Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

1. Les orphelins du ciel : la naissance d’un mode de vie (Canada) | ± 10½ pages | Rémi Savard
1. Un homme et une femme vont chercher des écorces de bouleau mais Katshituasku les tue. La fillette va sur les lieux et rapporte son frère, Tshakapesh, qui était dans l'utérus de sa mère. Elle lui fait un arc et des flèches. Tshakapesh grandit et cherche Katshituasku pour venger son père et sa mère. Ce dernier enverra l'ours noir, le blanc, Matashuo, puis y ira en personne. Tshakapesh, celui qui réussit sans difficulté tout ce qu'il entreprend, avec ses flèches, brise une épinette rouge et une pointe de falaise. Katshituasku s'enfuit mais Tshakapesh lui lance une flèche à la hanche, puis l'achève. Il ramène la tête de Katshituasku, mais sa soeur en mange un morceau. Il lui desserrera les mâchoires et elle pourra ouvrir de nouveau la bouche, mais pas plus grande que trois doigts. 2. Tshakapesh rêve qu'il se fait avaler par un poisson et c'est ce qui arrive. La soeur va à la pêche, pêche des poissons et trouve son frère à l'intérieur de l'un d'eux. 3. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va voir de gens qui prennent le castor et qui aiment voir les étrangers plonger se noyer. Mais Tshakapesh revient avec un castor. 4. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va chez une géante cannibale, il la combat, la tue et ramène les deux filles chez sa soeur, et en prend une pour femme. 5. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va voir des Mistapeu qui jouent à la balle avec une tête d'ours qui mord les étrangers, mais il revient l'un des Mistapeu et le donne à sa soeur comme mari. 6. Ensuite, à l'encontre des conseils de sa soeur, Tshakapesh va voir des gens qui ont une balançoire et qui font tomber les étranger dans une marmite ; il tombe dans la marmite mais grâce à une peau, il n'est pas brûler et tue les gens. Puis il s'épile tout le corps, et c'est depuis que les humains n'auront que des cheveux... 7. Ensuite, il suit un écureuil et monte dans une épinette blanche, qui grandit à mesure qu'il souffle dessus, et découvre un monde où il piège le soleil avec une collet (à lièvre). Heureusement, le soleil est libéré car il aurait tué l'univers... Tshakapesh redescend, et remonte avec sa soeur, sa femme et son beau-frère. L'épinette reprendra sa taille...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Primerose et Pomponnet (France) | ± 4¼ pages | Jérôme Doucet
Le joallier du roi se fait voler quatre perles. Il demande à Primerose, sa petite-fille, et elle ne le sait pas. Le roi vient chercher la couronne destinée à son fils, qui épousera Primerose. Le vieux joallier demande au roi de revenir chercher la couronne plus tard. On cherche les perles mais on ne trouve rien. Primerose va sur le bord de la mer et donne à manger à une vieille femme qui transfore quatre dents de la jeune femme en perles. Primerose les donne à son grand-père qui termine la couronne ; le prince prend la couronne mais lorsqu'il voit Primerose édentée, il s'en va. On découvre que c'est un moineau qui a volé les perles ; Primerose refuse de le tuer et il se change en Prince. On retrouve les perles et la vieille femme, qui est une fée, redonne ses dents à Primerose.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les quarante voleurs (France) | ± 3¾ pages | Adolphe Orain
Un paysan s'aventure dans une forêt et se cache dans un arbre. Des brigands prononcent des paroles et un rocher se déplace. Ils y cachent le produit de leur vol et repartent. Le paysan va dans le souterrain et prend de l'argent. Son frère veut faire la même chose mais il est pris, tué et coupé en deux. Le paysan découvre son frère et le fait recoudre pour l'enterrer. Les voleurs trouvent la maison du paysan et la marquent d'un "x". La servante marque les maisons avoisinantes. Les voleurs reviennent cachés dans des tonneaux. La servante les fait périr avec de l'huile bouillante. Le chef des voleurs revient mais la servante le reconnaît et le tue d'un coup d'épée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Titange (Canada) | ± 6¼ pages | Louis Fréchette
Jos Violon raconte l'histoire de Titange qui, peu récompensé de taille par la nature, était toujours à tempêter. Un jour, il propose à Jos Violon de partir en chasse-galerie pour passer le jour de l'An au village mais ce dernier, pas certain de vouloir faire un pacte avec le diable, cache une image de l'Enfant Jésus sous la pince du canot. Titange a beau invoquer le malin, rien n'y fait. À la fin, il menace avec un hache qui finit par lui couper un poignet. Titange finit quêteux aux Forges du Saint-Maurice.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le fantôme de l'arbre (Irlande) | ± 4½ pages | Douglas Hyde
La fille d'un homme est aveugle. L'homme, Pâidîn, n'est pas peureux et sort la nuit. Il aperçoit un fantôme qui saute d'un arbre à l'autre. Si Pâidîn a courage, le fantôme le mènera à une partie à la balle disputée par des hommes-fées. Après la partie, chaque troupe donne à Pâidîn une bourse d'or. Ensuite, le fantôme lui explique qu'avec une épine prise sur un buisson qui pousse sur la tombe de sa mère, il pourra redonner la vue à sa fille. Le fantôme fait ensuite visiter sa demeure à Pâidîn, cachée sous un arbre, dans le cimetière, et lui remet un pot qui donne de la nourriture et un sifflet qui va le secourir en cas de détresse. Mais dans tous les cas, il doit garder le tout secret. Chez lui, il dit au pot « Nourriture et boisson », et des jeunes femmes en sortent pour mettre la table... Il redonne la vue à sa fille. Or, les voisins sont jaloux et veulent le tuer ; grâce au sifflet, il apprend qu'une certaine herbe va lui donner les forces d'autant d'hommes qu'il a des cheveux sur la tête, et il met en déroute ses agresseurs. Or, sa femme raconte l'histoire du pot à la voisine... qui arrive jusqu'aux oreilles d'un seigneur qui aimerait que le petit pot dresse la plus belle table pour lui et des gentilshommes. Ils mangent, boivent et s'endorment. Au réveil, le petit pot est disparu, comme le sifflet, comme les bourses d'or. Pâidîn est redevenu pauvre parce qu'il n'a pas gardé le secret.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Belle aux cheveux d’or (France) | ± 10½ pages | Marie-Catherine d' Aulnoy
Le roi veux épouser la Belle aux cheveux d’or ; mais elle ne veut pas. Avenant se propose d'aller voir la Belle pour le roi. Ce dernier fait emprisonner Avenant, croyant qu'il voulait séduire la Belle ; puis le délivre pour qu'il aille convaincre la Belle d'épouser le roi. En chemin, il remet un carpe à l'eau, sauve un corbeau en tuant l'aigle qui le menace, libère un hibou des filets qui le retiennent prisonnier, et adopte un petit chien. La belle demandera qu'Avenant lui ramène la bague qu'elle a perdue dans une rivière - la carpe trouvera la bague ; qu'il tue une géant qui menace son royaume - le corbeau l'y aidera en crevant les yeux du géant ; qu'il rapporte de l'eau enchantée d'une fontaine gardée par des dragons - le hibou ira quérir l'eau. La princesse accepte de marier le roi, qui est jaloux d'Avenant qu'il fait emprisonner. Pour paraître mieux aux yeux de la Belle, le roi met sur son visage l'eau enchantée qui rend plus beau et jeune, mais l'eau a été remplacée par une autre eau qui fait mourir les rois criminels. Le roi meurt ; la Belle fait délivrer Avenant qu'elle épouse, et fait roi.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Juif errant (France) | ± 8¾ pages | Paul Boiteau
Isaac Laquedem refuse à Jésus-Christ qu'il se repose sur un escabeau, en face de chez lui. Le Christ, croulant sous sa croix, ruisselant de sueur et de sang, condamne le cordonner à marcher jusqu'au jugement dernier. Le Christ repart de son côté, suivi de la foule ; le Juif errant prend un bâton, regarde la route, et suit ses jambes qui marchent malgré lui. Il ne peut s'arrêter, ni s'asseoir, ni se coucher, la douleur est insupportable ; il doit marcher. Dormir debout ; manger debout. Il sera jeté du haut d'un chameau ; aura toujours cinq sous dans sa poche pour acheter pain et eau - mais seulement pour manger, sinon l'argent n'apparaît plus ; il essaiera de mourir en s'offrant aux crocodiles et aux lions, qui n'en voudront pas ; il se précipitera en haut de rocher mais n'éprouvera que de la douleur ; sous les eaux, la mort ne vientdra pas davantage, ni en ne prenant aucune nourriture. Le Juif errant marche toujours, accompagné du désespoir et du repentir.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[013] Histoire du second calender, fils de roi (Arabe) | ± 8¾ pages | Antoine Galland
Le second calendar raconte pourquoi il a perdu son oeil droit. Tout jeune, fils d'un roi, il apprend l'Alcoran, se perfectionne dans la religion, les caractères de la langue arabe... Le monarque des Indes veut rencontrer ce jeune prince savant. Au bout d'un mois de marche, des voleurs attaquent le convoi ; le prince est blessé et prend la fuite. Il se réfugie dans une grotte au pied d'un montage. Puis continue de marcher... et entre dans une ville où il est instruit par un tailleur : le prince ne peut révéler son identité car le prince qui règne dans cette ville est un ennemi de son père. Il ne pourra pas utiliser son savoir de grammairien-poète car il est ici inutile, mais devra plutôt ramasser du bois à brûler, ce qu'il fait. Une année plus tard, le prince aperçoit dans le bois un anneau attaché à une trappe qui dissimule un escalier. Il descend sous terre, dans un palais souterrain, et rencontre une belle dame. Elle est prisonnière depuis vingt-cinq ans d'un génie qui l'a enlevé de l'île d'Ébène. Une fois au dix jours, le génie vient la visiter. Si elle veut l'appeler autrement, elle n'a qu'à toucher à un talisman. Et c'est ainsi qu'elle lui propose d'être à lui pour les neuf jours restant. Les vapeurs de vin aidant, le prince à l'esprit embrouillé frappe le talisman et le génie surgit. Le prince prend la fuite et le génie injurie la dame. De retour chez le tailleur, le prince apprend qu'on le réclame. C'est le génie qui est venu le prendre pour le ramener dans le palais souterrain. Le génie confronte les amants, car le prince avait oublié sa cognée et ses babouches. Il achève la princesse, étendue par terre, toute en sang, en lui coupant une main. Mais étant donné que ni le prince ni la dame n'avaient avoué leur faute, le génie se contenterait de changer le prince en animal. Mais le prince lui demande de l'épargner comme le meilleur homme du monde avait pardonné à son voisin. Le génie écoute alors l'Histoire de l’Envieux et de l’Envié.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Veuve et ses deux filles (France) | ± 3¼ pages | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Une veuve a deux filles ; une vieille femme passe près de la maison et la veuve demande aux filles de donner à la vieille. L'une hésite et l'autre donne. La vieille est une fée et fait de la première une reine, de la seconde une fermière. La reine est heureuse dans les premiers temps mais se retrouve seule à la cour et s'ennuie. Elle va à la campagne chez sa soeur qui est heureuse. La fée revient et explique que le don de reine n'était pas une récompense mais une punition pour avoir donné à contrecoeur...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 008 - Le violon merveilleux (Allemagne) | ± 2½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un ménétrier se rend dans la forêt avec un violon merveilleux. L'homme joue pour rencontrer quelqu'un ; un loup arrive mais il lui coince les pattes dans un arbre ; puis un renard qu'il attache à la cime d'un arbre ; puis un levraut qu'il enroule autour d'un arbre ; puis un bûcheron. Le loup se délivre, détache le renard et le levraut mais le bûcheron protège le ménétrier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[002] L’âne, le bœuf et le laboureur, fable (Arabe) | ± 6¾ pages | Antoine Galland
Un riche marchand comprend le langage des animaux. Un soir, il entend le boeuf se plaindre de son travail, et l'âne lui suggérer de montrer ses cornes et de faire le malade. Le lendemain, le marchand fait atteler l'âne à la place du boeuf. L'âne, ayant compris son erreur, dit au boeuf qu'on veut le tuer car il n'est plus utile. Le marchand, témoin de cette conversation, part à rire. Sa femme lui demande pourquoi il rit : il ne peut lui dire car s'il révèle les propos des animaux qu'il entend, il mourra. La femme s'entête au point où le marchand pense à tout avouer à sa femme, quitte à mourir, lorsqu'il entend une conversation entre le chien et le coq. Le chien fait des reproches au coq qui s'amuse d'une poule alors que son maître est sur le point de mourir. Le coq rit du maître qui ne peut s'arranger d'une seule femme alors que lui vient à bout de cinquante poules. « Qu'il prenne un bâton », lance le coq. Et c'est ce que fait le marchand, qui va battre sa femme qui se repent d'avoir été curieuse si mal à propos. Voici ce que tu mériterais, Scheherazade, lui dit son père le vizir : d'être traitée de la même manière que cette femme. Mais Scheherazade est inflexible et le vizir va trouver le sultan Schahriar pour lui annoncer que sa propre fille sera celle de la prochaine nuit. Le sultan est inflexible ; il accepte et le vizir devra tuer de ses propres mains sa fille dès le lendemain. Le soir, Scheherazade demande la permission au sultan de faire dormir dans la chambre nuptiale sa soeur Dinarzade (car cette dernière demandera, au petit matin, à sa soeur de lui conter un conte). Et au petit matin, avec la permission du sultan, Scheherazade conte Le marchand et le génie.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La Mule sans frein (Europe) | ± 4¾ pages | Tradition Orale
Une demoiselle montée sur une mule pique la curiosité de l'assemblée du roi Artus de Bretagne. Elle fait savoir à celui qui pourra ramener le frein de sa mule, - pour récompenser son courage -, elle deviendra sa dame. Le sénéchal, maître Queux, saisit sa chance et se laisse guider par l'animal qui connaît le chemin. Il traverse une grande forêt remplie de lions, de tigres, de léopards... mais les bêtes s'inclinent devant la mule. Ensuite, c'est une vallée d'où s'échappent scorpions, dragons, serpents crachant le feu... Puis il s'arrête devant une rivière profonde qui n'a comme pont qu'un tronc arrondi. Il fait demi tour. Au château, il est la risée des chevaliers, des demoiselles, des barons... et va se cacher. Le brave Gauvain part à son tour, traverse la forêt, la vallée et la rivière. Il se présente à un château fortifié où trois cent quatre-vingt-dix-neuf têtes sont attachées à trois cent quatre-vingt-dix-neuf des quatre cent pieux, y entre, rencontre un nain, puis un géant, et présente sa tête à couper, mais ce n'est qu'une épreuve pour teste son courage. Il combat ensuite deux lions, et un chevalier redoutable. Il refuse ensuite de renoncer au frein et d'avoir la maîtresse de lieux comme femme et ses trente-neuf châteaux comme prix du vainqueur. Il repart avec le frein et reçoit, comme récompense de la demoiselle à la mule, un baiser ; elle remontra sur sa mule et repartira...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Aurore et Aimée (France) | ± 5¾ pages | Jeanne-Marie Leprince de Beaumont
Une femme a deux filles, Aurore, gentille et Aimée, maligne. La mère se départit d'Aurore car la jeune femme de seize ans fait paraître sa mère trop vieille. Aurore est laissée dans un bois où elle se perd, puis trouve une maison où habite une bergère qui est une fée. La bergère lui dit qu'il y a toujours une raison à tout. En effet, le frère du roi, Ingénu, passe dans la forêt et veut épouser Aurore. Plus tard, elle tombe et se blesse au visage ; heureusement car le roi, Fourbin, qui est jaloux, veut, lui, épouser Aurore, mais il la trouve trop laide. Le roi épouse Aimée. Ingénu et Aurore, qui sont mariés, ont un enfant qui disparaît ; heureusement, car le roi voulait le tuer. Mais le roi n'ayant pas d'enfant, met Ingénu et Aurore sur une barque ; ils dérivent et arrivent dans  un autre pays où Ingénu aide le roi à gagner un guerre. De retour, ils font naufrage sur une île et retrouvent leur enfant. Ils reviennent régner car Fourbin est mort et Aimée a été chassée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le sorcier du Saguenay (Canada) | ± 8¼ pages | Tradition Orale
Des géants cannibales enlèvent des Montagnais pour les manger. Un jour, Sagnah est faite prisonnière mais utiliser la ruse pour se lier d'amitié avec les Géants. Leur chef, Patitachekao, veut épouser Sagnah qui lui dit de patienter. Entretemps, elle reçoit d'une vieille femme mourant un morceau de cuir qui rend invisible et un tube qui, lorsqu'on souffle dedans, appelle le bon sorcier. Après avoir volé le tomahawk magique, elle appelle le sorcier. Elle s'enfuit et le sorcier transforme les géants en montagnes et l'endroit en rivière que les Indiens appelèrent Sagnah, avant de lui donner le nom de Saguenay.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Pierriche (Canada) | ± 8 pages | Paul Stevens
Pierriche aime sa femme Marie Madelon, Madeleine ou Madelinette, c'est selon son humeur. Mais Pierriche est grognon et, d'après lui, un homme fait dix fois plus de besogne qu'une femme. Le jour de leur neuvième anniversaire, ils s'échangent les tâches : Madelon va au champ avec la faux et les enfants ; Pierriche reste à la maison avec le plus jeune. Mais très vite, les choses se gâtent : il casse le balai, commence à faire du pain avec la farine, casse un patte à un jars, renverse la bière d'épinette, donne un coup de pied au goret qui avait renversé la pâte à pain et tue le goret, s'attache après la vache pour savoir où elle va, mais la voilà qui tombe à l'eau et le projette dans les airs... Puis Madelinette revient porter main forte ! Pierriche se confond en excuse et fait amende honorable : une femme fait dix fois plus de besogne qu'aucun homme dans tout le pays !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le jeune pêcheur ou Les bords de la Loire (France) | ± 5½ pages | Jean-Nicolas Bouilly
Deux petites amies sont touchées par une femme et son enfant ; l'homme, qui est un pêcheur, est appelé à la guerre. Elles intercèderont auprès d'un général, connaissance de leur famille. Ce dernier aura une autorisation permettant à l'homme d'éviter la conscription, et de s'occuper de sa petite famille. Un jour où les fillettes et leurs proches traversent le fleuve sur un bac, les passeurs perdent le contrôle de leur embarcation qui menace de s'enfoncer dans l'eau. Le pêcheur et sa femme arrivent dans leur barque, et procèdent au sauvetage.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Amour, trois pages du livre d'un chasseur (France) | ± 4¼ pages | Guy de Maupassant
À la suite de la lecture d'un fait divers où un homme a tué sa femme avant de se suicider, le narrateur se rappelle une partie de chasse, très tôt, un matin glacial d'hiver. Avec son cousin, ils tiraient du fusil et tuaient des canard. Le narrateur avait ensuite fait feu sur une sarcelle et l'avait abattue ; c'était la femelle. Le mâle ne voulait pas s'éloigner. Son cousin avait tiré à son tour et tué le mâle, que le chien de chasse avait rapporté.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Fiaoue ou conte lorrain (Petit Poucet) (France) | ± 2¼ pages | Tradition Orale
Un pauvre homme et une pauvre femme ont onze garçons et décident de les perdre dans les bois car il n'y a plus rien à manger. Le petit Poucet laisse en chemin des cailloux et c'est ainsi que les enfants retrouvent leur chemin. Mais la famine revient et les enfants sont reconduits dans les bois pour une seconde fois. Là, ils se réfugient chez un orgre qui veut les manger pour déjeuner. Dans la nuit, il décide de couper la tête aux garçons pour s'assurer qu'ils ne se sauvent pas mais il coupe plutôt la tête de ses onze filles. Le lendemain, l'ogre, en colère, met ses bottes de sept lieues et part à la recherche des garçons, puis s'arrête pour dormir. Le petit Poucet lui prend ses bottes, va chez la femme de l'ogre chercher de l'argent et retourne chez son père, etc.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le saut (Russie) | ± 1½ page | Léon Tolstoï
Sur un navire, un singe enlève le chapeau du garçon du capitaine, et monte en haut du mât. L'enfant le suit jusqu'en haut ; là, il manque de tomber. Son père vise l'enfant avec un fusil et lui ordonne de plonger à l'eau, en comptant à trois ; ce que fait l'enfant. On le repêche ; il crache de l'eau et commence à respirer. 

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les chevaliers de la belle étoile (France) | ± 9¾ pages | Adolphe Orain
Un homme pêche une aiguille qui lui donne un clef pour un trésor mais l'homme parle du secret et la richesse s'envole. Il pêche ensuite un brochet : s'il donne le coeur à sa femme, elle aura trois enfants beaux et braves marqués d'un étoile ; l'eau de la cuisson à la jument qui aura trois poulains et les entrailles au chien qui aura trois chiens braves. Le premier part en voyage et tue une bête à sept tête et marie la princesse mais la sorcière enchante le fils, le cheval et le chien et les fait mourir. Le second fils part à la recherche du premier ; tue la sorcière mais est tué à son tour par un géant. Le troisième part à son tour et menace de tuer le géant. En échange, le géant disparaît sous terre et lui donne un onguent merveilleux qui ramène à la vie les deux frères morts, leurs chevaux et chiens.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 004 - Histoire de celui qui s'en alla apprendre la peur (Allemagne) | ± 7½ pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un enfant sot veut apprendre la peur. Il travaille pour le bedeau qui veut lui faire peur mais le sot jette le bedeau dans les escaliers. Le père de l'enfant le chasse et ce dernier part pour chercher des frissons. Il passe une nuit sous un gibet où sont pendus sept hommes. Ensuite, il va dans une auberge où on lui parle d'un château maudit. S'il passe trois nuits, il pourra marier la princesse et sera riche. La première nuit il se promène sur un lit et a affaire à des chats noirs. La deuxième nuit des moitiés d'hommes tombent par la cheminée et jouent aux quilles avec des tibias et des crânes. La troisième nuit, il réanime un mort en le réchauffant puis coince la barbe d'un vieux dans une enclume. Il repart avec de l'or et marie la princesse qui lui verse des goujons ; et le sot a enfin des frissons.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La reine des neiges (Danemark) | ± 23½ pages | Hans Christian Andersen
Un sorcier fabrique un miroir magique qui enlaidit la vie. Le miroir se brise en milliard de morceaux et un garçon, Kay, en reçoit un morceaux dans l'oeil et son coeur se durcit : il voit maintenant "petit et laid" ce qui était "beau et grand". Puis, la Reine des Neiges attache le traîneau du garçon derrière le sien et l'emmène dans son royaume. Une fillette, Gerda, part à la recherche du garçon et dérive en bateau sur une rivière. Une magicienne l'héberge et lui fait perdre la mémoire, mais la fillette la retrouve en voyant une rose. Elle repart à la recherche du garçon... Elle recontre une corneille qui lui dit que le petit garçon est maintenant marié à une princesse. Mais rendue au château, elle constate que ce n'est pas le garçon qu'elle connaît. Elle repart dans un carosse mais se fait attaquer par des brigands. La fille de la vieille brigande sauve la vie à Gerda et l'aide à s'enfuir avec un renne vers la Laponie, puis au Finmark où une femme finnoise explique que Gerda a tous les pouvoirs en elle pour vaince la Reine des Neiges et sauver Key. Une armée d'anges aident la fillette à combattre les flocons de neige effrayants. Gerda entre dans le château alors que la Reine des Neiges est absente. Elle pleure et ses larmes touchent le coeur de Kay et l'éclat du miroir coule hors de l'oeil du garçon. Les enfants partent et sont portés par des rennes jusqu'à la femme finnoise, puis à la femme lapone, puis ils retrouvent le cheval du carosse et la fille des brigands, et reviennent enfin chez-eux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le briquet (Danemark) | ± 5½ pages | Hans Christian Andersen
Un soldat rencontre une sorcière qui lui offre d'aller chercher de l'or sous un arbre. Il accepte et rencontre trois chiens qui gardent des coffres remplis de cuivre, d'argent et d'or ; le soldat revient avec de l'or et un briquet. La sorcière refusant de lui dire à quoi sert le briquet se voit la tête tranchée par le sabre du soldat. Ce dernier gaspille tout son or et bat le briquet pour allumer un bout de chandelle. Un chien surgit et lui ramène de l'or. Puis une autre fois, il lui ramène la princesse. Le roi découvre le soldat et le fait emprisonner. Le soldat se libère grâce au briquet et aux chiens, et épouse la princesse comme la légende le voulait.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un normand (France) | ± 5¼ pages | Guy de Maupassant
Près de Rouen, sur le bord de la Seine, le narrateur et son compagnon vont visiter le père Mathieu, dit le père « La Boisson », ancien sergent-major qui s'occupe d'une chapelle protégée par la Vierge, dite chapelle de  « Notre-Dame du Gros-Ventre », et fréquentée par les filles enceintes, les filles-mères... Le bonhomme vend aussi des statuettes de saints peintes en vert, chaque statuette guérissant une maladie. Le bonhomme boit beaucoup et a inventé un saoulomètre qui n'existe pas, mais qui lui fait dire son degré d'alcool, qui joue dans les quarante-cinq, les soixante-quinze, les quatre-vingt-dix, mais sans jamais dépasser le mètre. Deux vieilles femmes viendront chercher la statue de saint Blanc, que le bonhomme retrouvera dans le trou de la cabane à lapins !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

(Introduction) La bécasse (France) | ± 1½ page | Guy de Maupassant
Conte qui introduit le recueil. Un baron aimant la chasse est en partie paralysé ; de temps en temps, il tire par les fenêtres des pigeons qu'un domestique laisse s'envoler. À l'automne, au temps de la chasse, il invite ses amis à dîner où l'on conte des histoires.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...