Le est fier de présenter...

touslescontes.com est une bibliothèque virtuelle qui contient un grand nombre d’histoires puisées dans le domaine public, ou confiées par des auteurs contemporains. Des contes merveilleux, des récits historiques, des légendes traditionnelles… Des contes de tous les continents et de toutes les cultures…

Voici 25 contes tirés au hasard. Pour renouveler la sélection, rechargez la page.

LiMy Thumb.

Frédéric au paradis (Canada) | ± 6½ pages | Charles Quinel
Frédéric est un propre à rien ; sa femme crie après lui ; lui bat sa femme et sa femme le bat en retour. Frédéric est ivrogne et un brin voleur. Ce qu'il voit, il le met dans son sac sans demander son reste. Quand son sac est trop plein, sa femme le traite de voleur ; quand le sac est vide, c'est un fainéant. Puis un vieillard demande l'hospitalité et Frédéric la lui donne. Le lendemain, le vieillard, qui est saint Nicolas, offre à Frédéric trois objets : un pot de colle magique qui immobilise les gens lorsqu'on dit « reste collé », un violon qui fait danser sans arrêt, un sac qui fait y entrer tout ce qu'on demande... Le saint s'en va ; Frédéric teste le pot de colle et le violon sur sa femme qui l'insulte ; il part avec son sac et y fait entrer un coq, des bouteilles de bière... Mais le diable vient chercher Frédéric, qui est toujours ivrogne et voleur ; Frédéric colle le diable assis sur un escabeau, puis le libère contre un an de sursis. L'année d'après, il fait danser le diable. La troisième année, il l'emprisonne dans son sac et apporte le tout en enfer. Saint Nicolas est fâché : le diable pris, tous les hommes étaient devenus bons (les riches donnaient aux pauvres qui disaient merci ; même la femme de Frédéric était devenue sympathique), et Paradis était plein à craquer. C'est ainsi que le diable fut relâché, et la femme de Frédéric ramenée au paradis, ce qui fut une mauvaise idée, car elle avait recommencé à l'insulter à nouveaul. Mais une fois rendu au paradis, c'est pour toujours.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 043 - Dame Trude (La sorcière) (Allemagne) | ± ½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
Une fillette désobéissante rend visite à Dame Trude chez qui elle voit un homme noir, un homme vert, un homme rouge et le Diable avec une tête en feu. Dame Trude transforme la fillette en bûche qu’elle jette au feu pour se réchauffer.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 102 - Le roitelet et l'ours (Allemagne) | ± 1½ page | Wilhelm et Jacob Grimm
Un ours et un loup insultent les roitelets, oisillons des oiseaux roi et reine. La guerre est déclarée mais la ruse fait fuir les quadrupèdes et tout ce qui vole est vainqueur ; l'ours doit s'excuser.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La souris blanche (France) | ± 4¼ pages | Jean-Nicolas Bouilly

Une fillette a une peur maladive des insectes, des papillons, des chauves-souris... Un jour, une souris blanche surgit dans son lit. Plus tard, la fillette s'apercevra que c'est une souris blanche « apprivoisée », apportée par sa mère. Lentement, la fillette se rapprochera de la souris, sera apprivoisée à son tour et sa peur des petits animaux en sera guérie.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les plaines d’Abraham (Canada) | ± 4½ pages | Charles Quinel
En 1758, les Français de la Nouvelle-France résistent toujours aux Anglais, grâce aux Vaudreuil, Montcalm, Lévis... Mais en 1759, le général Wolfe, avec des vaisseaux, frégates, navires et surtout dix-huit mille hommes, se présente devant Québec. Pendant deux mois, les Anglais bombardent la ville ; trois mille coups de canons ! Puis les Anglais débarquent à l'anse du Foulon, trompent les sentinelles françaises et gagnent les plaines d'Abraham. Cinq mille Anglais d'un côté ; près de quatre milles Français et Canadiens de l'autre. Mais les Canadiens, inhabitués à combattre à découvert, sont surpassés. Wolfe est tué d'une balle ; Montcalm est blessé mortellement, et meurt deux jours plus tard.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'aigle au plumage d'or (Irlande) | ± 5¾ pages | Douglas Hyde
Un roi a trois fils ; celui qui découvrira le voleur qui vole les pommes dans le pommier du roi, deviendra roi. Le premier fils monte la garde, avec une arme, du vin et de quoi manger. Un oiseau avec des yeux aussi grands que la lune vient voler des pommes ; il tire sur lui sans faire tomber des plumes. La même aventure arrive au second fils. Le troisième fils touche l'oiseau et fait tomber, au pied de l'arbre, des plumes. Le roi affirme que celui de ses trois fils qui lui procurera l'oiseau aux plumes d'or aura le royaume après lui. Les trois fils partent pour l'Espagne à la recherche de l'oiseau qui est un aigle la nuit, et la plus belle femme du monde le jour. Ils se séparent en chemin. Le premier arrive dans une petite maison où une petite vieille lui offre l'hospitalité. En retour, elle prendra trois crins de la queue de son cheval, car elle doit réunir autant de crins de chevaux qu'il y a de plumes d'or sur l'oiseau, pour retrouvé son fils unique, enlevé par l'oiseau, dit-elle ! Le second jour, et les jours suivants, en échange de l'hospitalité, le frère donne des crins de chevaux jusqu'à ce que la queue du cheval soit à nue. Il arrive sur le bord de la mer et emporté par des pirates alors qu'il dormait ; en mer, alors que les pirates combattaient avec un autre navire, le frère trouve la mort. Le second fils suit le même chemin ; et trouve la mort lorsque le navire sur lequel il prend place coule. Le troisième frère, Niall, rencontre une vieille qui le renseigne sur sa quête : il ne doit pas donner les crins de la queue de son cheval ; lorsqu'il verra l'aigle, il doit lui jeter de la poudre et il entrera dans la boite que la vieille lui donne. C'est ainsi qu'il fait et revient par la voie des airs grâce à un valet qui avait saisit la queue de son cheval. Il ouvre la boite, à la demande de la vieille ; en sort la plus belle femme du monde, qui est la fille de la vieille. Niall et elle seront mari et femme ; Niall présente la femme oiseau au plumage d'or à son père qui rit tellement à sa vue qu'il en meurt. C'est ainsi que Niall est devenu roi.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La veillée au mort (Canada) | ± 18¼ pages | Albert Laberge

Pendant la veillée au mort, beaucoup en profitent pour se souvenir du vieux Baptiste Verrouche, et conter des anecdotes à son sujet. L'homme fort, Mouton, se rappelle cette fois où il levé Baptiste assis sur sa chaise au bout du bras. Le vétérinaire se souvient quand le cheval de Baptiste avait battu le trotteur de TiToine, sans un seul coup de fouet donné au cheval. Le meunier narre la fois où Baptiste et Jérémie, qui s'occupait des chevaux, avait donné du sel et de l'eau au cheval d'un Américain ; la course était à peine commencée que ce dernier avait ramené aussitôt son cheval, concédant sa défaite. Siméon Rabottez raconte la fois où Jérémie avait décloué un des fers du cheval d'un gars de Sorel, qui avait dû s'avouer vaincu après six arpents. À ce moment de la veillée, l'homme fort, Mouton, veut montrer sa force et fait asseoir des hommes sur la table où repose le cercueil ; il soulève le tout, mais l'équilibre n'y est pas et le cercueil se renverse. Ensuite, les hommes jouent à la roue de fortune, à coups de dix sous, et c'est Mouton, qui joue pour le mort, qui fait le plus d'argent. Dans la cuisine, Claude Barsolais prend le sein gonflé de la grosse Valentine - qui donnait le sein à son enfant -; elle lui lance à la figure la « couche pleine » de son enfant. Puis tous se retrouve dans le cortège qui suit le corbillard ; la voiture tiré par un cheval accroche une autre voiture et la renverse ; la femme d'Antoine Le Rouge aura le bras cassé. Dans l'église, Philorum Massais est tellement ivre qu'il vomit dans le bénitier. Au cimetière, les hommes qui s'attardent sur la tombe de Baptiste se passent un flacon de gin payé à même les gains du défunt, à la roue de fortune. Cela se passait à Allumettes...


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Coeurs et croix (États-Unis) | ± 11 pages | O. Henry
Baldy Woods dit à Webb Yeager (qui est marié à Santa Yeager, qui est la reine du bétail qui a hérité du ranch de son père) qu'il pourrait être rien de moins que le roi. Webb essaie de donner un ordre mais Santa le corrige et change l'ordre. Webb part travailler dans un autre ranch. Son patron fait acheter des vaches Sussex à Santa. Elle « tatoue » un signe sur une vache blanche et Webb reconnaît la marque. Il retourne rejoindre Santa, sa « reine », qui lui montre, dans un berceau, le nouveau « roi » du bétail !

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ce cochon de Morin (France) | ± 9¼ pages | Guy de Maupassant
Morin s'en va commercer à Paris. La ville le met en feu. Dans le train du retour, il observe une jolie fille, qu'il avait remarquée sur les quais. Il s'imagine que lui, et elle. Lorsqu'elle ouvre les yeux, après avoir dormi, elle le regarde, et lui sourit. Il prend l'attitude de la fille comme une invitation - il se passe tellement de choses dans les trains - ; mais elle le repousse, et crie ; on arrête Morin avec ordonnance de comparaître. Morin va supplier le narrateur de cette histoire, Labarbe, de lui venir en aide. La femme de Morin, elle, traite son mari de « cochon de Morin ». Avec mille francs pour les dépenses. Labarbe, accompagné de son ami Rivet, vont chez l'oncle de la fille, qui s'appelle Henriette. Labarbe constate la beauté de la jeune femme et entreprend de la séduire. À l'orée du bois, ils s'embrassent. Au souper, ils jouent du pied sous la table. Tous se mettent au lit ; Labarde cherche la chambre d'Henriette... et la trouve ! Finalement, le lendemain, l'oncle et la tante retirent leur accusation. Morin est libre, mais on l'appelle dorénavant dans toute la contrée « ce cochon de Morin ».

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Quelque chose (Danemark) | ± 5¼ pages | Hans Christian Andersen
Cinq frères choisissent un métier. Le premier sera briquetier, le second maçon, le troisième architecte, le quatrième inventeur, le cinquième, critique. Les quatre premiers meurent ; plus le cinquième se présente au Ciel en compagnie de Marguerite qui explique pourquoi elle est là : ayant vu qu'une tempête allait atteindre une foule qui s'amusait, elle mit le feu à sa maison pour ramener les gens en lieu sûr, effort qui lui prit ses dernières forces et l'acheva.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[007] Histoire du roi grec et du médecin Douban (Arabe) | ± 2¾ pages | Antoine Galland
Un roi qui a la lèpre ne peut être guéri par aucun de ses médecins. Puis un autre médecin, habile, nommé Douban, propose au roi de le guérir sans breuvage ni topiques. Le roi accepte et enrichira le médecin, advenant la guérison. Le médecin met une drogue dans le manche d'un mail et prépare une boule, et demande au roi de s'exercer avec le mail en poussant la boule ; sitôt qu'il suera, le remède agira et le roi devra prendre un bain. Le lendemain, il sera guérit. Et c'est ce qui se passa. Le roi récompensa le médecin et le vizir, jaloux, accusa le médecin de vouloir tuer le roi. Le roi, ne croyant pas aux accusations du vizir, lui raconta l'Histoire du Mari et du Perroquet.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

KHM 052 : Le roi Barbabec (König Drosselbart) (Allemagne) | ± 4 pages | Wilhelm et Jacob Grimm
Un roi avait une fille d'une beauté rare qui ne voulait épouser personne, et qui ridiculisait tous ses prétendants. Une fois, elle traita un roi de Bec-de-grive (Barbabec) ; son père décida alors de la marier au premier mendiant venu et ce fut un musicien. La princesse regretta, en chemin, de n'avoir point choisi Bec-de-grive car elle vit un bois, une prairie et une grande ville lui appartenant ; de plus, elle dût apprendre à « travailler » pour survivre et les nourrir, elle et son musicien : mais elle fut incapable de tresser l'osier, de filer la laine, de vendre de la vaisselle. Elle devint servante au château et fut humiliée lorsque de la nourriture tomba de ses poches. Le roi Bec-de-grive lui dit alors que le musicien, c'était lui, et que maintenant que son orgueil était brisé, ils pouvaient se marier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

L'histoire des enfants de Lîr (Irlande) | ± 11¼ pages | Roger Chauviré
Lîv refuse de reconnaître Bôv Derg comme le roi du peuple-fée. Or, sa femme meurt. Bôv Derg lui offre l'une de ses trois filles adoptives en guise d'amitié, et Lîv accepte. Il a quatre enfants, deux filles et des garçons, mais leur mère s'avère à mourir à la naissance des filles. Bôv Derg offre l'une des deux autres soeurs, et Lîv accepte. Or, cette dernière, Ifé, est jalouse des enfants. Elle ne peut obtenir qu'on les tue pour elle ; elle les métamorphosera en cygnes, à l'aide d'une baguette druidique, pour les neuf cents prochaines années. Bôv Derg, lorsqu'il en prendra connaissance, transformera Ifé en démon de l'air. Les cygnes passeront trois cents ans sur le Lac aux Chênes, puis sur la Passe de la Moyle où le froid et les ouragans les tourmenteront, comme se sera aussi le cas à Port Domnan. Comme l'avait laissé entendre Ifé dans sa malédiction, lorsque l'Homme du Nord, Leirgnenn, qui avait rencontré la Femme du Sud, vient chercher les cygnes, que Mohévog protégeait, les fils et filles de Lîv reprennent leur forme humaine : ce sont deux vieillards et deux vieilles qui acceptent le baptême avant de mourir.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Un fils (France) | ± 7¾ pages | Guy de Maupassant

Deux vieux amis discutent ; l'un Sénateur ; l'autre de l'Académie française. Ils font le compte des femmes qu'ils ont eues, et des enfants... L'un raconte une aventure qu'il a eue avec un bonne dans une auberge en Bretagne, à Port-Labbé. Huit jours après, l'aventure était oubliée, et la bonne aussi. Or, trente années plus tard, il s'adonner à repasser à Pont-Labbé et apprend que la bonne - morte à l'accouchement -, a eu un enfant. L'homme calcule ; ça ne peut être que le sien. Or, le fils en question est maigre, boiteux, idiot, ivrogne... Depuis six ans, l'homme vit avec la pensée d'aider ce fils qui est sûrement le sien... Il se dit qu'il a « tué la mère et perdu cet être atrophié, larve d’écurie, éclose et poussée dans le fumier, cet homme qui, élevé comme d’autres, aurait été pareil aux autres. »


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le produit d’une gerbe (France) | ± 7¼ pages | Jean-Nicolas Bouilly
La fille d'un baron, savant naturaliste, met en doute les qualités de son père. Il achètera alors une gerbe de blé à une glaneuse, et quelques saisons durant, fera pousser le blé pour récolter, en fin de compte, trois cents mesures de froment. La jeune fille est impressionnée, d'autant plus que lorsque le père en fait cadeau à la glaneuse qu'il mariera au fils du fermier.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vieille (France) | ± 5¾ pages | Louis Hémon
Des « pauvres » se sont improvisés un mini musée de fortune dans leur maison : boulet, bombe, tunique, sabre... Mais le clou de la visite, c'est la vieille centenaire de cent sept ans qui attend désespérément de mourir et qui déclame son texte appris par coeur. Mais voilà, elle meurt. Et des richards qui s'en viennent. Vite ! Le Grand-Grégoire prend le corps du macchabée, le cache dans la grande armoire et demande à sa tante de quatre-ving-quatre de prendre la place de la centenaire.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Le clown (France) | ± 3¾ pages | Louis Hémon
Une femme, Irlandaise, se rappelle le passé, avec des lettres et des photographies. Le narrateur écoute son histoire. Sur les photos, ses flirts, à Londres. Surtout un Français, un comte, un pianiste. Puis cet autre, Joe Hitchins, clown, qui se prit à l'aimer. Alors, dans une ultime tentative de séduction, le clown fait son grand numéro de clown, encouragé par l'amour et l'alcool. Il fait des sauts périlleux et retombe lourdement à terre, triste, pesant et vieux...

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La vieille (France) | ± 5¾ pages | Louis Hémon
Des « pauvres » se sont improvisés un mini musée de fortune dans leur maison : boulet, bombe, tunique, sabre... Mais le clou de la visite, c'est la vieille centenaire de cent sept ans qui attend désespérément de mourir et qui déclame son texte appris par coeur. Mais voilà, elle meurt. Et des richards qui s'en viennent. Vite ! Le Grand-Grégoire prend le corps du macchabée, le cache dans la grande armoire et demande à sa tante de quatre-ving-quatre de prendre la place de la centenaire.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les femmes cygnes de la mer (Irlande) | ± 2¼ pages | Douglas Hyde
Un garçon, sur le bord de la mer, aperçoit trois cygnes. Il prend une planche de bois, et les suit sur l'eau, si bien qu'il se retrouve au milieu de la mer. Il tombe à l'eau, et se réveille dans un château, sur un lit de plume. Trois dames l'invitent à rester auprès d'elles, mais il ne pourra plus retourner parmi les siens. Cinq ans plus tard, il s'ennuie. Un vieille lui promet de l'amener chez lui, s'il l'épouse ; il refuse. En remerciement, les trois dames le conduiront alors sur le rivage ; il voit les trois cygnes qui plongent sous l'eau pour disparaître. Il retrouve ses parents qui manifestent leur bonheur au retour de leur fils unique. Lui veut repartir, mais ne sait pas comment s'y prendre. Il attend sur le bord de l'eau, pleurant souvent, jusqu'à sa mort.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Les quarante voleurs (France) | ± 3¾ pages | Adolphe Orain
Un paysan s'aventure dans une forêt et se cache dans un arbre. Des brigands prononcent des paroles et un rocher se déplace. Ils y cachent le produit de leur vol et repartent. Le paysan va dans le souterrain et prend de l'argent. Son frère veut faire la même chose mais il est pris, tué et coupé en deux. Le paysan découvre son frère et le fait recoudre pour l'enterrer. Les voleurs trouvent la maison du paysan et la marquent d'un "x". La servante marque les maisons avoisinantes. Les voleurs reviennent cachés dans des tonneaux. La servante les fait périr avec de l'huile bouillante. Le chef des voleurs revient mais la servante le reconnaît et le tue d'un coup d'épée.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Minou-Minette. Chronique normande (France) | ± 18 pages | Cécile Joséphine Julie Lavergne
En 1778, le comte d'Algueville et sa seconde femme marie leur unique fille, Madeleine, au fils de la baronne douairière du Plaissis-d’Algueville, Alain. Madeleine, qui venait de sortir du couvent, avait emmené du couvent une chatte baptisée Minou-Minette. Lors de l'entrevue entre Madeleine et Alain, ce dernier prit dans ses bras la chatte, ce qui charma Madeleine. Le couple a trois enfants. Puis arrivent les événement de 1789 et 93. Alain d’Algueville est du côté du Roi et se rend à Paris. En 92, c'est le massacre aux Tuileries et on croit mort Alain d’Algueville. Mais il reviendra au château d'Algueville, presque six mois plutard, pour préparer leur fuite dans un yacht. Mais voilà que des républicains viennent faire une perquisition. Alain et son frère, un prêtre, se cachent dans une pièce secrète. Les hommes se rendent à la bibliothèque, et Madeleine craint qu'ils ne voient une lettre compromettant sur la table de lecture. Mais voilà que sa chatte, Minou-Minette, est couchée sur la lettre et la cache complètement. Les républicains partent ; les maîtres s'enfuient en Angleterre, pour revenir quelques années plus tard avec quelques Minou-Minette nées dans l'exil.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Ivan le petit sot (Russie) | ± 22½ pages | Léon Tolstoï
Un père a trois fils : Semione la Bataille, Tarass le Ventru, Ivan l'Imbécile. Le premier obtient un haut grade mais revient chez son père demander le tiers du Domaine. Ivan le sot accepte. Le second devient marchand et revient chercher son tiers. Le vieux démon n'est pas content que les frères ne se disputent pas et il envoie trois diablotins. Le premier cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde. Le second cause la perte de Tarass le Ventru en l'endettant. Mais le troisième ne vient pas à bout de Ivan le sot qui oblige le diablotin à le guérir en lui donnant trois ramilles ; Ivan prononce le nom de Dieu et le diablotin s'enfonce dans la terre. Semione la Bataille revient vivre chez son père. Le second diablotin essaie de décourager Ivan mais ce dernier l'oblige à lui fabriquer des soldats qui chantent en secouant une botte d'avoine et le diablotin s'enfonce dans la terre. Tarass le Ventru revient vivre chez son père. Le troisième diablotin essaie à son tour de dérourager Ivan l'oblige à lui donner de l'or en frottant une feuille de chêne et le diablotin s'enfonce dans la terre. Ivan fait chanter ses soldats au village et distribue de l'or et ses frères l'apprennent. Semione la Bataille repart avec des soldats pour faire la guerre ; Tarass le Ventru repart avec de l'argent pour commercer. Mais Ivan refuse d'en donner une seconde fois ; car l'un tue et l'autre appauvrit. Les deux frères deviennent tsars. Avec la deuxième ramille, Ivan guérit un vieux chien ; avec la troisième, une mendiante au lieu de la fille du tsar. Ivan guérit la tsaverna par sa présence et ils se marient. Mais Ivan préfère le travail à la richesse et sa femme fait comme lui. Toutes les personnes intelligentes quittent le royaume et seuls restent les imbéciles. Le vieux démon décide à son tour de se venger. Il cause la perte de Semione la Bataille contre le roi de l'Inde et de Tarass le Ventru qui ne peut plus rien acheter même s'il est riche. Il s'essaie avec Ivan. Le vieux démon veut enrôler les villageois contre de l'alcool, mais les imbéciles éclatent de rire. Il veut les enrôler de force ; c'est un échec. Le vieux démon s'allie au roi des cafards mais ses soldats ont honte de brûler, piller, tuer des imbéciles qui ne se défendent pas et qui les nourrissent. Le vieux démon change de tactique ; il distribue de l'or mais les imbéciles la donnent à leurs enfants pour qu'ils jouent. Le vieux démon veut manger et on lui indique la maison de la soeur de Ivan. Elle donne à manger à ceux qui ont les mains calleuses avant tout et le vieux démon passe en dernier. Il veut alors instruire les villageois car le travail cérébral dit-il accomplit de plus grands choses que celui manuel. Mais à la fin, le vieux démon tombe de l'escalier et sa tête s'enfonce dans le sol. «Oh! s'écria Ivan. L'homme honnête disait la vérité. Il arrive que la tête éclate. Il s'agit bien de cals ! Travailler du cerveau vous donne des bosses sur le crâne!» Morale : «Il faut avoir les mains calleuses pour s'asseoir à notre table. Qui ne les a pas ne mange que les restes.»

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

[021) Troisième voyage de Sindbad le Marin (Arabe) | ± 7¼ pages | Antoine Galland

Sindbad repart de Balsora avec des marchands. Mais, en mer, le navire affronte une tempête, et se retrouve dans le d'une île funeste. Des hommes sauvages tout velus, haut de deux pieds, conduisent l'équipage sur une autre île. Là-bas, les membres de l'équipage découvriront qu'un géant habite les lieux, haut comme un palmier, avec un seul oeil rouge, de longues dents, des oreilles d'éléphant. Sur les lieux, des broches et des ossements humains ; le géant est anthropophage. Le géant embroche le capitaine, c'est le plus gras, le fait rôtir et le mange. Après quelques jours, des hommes font rougir des broches et crèvent les yeux du géant. Ils s'embarquent sur des radeaux, mais d'autres géants les feront couler à l'aide de roches. Seuls, Sindbad et deux compagnons s'en sortent. Ils arriveront sur une autre île, mais les deux hommes seront mangés par des serpents. Sindbad apercevra un navire ; on le prendra à bord. Ils abordent un port ; Sindbad comprend que les marchandises qu'il avait perdues lors de se second voyage sont à bord de ce navire. On lui rend le tout qu'il fera fructifier avant de regagner Bagdad. Une fois le récit terminé, il fait remettre cent sequins à Hindbad et l'invite à revenir le lendemain pour écouter le Quatrième voyage de Sindbad le Marin.


Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

Brunain la vache au prêtre (fabliau) (France) | ± ½ page | Jean Bodel
Un vilain et sa femme donnent leur vache au curé car paraît-il, quand on donner, on reçoit en double. La vache est attachée après celle du curé, dans son clos. Mais la vache donnée revient à la maison, tirant du même coup la vache du curé.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.

La reine des neiges (Danemark) | ± 23½ pages | Hans Christian Andersen
Un sorcier fabrique un miroir magique qui enlaidit la vie. Le miroir se brise en milliard de morceaux et un garçon, Kay, en reçoit un morceaux dans l'oeil et son coeur se durcit : il voit maintenant "petit et laid" ce qui était "beau et grand". Puis, la Reine des Neiges attache le traîneau du garçon derrière le sien et l'emmène dans son royaume. Une fillette, Gerda, part à la recherche du garçon et dérive en bateau sur une rivière. Une magicienne l'héberge et lui fait perdre la mémoire, mais la fillette la retrouve en voyant une rose. Elle repart à la recherche du garçon... Elle recontre une corneille qui lui dit que le petit garçon est maintenant marié à une princesse. Mais rendue au château, elle constate que ce n'est pas le garçon qu'elle connaît. Elle repart dans un carosse mais se fait attaquer par des brigands. La fille de la vieille brigande sauve la vie à Gerda et l'aide à s'enfuir avec un renne vers la Laponie, puis au Finmark où une femme finnoise explique que Gerda a tous les pouvoirs en elle pour vaince la Reine des Neiges et sauver Key. Une armée d'anges aident la fillette à combattre les flocons de neige effrayants. Gerda entre dans le château alors que la Reine des Neiges est absente. Elle pleure et ses larmes touchent le coeur de Kay et l'éclat du miroir coule hors de l'oeil du garçon. Les enfants partent et sont portés par des rennes jusqu'à la femme finnoise, puis à la femme lapone, puis ils retrouvent le cheval du carosse et la fille des brigands, et reviennent enfin chez-eux.

Contrat Creative Commons
Vous pouvez utiliser ce résumé sous condition d'indiquer : Source : touslescontes.com.


© Tous les contes | Hébergé par le RCQ.

| | | |

Concept et réalisation : André Lemelin

à propos | droits d'auteurs | nous diffuser | publicité | ebook/epub

haut


Ajouter des contes sur touslescontes.com
Signaler une erreur ou un bogue.

Des contes d'auteurs et de collecteurs : Grimm, Perraut, Andersen... Des contes traditionnels: Blanche neige, Le trois petits cochons, Aladin, ou la Lampe merveilleuse... Des contes français, chinois, russes, vietnamiens, anglais, danois...