lait de son ânesse ; or, les deux jeunes filles rapprochent l'ânon de la mère, si bien que l'ânesse donne moins de lait pour la malade, au grand dam de la vieille Marthe qui voit ses revenus d'appoint, dus au lait de son animal, menacer de disparaître ; heureusement, les jeunes filles cessent de jouer leurs mauvais tours.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’horloger de Nuremberg (France) | ± 21¾ pages | Cécile Joséphine Julie Lavergne
Lorenz d'Ittenbach dépense, boit et joue son argent. Il aime aussi la chasse, des animaux à poil et à plume. Un jour où il passe devant la boutique du vieil horloger, maître Hyrcanus, qu'on dit un peu sorcier, Lorenz veut acheter une montre ; l'horloger lui donne plutôt rendez-vous le lendemain pour parler du prix. L'horloger est paralysé des jambes, et c'est un espèce de géant - sorte de monstre, d'une force herculéenne, appelé Gnomo - qui le transporte d'un point à l'autre. Le lendemain, l'horloger demande les ailes et les plumes de six aigles comme paiement ; Lorenz accepte. Les deux hommes seront un temps avant de se revoir ; Lorenz voit enfin le travail de l'horloger : une paire d'ailes gigantesques, attachée à une cuirasse aux articulations compliquées. Dans un bois, Lorenz essaie l'invention, et s'envole sans difficulté pour planer à son grand plaisir. L'horloger convainc Lorenz de faire une représentation devant l'empereur. Or la guerre se déclare et Lorenz se consacre à ses préparatifs. Un soir de tempête, Gnomo tombe dans un arbre ; il porte la cuirasse aux ailes de plumes d'aigles. Mais le vent le projette dans les airs, pour le faire disparaître. Lorsqu'on enquête chez l'horloger, on comprend que Gnomo l'a égorgé et lui a volé l'invention. Un demi siècle plus tard, le petit-fils de Lorenz découvrira dans une grotte en haut d'un montagne le squelette de Gnomo, et l'appareil volant...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La belle fileuse - Légende Franc-Comtoise (France) | ± 3 pages | Anne Mouans
Philippine est paresseuse et ne veut pas filer le lin. Un petit homme lui donne une quenouille magique qui file le lin toute seule. Sa soeur de lait part chercher la quenouille mais revient souffrante ; le petit homme la lui a reprise. Philippine jure de filer assez de lin pour tisser tout son linge avant de se marier ; ce qu'elle fait trois ans plus tard avec le fils d'un comtesse.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Primerose et Pomponnet (France) | ± 4¼ pages | Jérôme Doucet
Le joallier du roi se fait voler quatre perles. Il demande à Primerose, sa petite-fille, et elle ne le sait pas. Le roi vient chercher la couronne destinée à son fils, qui épousera Primerose. Le vieux joallier demande au roi de revenir chercher la couronne plus tard. On cherche les perles mais on ne trouve rien. Primerose va sur le bord de la mer et donne à manger à une vieille femme qui transfore quatre dents de la jeune femme en perles. Primerose les donne à son grand-père qui termine la couronne ; le prince prend la couronne mais lorsqu'il voit Primerose édentée, il s'en va. On découvre que c'est un moineau qui a volé les perles ; Primerose refuse de le tuer et il se change en Prince. On retrouve les perles et la vieille femme, qui est une fée, redonne ses dents à Primerose.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les pionniers canadiens (Canada) | ± 22½ pages | Henry-Raymond Casgrain

Le récit se déroule à Détroit vers 1780, à l'époque des pionniers canadiens - où ils étaient à la fois prêtres, laboureurs et soldats - et des Indiens qu'on nommait Sauvages. Un jeune officier arrive au fort de M. Du Perron Baby. Il demande à Mademoiselle Baby la raison la cause de son malheur. Elle raconte qu'hier, une bande de Sauvages à moitié ivres (il y avait des postes des pelleteries à Détroit) étaient dans cette même maison, avec une jeune femme prisonnière, qui lui a conté son histoire : les Sauvages avaient tué son mari dans les champs et pris son scalp, après que celui-ci aie tué sept des leurs, pour ensuite tuer l'enfant de sa soeur, en lui brisant le crâne sur le poêle, et fendu la tête de la jeune mère d'un coup de hache. Et ils étaient repartis avec cette femme... Le jeune officier intervient en disant qu'il venait de chasser un Potowatomis, à coups de pied ; Mademoiselle Baby lui reproche son geste, car les Sauvages n'oublient jamais une injure, et se vengent toujours. Quelque temps plus tard, l'officier se réfugie chez les Baby, alors que le surintendant est parti. Madame Baby cache l'officier, mais il choisit plutôt de s'enfuir ; il est poursuivi par les Potowatomis qui le rattrapent, le ligotent et lui tranchent la gorge, pour recevoir le sang dans une chaudière. De retour à la maison, ils veulent forcer Madame Baby à boire le sang, pour finalement lui barbouiller la visage. Plusieurs mois après, Mademoiselle Baby voit une ombre dans le jardin, et elle reconnaît le Potowatomis qui a tué l'officier ; il est coincé dans un soupirail et un serpent à sonnette le mort au visage. Il attrape le serpent et le tue avec ses dents, mais il est trop tard, le poison tue le Sauvage.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le notaire (Canada) | ± 5½ pages | Albert Laberge
Le notaire, qui possède le bureau de poste et le magasin général, est veuf depuis vingt ans. À son service, deux servantes : Françoise et Zéphirine. Tout va bien ; le notaire s'occupe de son jardin, mais un nouveau curé vient remplacer l'ancien, et fait des sermons sur les vices et les impuretés. Un jour, le curé conseille fortement au notaire de se marier. Mais le notaire ne connaît pas ni ne veut d'une autre femme. Le curé lui propose de choisir entre ses deux servantes. Le notaire en choisit une et lui donne de l'argent pour qu'elle s'achète une belle robe en ville ; lui se fait poser un râtelier dans la bouche car il n'en a plus aucune. Et c'est ainsi qu'ils se marient.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Une bonne fortune (France) | ± 16½ pages | Philarète Chasles

Le narrateur est à Palerme, en Sicile. Une fois, en observant la marina, il voit un capucin qui pique sa curiosité ; pendant quinze jours, les deux hommes se croisent et se parlent. Ensuite, le capucin raconte son histoire : un soir au théâtre, il entend un dandy insolent parler de son aventure avec une femme mariée. De retour chez lui, en consultant les journaux et la section des potins, il trouve une description similaire à celle du dandy, et déduit que cette femme ne peut être que sa sienne : Marie. Sur les conseils d'un moine, il retourne en Angleterre et accuse sa femme. Cette dernière, avec son père, et le mari trompé, vont à l'auberge où le drame s'est joué. Ils y questionnent l'aubergiste qui accepte de les suivre à Bath ; là-bas, ils comprennent que c'est une autre femme qui a utilisé d'identité de Marie, qui est innocente. Mais Marie trouve la mort deux mois plus tard ; l'homme, défait, depuis ce jour, vit dans un couvent.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM ??? - Le malheur (Allemagne) | ± ½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme essaie d'échapper au malheur. Il va de le bois couper un arbre. Des loups le poursuivent. Il se jette à l'eau. Des pêcheurs le secourent. Il s'adosse contre un mur qui s'écroule et le tue.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 1.5 - Le Soleil, la Lune et Thalie (Italie) | ± 3¾ pages | Giambattista Basile
Un seigneur a une fille Thalie. Les devins lui apprennent que sa fille serai en péril à cause d'une écharde en lin. Bien que le roi aie éloigné quenouille et chanvre et fuseau, Thalie s'est entrée une écharde de lin sous l'ongle et est tombée (comme) morte. Le seigneur a enfermée le corps de Thalie, assise sur un fauteuil, dans un château qu'il a abandonné. Un roi, qui chasse dans les environs, entre dans le château et la porte sur un lit. Le roi oublie Thalie qui met au monde neuf mois plus tard deux enfants, un garçon et une fille, beaux comme le soleil et la lune, qui sont élevés par deux fées. Thalie émerge de la mort et revient à la vie. La reine apprend que le roi voit une autre femme. Elle mandate son serviteur de lui ramener les enfants qu'elle donne au cuisinier pour les faire cuire. Ce dernier cache les enfants et lui sert plutôt des chevreaux. Ensuite, la reine s'apprête à faire brûler Thalie sur un bûcher, mais le roi surgit ; c'est la reine qui est brûlée. Le roi retrouve Thalie qui retrouve ses deux enfants, et le cuisinier est récompensé.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 208 - La pauvre vieille mère (Allemagne) | ± ½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
Une pauvre vieille doute de Dieu car elle a perdu tous ceux qu'elle aime dont ses deux fils. Elle va à l'église et a une vision : si les deux fils n'étaient pas morts, l'un aurait été pendu et l'autre aurait subi le supplice de la roue. Elle fait la paix avec Dieu et meurt trois jours plus tard.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Perle de Tolède (France) | ± 1 page | Prosper Mérimée
Le noir Tuzani lance un duel au comte de Saldana pour la plus belle des femmes : Aurore de Vargas. Le noir meurt mais balafre la perle de Tolède.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les sabots du petit Wolff (France) | ± 3½ pages | François Coppée
Un orphelin, Wolff, est élevé par un vieille tante avaricieuse. Elle ne lui donne rien et l'envoie à l'école, mal habillé. Un bon jour, après la messe de minuit, l'enfant, raillé par ses camarades, s'arrête devant un enfant couché sur un banc, les pieds nus, bleuis par le froid. Wolff lui donne un de ses sabots alors que les fils de riches ignorent l'enfant couché. De retour à la maison, sa tante le chicane. Le lendemain matin, devant la cheminée, la tante et l'enfant trouvent des jouets et des bonbons de toutes les sortes. Alors que les autres enfants n'ont eu pour Noël que des verges.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 050 - La belle au bois dormant ou La princesse Fleur-d'Épine (Allemagne) | ± 2¾ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi et une reine ont une fille et la treizième fée qui n'avait pas été invitée lui lance un charme : la princesse mourra dans sa quinzième année percée par un fuseau. La douzième fée réduit le charme : elle s'endormira, plutôt. A quinze ans, la princesse touche le fuseau et s'endort, ainsi que tout être vivant dans le château. Cent an plus tard, un prince entre dans le château, trouve la princesse, l'embrasse et tous se réveillent à nouveau.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le chêne parlant (France) | ± 22¾ pages | George Sand
Emmi est un pauvre petit gardeur de cochons ; il ne sait ni lire et à peu près pas parler. Un jour, il donne un coup de sarclette sur le groin d'un cochon, et la bande de cochons poursuivent l'enfant. Il se réfugie dans un grand chêne centenaire, et y vivra près d'un an, se nourrissant de racines, de fruits, de légumes dérobés dans jardins, et de lièvres pris au collet. Il échange à l'occasion des lièvre contre des pains à la vieille Catiche. Un jour, il la suivra chez elle, où vivent d'autres mendiants ; elle lui montrera les richesses qu'elle a accumulées. Elle fait l'idiote et ainsi reçoit la charité des paysans. Un jour où elle essaie de vendre l'enfant à des saltimbanques, Emmi rencontre le père Vincent qui l'engage sur un chantier, car l'homme a l'entreprise d'une coupe d'arbres dans la forêt où se trouve le chêne. Emmi s'avère utile, débrouillard et intelligent. Un jour, il pense à la vieille Catiche et, en compagnie du père Vincent, il lui rend visite ; elle lui donne tout son argent, car elle va mourir bientôt. Devenu homme, et assez riche paysan, Emmi épouse la fille d'un bûcheron. Il posera dans le chêne un plaque de cuivre rappelant son séjour dans le chêne...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Conte des oeufs (France) | ± 4¼ pages | Marcel Schwob
Dans un royaume, pendant le carême, on ne peut manger que des oeufs. Mais le roi veut autre chose, en ce dimanche de Pâques. Le cuisinier propose des recettes, mais le roi les connaît toutes. Le magicien raconte alors une histoire au roi : trois princesses se voient offrir trois oeufs par une vieille (fée) ; ces oeuf contiennent leur bonheur. La première mange l'oeuf, en garde le souvenir et se marie avec un prince qui meurt peu de temps après. La seconde perce l'oeuf, le vide et le place sous les rayons du soleil pour voir briller ses couleurs. Elle deviendra une artiste des beaux-arts et composera des poèmes. La troisième fait couver son oeuf qui donne un oiseau merveilleux, qui pondra d'autres oeufs. Cette dernière deviendra une sainte. Le roi, s'inspirant de cette histoire, ordonne à tous ses sujets de faire couver tous les oeufs du royaume. « Ce furent alors de grandes querelles dans le royaume. Beaucoup d'hommes préférèrent trouver leur bonheur dans ce monde que dans l'autre ; ceux-là firent la guerre à ceux qui voulaient faire couver leurs oeufs. Le pays fut ensanglanté, et le bon roi s'arrachait les cheveux. »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les pionniers canadiens (Canada) | ± 22½ pages | Henry-Raymond Casgrain

Le récit se déroule à Détroit vers 1780, à l'époque des pionniers canadiens - où ils étaient à la fois prêtres, laboureurs et soldats - et des Indiens qu'on nommait Sauvages. Un jeune officier arrive au fort de M. Du Perron Baby. Il demande à Mademoiselle Baby la raison la cause de son malheur. Elle raconte qu'hier, une bande de Sauvages à moitié ivres (il y avait des postes des pelleteries à Détroit) étaient dans cette même maison, avec une jeune femme prisonnière, qui lui a conté son histoire : les Sauvages avaient tué son mari dans les champs et pris son scalp, après que celui-ci aie tué sept des leurs, pour ensuite tuer l'enfant de sa soeur, en lui brisant le crâne sur le poêle, et fendu la tête de la jeune mère d'un coup de hache. Et ils étaient repartis avec cette femme... Le jeune officier intervient en disant qu'il venait de chasser un Potowatomis, à coups de pied ; Mademoiselle Baby lui reproche son geste, car les Sauvages n'oublient jamais une injure, et se vengent toujours. Quelque temps plus tard, l'officier se réfugie chez les Baby, alors que le surintendant est parti. Madame Baby cache l'officier, mais il choisit plutôt de s'enfuir ; il est poursuivi par les Potowatomis qui le rattrapent, le ligotent et lui tranchent la gorge, pour recevoir le sang dans une chaudière. De retour à la maison, ils veulent forcer Madame Baby à boire le sang, pour finalement lui barbouiller la visage. Plusieurs mois après, Mademoiselle Baby voit une ombre dans le jardin, et elle reconnaît le Potowatomis qui a tué l'officier ; il est coincé dans un soupirail et un serpent à sonnette le mort au visage. Il attrape le serpent et le tue avec ses dents, mais il est trop tard, le poison tue le Sauvage.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

P 2.6 - L’Ourse (Italie) | ± 5¾ pages | Giambattista Basile
La femme du roi est mourante ; elle lui fait promette de ne se marier qu'avec une femme qui l'égalera en beauté. Le roi fait défiler toutes les femmes du royaume ; une seule égale la beauté de la reine : sa fille, la princesse. Une vieille donne à la princesse un morceau de bois qu'elle met dans sa bouche, et qui lui permet de se transformer en ourse. Elle s'enfuit. Un prince remarque l'ourse et l'adopte. Mais le prince et triste, puis malade. Il aime l'ourse, car il l'a vue sous sa forme de femme. Le fils demande à sa mère la reine la permission de donner un baiser à l'ourse ; elle accepte. Le prince l'embrasse, museau à museau, le morceau de bois tombe et l'ourse redevient princesse, et épouse le prince.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La chanson de nuit du voyageur (France) | ± 8½ pages | Cécile Joséphine Julie Lavergne
Rosen, accompagné par son chien, parcourt à pieds le pays et peint des paysages. Il vend ses tableaux pour vivre libre ... et seul ! À Paris, en hiver, il rencontre Géraldy. Puis Rosen repart et retrouve, par hasard, Géraldy, à Saint-Amour. Géraldy et malade et Rosen le réconforte. La maladie s'aggrave lorsque Géraldy apprend que sa pièce  d'opéra ne sera pas jouée à Paris ; Rosen et la mère de Géraldy vont voir un saint et apprennent que Géraldy va mourir. Puis Rosen épousera la soeur de Géraldy, et ainsi redonnera à la mère un « fils ».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...