Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

KHM 195 - La tombe (Allemagne) | ± 2½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un riche fermier ne donne jamais rien à personne mais un jour où il crut entendre une voix, il donna a son voisin huit boisseaux de blé à la condition que ce dernier veille les trois premières nuits sur sa tombe. Le riche meurt ; le voisin veille au cimetière et un soldat l'accompagne la troisième nuit. Le diable arrive et le soldat avec ruse lui vole beaucoup d'or. La moitié ira aux pauvres ; l'autre au voisin qui partagera avec le soldat.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ivan le petit sot (Russie) | ± 22½ pages | Léon Tolstoï
Un père a trois fils : Semione la Bataille, Tarass le Ventru, Ivan l'Imbécile. Le premier obtient un haut grade mais revient chez son père demander le tiers du Domaine. Ivan le sot accepte. Le second devient marchand et revient chercher son tiers. Le vieux démon n'est pas content que les frères ne se disputent pas et il envoie trois diablotins. Le premier cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde. Le second cause la perte de Tarass le Ventru en l'endettant. Mais le troisième ne vient pas à bout de Ivan le sot qui oblige le diablotin à le guérir en lui donnant trois ramilles ; Ivan prononce le nom de Dieu et le diablotin s'enfonce dans la terre. Semione la Bataille revient vivre chez son père. Le second diablotin essaie de décourager Ivan mais ce dernier l'oblige à lui fabriquer des soldats qui chantent en secouant une botte d'avoine et le diablotin s'enfonce dans la terre. Tarass le Ventru revient vivre chez son père. Le troisième diablotin essaie à son tour de dérourager Ivan l'oblige à lui donner de l'or en frottant une feuille de chêne et le diablotin s'enfonce dans la terre. Ivan fait chanter ses soldats au village et distribue de l'or et ses frères l'apprennent. Semione la Bataille repart avec des soldats pour faire la guerre ; Tarass le Ventru repart avec de l'argent pour commercer. Mais Ivan refuse d'en donner une seconde fois ; car l'un tue et l'autre appauvrit. Les deux frères deviennent tsars. Avec la deuxième ramille, Ivan guérit un vieux chien ; avec la troisième, une mendiante au lieu de la fille du tsar. Ivan guérit la tsaverna par sa présence et ils se marient. Mais Ivan préfère le travail à la richesse et sa femme fait comme lui. Toutes les personnes intelligentes quittent le royaume et seuls restent les imbéciles. Le vieux démon décide à son tour de se venger. Il cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde et de Tarass le Ventru qui ne peut plus rien acheter même s'il est riche. Il s'essaie avec Ivan. Le vieux démon veut enrôler les villageois contre de l'alcool, mais les imbéciles éclatent de rire. Il veut les enrôler de force ; c'est un échec. Le vieux démon s'allie au roi des cafards mais ses soldats ont honte de brûler, piller, tuer des imbéciles qui ne se défendent pas et qui les nourrissent. Le vieux démon change de tactique ; il distribue de l'or mais les imbéciles la donnent à leurs enfants pour qu'ils jouent. Le vieux démon veut manger et on lui indique la maison de la soeur de Ivan. Elle donne à manger à ceux qui ont les mains calleuses avant tout et le vieux démon passe en dernier. Il veut alors instruire les villageois car le travail cérébral dit-il accomplit de plus grands choses que celui manuel. Mais à la fin, le vieux démon tombe de l'escalier et sa tête s'enfonce dans le sol. «Oh! s'écria Ivan. L'homme honnête disait la vérité. Il arrive que la tête éclate. Il s'agit bien de cals ! Travailler du cerveau vous donne des bosses sur le crâne!» Morale : «Il faut avoir les mains calleuses pour s'asseoir à notre table. Qui ne les a pas ne mange que les restes.»

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un loup-garou (Canada) | ± 9¼ pages | Louvigny de Montigny
Des chasseurs de la ville partent au lac Nominigue, accompagnés par le guide métis Jos Niel. Mais le métis ne veut pas camper à l'ouest du lac, à la montagne, près d'un shack ! Il raconte qu'une fois, où il avait chassé le cerf et l'ours, et qu'il avait plu ... en plein hiver, qu'il s'était réfugié dans la cabane, et, dans la nuit, avait tiré avec son fusil sur un loup-garou, ou, plutôt, sur Ti-Toine Tourteau, qui courait le loup-garou, avec un tête de loup, un corps d'ours, une grande queue... C'est vrai que Jos Niel avait bu du whisky. Mais Ti-Toine disait bien, lui, « j'sus loup-garou ! ». Aussitôt contée son histoire, le métis a pris son canot et est parti en coup de vent, suivi par les chasseurs ! Quant à Ti-Toine Tourteau, on n'en a plus jamais entendu parlé.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le concours de saut (Danemark) | ± 1½ page | Hans Christian Andersen
La puce, la sauterelle et l'oie sauteuse font un concours de saut, car celle qui sautera le plus haut aura la fille du roi. L'oie sauteuse se retrouve sur les genoux de la princesse, et le roi la couronne gagnante car « il faut de la tête pour en avoir eu l'idée ».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le rossignol et l'Empereur (Danemark) | ± 7¾ pages | Hans Christian Andersen
Dans le palais de l'empereur, en Chine, il y a le plus beau rossignol, inconnu de l'empereur lui-même. La petite cuisinière consent à y conduire le chancelier qui ramène l'oiseau à l'empereur. La petite cuisinière devient cuisinière de la cour. Puis le rossignol se voit consigné à la cour car son chant est trop merveilleux. Puis l'empereur reçoist un rossignol mécanique. On préfère le dernier puisqu'il est tout à fait prévisible. Le vrai rossignol s'envole. Le rossignol automate se brise ; l'empereur devient triste et la Mort lui rend visite. À la dernière minute, le rossignol revient et chante ; il émeut la Mort et redonne vie à l'empereur.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 037 - Tom Pouce (Allemagne) | ± 4¾ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un homme et une femme veulent un enfant et le septième mois la femme accouche d'un enfant d'un pouce. Il aide son père à travailler et deux hommes l'achètent. Il se sauve et dénonce des voleurs qui vont chez le curé. Tom Pouce dort dans la paille, s'endort et se fait avaler par la vache qui se met à parler. Le curé fait tuer la vache la croyant ensorcelée. Un loup mange le reste de la vache et va chez les parents de Tom Pouce. Il mange trop et est coincé ; le père tue le loup, l'ouvre et retrouve son enfant.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le trois petits cochons (Europe) | ± 2½ pages | Tradition Orale
Les trois petits cochons se font des maisons en paille, en jonc, en brique. Le loup mange les deux premiers cochons mais la maison du troisième est trop solide pour le souffle du loup. Il invite le cochon à aller chercher des navets, à cueillir des pommes, à aller à la foire pour acheter un tonneau. Le cochon déjoue le loup à chacune de ses sorties. Le loup n'en pouvant plus passe par la cheminée et tombe dans la marmite d'eau bouillante.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le Conte des oeufs (France) | ± 4¼ pages | Marcel Schwob
Dans un royaume, pendant le carême, on ne peut manger que des oeufs. Mais le roi veut autre chose, en ce dimanche de Pâques. Le cuisinier propose des recettes, mais le roi les connaît toutes. Le magicien raconte alors une histoire au roi : trois princesses se voient offrir trois oeufs par une vieille (fée) ; ces oeuf contiennent leur bonheur. La première mange l'oeuf, en garde le souvenir et se marie avec un prince qui meurt peu de temps après. La seconde perce l'oeuf, le vide et le place sous les rayons du soleil pour voir briller ses couleurs. Elle deviendra une artiste des beaux-arts et composera des poèmes. La troisième fait couver son oeuf qui donne un oiseau merveilleux, qui pondra d'autres oeufs. Cette dernière deviendra une sainte. Le roi, s'inspirant de cette histoire, ordonne à tous ses sujets de faire couver tous les oeufs du royaume. « Ce furent alors de grandes querelles dans le royaume. Beaucoup d'hommes préférèrent trouver leur bonheur dans ce monde que dans l'autre ; ceux-là firent la guerre à ceux qui voulaient faire couver leurs oeufs. Le pays fut ensanglanté, et le bon roi s'arrachait les cheveux. »

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un fils (France) | ± 7¾ pages | Guy de Maupassant

Deux vieux amis discutent ; l'un Sénateur ; l'autre de l'Académie française. Ils font le compte des femmes qu'ils ont eues, et des enfants... L'un raconte une aventure qu'il a eue avec un bonne dans une auberge en Bretagne, à Port-Labbé. Huit jours après, l'aventure était oubliée, et la bonne aussi. Or, trente années plus tard, il s'adonner à repasser à Pont-Labbé et apprend que la bonne - morte à l'accouchement -, a eu un enfant. L'homme calcule ; ça ne peut être que le sien. Or, le fils en question est maigre, boiteux, idiot, ivrogne... Depuis six ans, l'homme vit avec la pensée d'aider ce fils qui est sûrement le sien... Il se dit qu'il a « tué la mère et perdu cet être atrophié, larve d’écurie, éclose et poussée dans le fumier, cet homme qui, élevé comme d’autres, aurait été pareil aux autres. »


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

3. Être la bru de son mari : La fin de l’été (Canada) | ± 4 pages | Rémi Savard
Un père porte son fils, Aiashesh, sur une île et l'abandonne. L'enfant appelle son grand-père qui vient le chercher et le ramène sur le continent. Aiashesh ne pourra chanter que s'il tire une flèche au ciel et une dans la terre. Pour retrouver son père, il doit passer à travers une peigne qui se transforme en forêt, sous de la résine avec l'aide d'un renard-chien, puis il doit contourner une falaise. Sa mère le reconnaît. Son père pose une peau de caribou que Aiashesh rejette. Aiashesh mange avec sa mère de la graisse. Son père veut qu'il chante. Il lance les flèches au ciel et dans la terre et chante. Le feu prend partout, et brûle la tente.  Aiashesh protège sa mère ; son père brûle. La graisse a fondu ; les animaux viennent y plonger : castor, caribou, perdix, lièvre.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le dieu tigre (Malaisie) | ± 1½ page | Tradition Orale
En Malaisie, il arrive que des hommes prennent la forme d'un animal ; on les appelle les hommes-tigres. Leur corps d'homme est à un endroit ; leur apparence d'homme-tigre à un autre. Une fois, un homme-tigre avait donné rendez-vous à une femme dans un champ. Le mari avait suivi sa femme et avait frappé l'apparence de l'homme-tigre qui s'était transformé en feuille d'arbre. Au moment moment, le cet homme travaillait sur un toit. Lorsque le mari mit le feu à la feuille, le corps de l'homme-tigre sur toit est tombé par terre, mort.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le cow-boy et les Rajahs (États-Unis) | ± 13½ pages | O. Henry
Un individu, à New-York, Lucullus Polk, insulte les riches touristes moyen-orientaux... Le narrateur l'invite dans un bistro. Lucullus raconte son histoire : comment il s'est retrouvé à Atascosa City ; comment il s'en est sorti en s'improvisant guide pour un riche homme, Solomon Mills, dit Solly, qui avait vendu ses terres où on avait découvert du pétrole, et qui brise maintenant des montres en or pour se divertir et qui mange des haricots. Lucullus amène Solly à New-York et si Lucullus le divertit, il héritera de mille dollars ; mais l'homme n'est guère impressionné et finit par rencontrer une femme qui devient gérante de son argen. Lucullus n'aura pas un sous, mais Solly lui promet cinq des plus belles selles de cheval qu'il a achetées depuis qu'il est riche. Mais oui, mais qui peut acheter ces selles ? Les riches touristes moyen-orientaux...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Lai du Palefroi Vair (Histoire du cheval gris) (Europe) | ± 7¼ pages | Tradition Orale
Une chevalier honorable, mais pauvre, est amoureux de la fille d'un riche seigneur. Il va voir son oncle pour qu'il plaide sa cause, mais ce dernier demande la main de la fille à son père, qui est un vieil ami. On réclame le cheval du chevalier ; la future mariée le montera. En route pour l'église, le cheval du chevalier s'écarte du groupe de vieillards s'en allant à la noce, et retourne à la demeure de son maître. Le chevalier fait chercher un prêtre qui les marie, lui et la fille du seigneur. Lorsque les gens ... de la noce ... reviennent, ils apprennent comment l'oncle a voulu duper son neveu, et réclament du seigneur qu'il donne sa bénédiction au mariage, ce qu'il fera.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le notaire (Canada) | ± 5½ pages | Albert Laberge
Le notaire, qui possède le bureau de poste et le magasin général, est veuf depuis vingt ans. À son service, deux servantes : Françoise et Zéphirine. Tout va bien ; le notaire s'occupe de son jardin, mais un nouveau curé vient remplacer l'ancien, et fait des sermons sur les vices et les impuretés. Un jour, le curé conseille fortement au notaire de se marier. Mais le notaire ne connaît pas ni ne veut d'une autre femme. Le curé lui propose de choisir entre ses deux servantes. Le notaire en choisit une et lui donne de l'argent pour qu'elle s'achète une belle robe en ville ; lui se fait poser un râtelier dans la bouche car il n'en a plus aucune. Et c'est ainsi qu'ils se marient.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Princesse Rosette (France) | ± 11¾ pages | Marie-Catherine d' Aulnoy
Un roi et une reine ont deux garçons ; lorsque une fille naît, les fées disent qu'elle fera grand malheur à ses frères, et on l'enferme dans une tour. Lorsque le roi et le reine meurent, quinze ans plus tard, les frères délivrent leur soeur. Elle voit un paon et veut épouser le roi des paons. Les frères partent à la recherche du roi des paons et finissent par le trouver ; c'est un être humain, comme tous ceux de son royaume, habillés d'habits fait de plumes de paons. Les frères montrent le portrait de leur soeur et le roi des paons veut épouser la princesse, mais il fera mettre à mort les frères si leur soeur n'est pas aussi belle que sur le portrait. La princesse, la nourrice, sa soeur de lait et un chien sont du voyage. Or, sur le bateau, la nourrice paie le batelier pour qu'il jette à l'eau la princesse et son chien, ce qu'il fera. Heureusement, le lit flotte. Lorsque la nourrice arrive au château, ainsi que sa fille, qui se fait passer pour la princesse, pour marier le roi de paons ; mais les enferme car la fille est trop laide. On prévoit faire mourir les deux frères dans les sept jours. Or la princesse touche terre avec son chien et est accueillie par un vieillard. Le chien va voler de la nourriture au château et on finit par s'en apercevoir. Des soldats arrêtent le vieillard et la princesse, mais quand le roi des paons la voit, il la reconnaît. Il libère les frères, marie la princesse, qui fait libérer à son tour la nourrice est sa fille.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le grand d'Espagne (France) | ± 8¾ pages | Honoré de Balzac
Lors d'une fête, un chirurgien, qui va être rappelé par le prince car la guerre est imminente, raconte une histoire à des militaires français, certain qu'aucun Espagnol n'est à l'écoute. Il raconte cette fois où il s'est fait kidnapper ; un homme et une femme masqués lui avaient ensuite expliqué : on avait besoin de lui, car la maîtresse de l'homme masqué allait accoucher, et son mari ne devait pas le savoir. En échange, la femme masquée serait son amante. Chez le mari, dans le plus grand secret, il sauve la vie de la femme, car l'enfant qu'elle met au monde est mort. L'homme masqué lui donne des diamants (qu'il se fera volé par son valet) ; chirurgien est libéré. Alors qu'il raconte cette histoire, il donne un détail : le bras droit de la femme qu'il a sauvée avait un signe particulier. C'est alors qu'un individu prend la fuite. Le chirurgien se sent menacé ; trois militaires passeront la nuit à le surveiller. L'individu, un Espagnol, qui avait pris la fuite surgit au milieu de la nuit, mais les militaires ne sont d'aucune utilité ; ils ont été drogués. L'inconnu montre un bras... coupé avec le signe distinctif ; le chirurgien confirme que c'est le bras de la femme en question. L'inconnu le poignarde, mais le chirurgien survivra. Lors d'une soirée, le chirurgien reconnaîtra l'inconnu et sa femme qui, étrangement, avait le bras droit qui restait immobile.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les premières armes de George Washington (Canada) | ± 1½ page | Charles Quinel

En 1754, c'et la guerre en la France et l'Angleterre, entre les Canadiens de la Nouvelle-France qui s'étendait quasiment sur un continent et les colonies britanniques. On envoie Jumonville à la rencontre des Anglo-Américains avec le drapeau parlementaire et la trompette d'usage pour « parlementer » ; mais les Anglo-Américains, commandés par George Washington, le transpercent à mort à coups de baïonnettes. Le frère de Jumonville, avec six cents miliciens, attaquent par la suite les Britanniques qui sont vaincus, humiliés et forcés de capituler.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 026 - Le Petit Chaperon Rouge (Allemagne) | ± 2¾ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Le Petit Chaperon Rouge va chez sa grand-mère et rencontre le loup qui la devance ; il mange la grand-mère et ensuite la fillette. Un chasseur passant par là entre dans la maison et ouvre le ventre du loup avec des ciseaux et le Petit Chaperon Rouge met des pierres dans le ventre du loup qui s'éveille, s'écrase par terre et meurt. Une autre fois, un loup revient mais le Petit Chaperon Rouge remplit l'auge d'eau de cuisson de saucisses et le loup s'y noie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Bonne Petite Souris (France) | ± 10½ pages | Marie-Catherine d' Aulnoy
Deux rois ; l'un est bon et vit dans la joie du divertissement, tout comme son peuple. L'autre est méchant et son peuple vit dans la terreur. Le méchant roi déclare la guerre au roi joyeux ; il l'anéantit et le tue. Puis il enlève sa femme et l'amène dans son royaume où il la fait emprisonner dans une tour car, si la reine qui est enceinte accouche d'une fille, il la donnera à son fils qui est laid et cruel comme son père ; si c'est un garçon, il le pendra au cou de sa mère, qu'il pendra à la branche d'un arbre. Une fée fait savoir à la reine qu'elle lui viendra en aide. Dans le cachot, la reine, qui n'a pratiquement rien à manger et à boire, nourrit une petite souris. Lorsque la reine accouche d'une fille, Joliette, la souris se dévoilera : elle est une fée. Elle essaie de déplacer l'enfant, mais une autre fée, Cancaline, méchante, plus forte que la première, enlève la princesse. Quinze années passent ; le fils du méchant roi veut épouser l'infinie belle dindonnière. Mais elle refuse. Cette fille s'avère être Joliette. Mais le méchant roi et son fils font enfermer la princesse dans une tour. La fée redevient souris et va mordre le roi et son fils, aux oreilles, sur le nez, la langue ; mange l'unique oeil du fils; le père et le fils, désespérés, se jettent l'un sur l'autre, et s'entretuent. La fée délivre Joliette qui retrouve sa mère, la reine. Puis Joliette devient la reine du royaume ; sans compter que la fée lui a présenté le plus beau prince du monde !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L’île de la Demoiselle (Canada) | ± 13¼ pages | Charles Quinel
Ils sont cinq chez l'épicier, sur la côte du Labrador. Trois jeunes, le groceur et Jos Lefin. À l'extérieur, un cri de femme ; horrible ! C'est un naufrage, mais on n'y peut rien ; c'est arrivé voici quatre cents ans. Et Jos Lefin de raconter l'histoire de la Demoiselle : le chevalier de Roberval arrive en Nouvelle-France pour faire, croit-il, fortune et trouver des diamants. Sur le bateau, Marguerite de Nontron, sa nièce ; Roberval veut en faire sa femme. Marguerite ne partage pas les vues de son oncle et s'attache plutôt à un gentilhomme, Raoul de Ferlaud. Roberval apprend la chose et convoque le jeune couple. Il propose de les marier et leur donne une île en cadeau ; mais, voilà, il les laisse sur l'île, perdus en mer, avec la nourrice. Raoul réussit à pêcher et à chasser ; un an passe sans aucune voile à l'horizon. Puis l'hiver, Marguerite donne naissance à un enfant qui mourra, une année plus tard. Puis la nourrice, à son tour, meurt. Raoul se confectionne un radeau et décide d'aller cherche du secours ; Marguerite, qui ne peut plus supporter d'être prisonnière de l'île, n'arrête pas de pleurer. Mais avant que Raoul ne touche terre, et réussisse à convaincre un Breton et ses trois fils de porter secours à sa femme, les jours, les semaines, les mois passent. Enfin, il retrouveront l'île, et Marguerite ; mais l'attente l'a rendue folle ; elle meurt dans les bras de Raoul. Au lieu de l'enterrer ; ils la donnent à la « mer ». Paraîtrait aussi que Raoul aurait retrouvé Roberval et, sur un bateau, l'aurait poignardé et jeté à la « mè ».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[016] Histoire de Zobéide (Arabe) | ± 8¾ pages | Antoine Galland
Zobéide raconte son histoire : elle a cinq soeurs. Ses deux belles-soeurs sont parties vivre avec leur mère ; ses deux soeurs sont les deux chiennes noires que voici. Quand leur père est mort, les trois sont allés avec leur mère. À la mort de cette dernière, les deux aînées se sont mariées et Zobéide est restée seule. Le mari de la première soeur a tout vendu et, avec sa femme, sont partis pour l'Afrique. Le mari a tout dépensé et la soeur est revenue, pauvre. Zobéide l'a accueillie et elles ont vécu ensemble. La troisième soeur a suivi le même chemin, pour venir vivre chez Zobéide. Or les deux soeurs se sont remariées ; mais au bout de quelques mois, elle sont revenues chez Zobéide. Un an plus tard, les trois sont allé faire commerce et ont pris le chemin des Indes, par la mer. Après vingt jours, le navire s'est arrêté à un port. Zobéide est entrée dans la ville où tous les humains avaient été changés en pierre. Elle s'introduit dans le palais, avance dans plusieurs cours, puis dans une chambre où elle aperçoit un diamant, si brillant qu'on ne peut le regarder de face. Vers minuit, elle entend la voix d'un homme qui lit l'Alcoran. Elle le rejoint ; c'est un prince qui lui raconte ce qui s'est passé. Les habitants de la ville étaient idolâtres ; lui avait eu la chance d'avoir une esclave qui l'avait initié à l'Allcoran et à la religion musulmane. Un jour, une voix avertit les habitants d'abandonner le culte de Nardoun, pour celui du Dieu unique. Trois ans plus tard, ceux qui ne s'étaient pas convertis furent changés en pierre. Zobéide propose au prince de la suivre à Bagdad où elle le présentera au Commandeur des croyants. Ils s'embarquent sur le navire, après l'avoir rempli des richesses du palais. Or, en mer, les deux soeurs sont devenues jalouses des sentiments entre le prince et Zobéide, et les précipitent à l'eau. Le prince se noie ; Zobéide réussit à se réfugier sur une île où un serpent essayait d'en dévorer un autre, qui avait des ailes. Zobéide tue le gros serpent et celui ailé s'envole. Il revient sous la forme d'une femme noire accompagnée de deux chiennes noires, qui sont les soeurs de Zobéide, transformée ainsi en guise de châtiment. La femme est le serpent qu'elle a délivré. Toutes les richesses sur le navire ont été portées dans ses appartements, et le navire a été coulé. La femme reconduit Zobéide et les deux chiennes noires à Bagdad, et Zobéide devra leur donner à chaque nuit cent coups de fouets, au risque d'elle-même être changée en chienne. Zobéide conlue son histoire ainsi : si votre Majesté veut en savoir plus, qu'il écoute ma soeur vous faire le récit de l'Histoire d’Amine.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[013] Histoire du second calender, fils de roi (Arabe) | ± 8¾ pages | Antoine Galland
Le second calendar raconte pourquoi il a perdu son oeil droit. Tout jeune, fils d'un roi, il apprend l'Alcoran, se perfectionne dans la religion, les caractères de la langue arabe... Le monarque des Indes veut rencontrer ce jeune prince savant. Au bout d'un mois de marche, des voleurs attaquent le convoi ; le prince est blessé et prend la fuite. Il se réfugie dans une grotte au pied d'un montage. Puis continue de marcher... et entre dans une ville où il est instruit par un tailleur : le prince ne peut révéler son identité car le prince qui règne dans cette ville est un ennemi de son père. Il ne pourra pas utiliser son savoir de grammairien-poète car il est ici inutile, mais devra plutôt ramasser du bois à brûler, ce qu'il fait. Une année plus tard, le prince aperçoit dans le bois un anneau attaché à une trappe qui dissimule un escalier. Il descend sous terre, dans un palais souterrain, et rencontre une belle dame. Elle est prisonnière depuis vingt-cinq ans d'un génie qui l'a enlevé de l'île d'Ébène. Une fois au dix jours, le génie vient la visiter. Si elle veut l'appeler autrement, elle n'a qu'à toucher à un talisman. Et c'est ainsi qu'elle lui propose d'être à lui pour les neuf jours restant. Les vapeurs de vin aidant, le prince à l'esprit embrouillé frappe le talisman et le génie surgit. Le prince prend la fuite et le génie injurie la dame. De retour chez le tailleur, le prince apprend qu'on le réclame. C'est le génie qui est venu le prendre pour le ramener dans le palais souterrain. Le génie confronte les amants, car le prince avait oublié sa cognée et ses babouches. Il achève la princesse, étendue par terre, toute en sang, en lui coupant une main. Mais étant donné que ni le prince ni la dame n'avaient avoué leur faute, le génie se contenterait de changer le prince en animal. Mais le prince lui demande de l'épargner comme le meilleur homme du monde avait pardonné à son voisin. Le génie écoute alors l'Histoire de l’Envieux et de l’Envié.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 013 - Les trois nains de la forêt (Die Drei Mœnnlein im walde) (Allemagne) | ± 4¼ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Une marâtre traite sa fille avec égard ; la fille de son mari avec misère. Un jour, elle demande à la fille de son mari d'aller cueillir des fraises en hiver avec une robe de papier. La fille part et se réfugie chez trois nains. Elle partage son pain, balaye la neige. Comme récompense, il lui donne la beauté, une pièce en or à chaque parole prononcée et un roi comme mari. Elle retourne à la maison et la fille de la marâtre va à son tour chez les nains. Refusant de partager ses tartines, ils lui souhaitent d'être laide, un crapaud à chaque parole prononcée et une mort horrible. La fille de l'homme se marie avec le roi et ils ont un enfant. La marâtre et sa fille vont chez le roi, noient la reine et la fille laide prend la place de la reine. La reine, noyée, revient sous la forme d'un canard, qui prend soin de l'enfant. Le roi, informé de la chose, fait tourner son épée au-dessus du fantôme et sa femme revient à la vie. On enferme la marâtre et sa fille dans un tonneau garnis de clous à l'intérieur qu'on fait rouler du haut d'une montagne jusqu'à la rivière.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les cygnes sauvages (Danemark) | ± 11¾ pages | Hans Christian Andersen
Le roi se remarie avec une méchante sorcière qui change les onze frères en cygne et fait fuir la soeur. Elle retrouve les cygnes et tous vont dans un pays étranger. Une fée dit à la soeur de tisser onze cotes de maille et de les jeter sur les cygnes pour qu'ils redeviennent humains. Elle réussit juste avant d'être mise au bûcher.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un coq chanta (France) | ± 3¾ pages | Guy de Maupassant
Le baron Joseph de Croissard courtise Mme Berthe d'Avancelles, sans que son marie, M. d'Avancelles s'en doute. Elle lui dira « Baron, si vous tuez la bête, j’aurai quelque chose pour vous. » Le baron part tuer le sanglier, au son du cor et des chiens... Dans la soirée, elle lui donnera la réplique « Qui m’aime me suive ! ». Il ira la rejoindre plus tard mais il est tellement fatigué qu'il s'endort...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...